AlUla Tour 2024, Bryan Coquard fait la fête mais l’étape et le maillot reviennent à Tim Merlier

Tim Merlier récidive à l’AlUla Tour 2024. Vainqueur de la troisième étape, le sprinter de la Soudal Quick-Step a immédiatement fait son rappel en s’imposant aujourd’hui sur la ligne d’arrivée à Maraya au terme d’un face à face serré avec Bryan Coquard, à tel point qu’au moment de franchir la ligne, le Français était persuadé de l’avoir emporté. Au contraire, la photo finish a donné raison au Belge, qui s’est donc également emparé du maillot de leader, dépassant Casper Van Uden, dont la troisième place aujourd’hui n’a pas suffi à défendre le leadership, puisqu’il a dû céder quatre secondes d’avance. Le sprinter transalpin monte également sur le podium provisoire, à 14 secondes du Flamand.

Vidéo de l’arrivée

L’histoire de la course

La tentative d’échappée d’une journée à laquelle il ne participe pas Dylan Groenewegen (Jayco-AlUla), retiré avant le départ, prend rapidement forme. Les fuyards sont Hassan Aljumah (Arabie Saoudite), Carter Bettles (Roojai), Iker Bonillo (Euskaltel), Atsushi Oka (JCL Ukyo) et Thanachat Yatan (Roojai), tous des coureurs qui n’inquiètent pas particulièrement les équipes des favoris. La situation ne se calme pas pour autant et les attaques se succèdent en tête : au final, trois restent en tête, dont le précité Bonillo, Andreas Miltiadis (Terengganu) et Tegsh-bayar Batsaikhan (Roojai). Leur avance avoisinait les quatre minutes à 100 kilomètres de l’arrivée.

Petit à petit, le peloton a augmenté le rythme et a commencé à se rapprocher des échappés, pour arriver à 2’33 » à 68 kilomètres de l’arrivée. L’avantage reste pratiquement stable pour une autre longue partie de la course. Les 30 derniers kilomètres commencent par un premier passage sous la banderole de la ligne d’arrivée (Bonillo gagne le sprint avec bonifications) et le peloton, tiré par les coureurs de l’équipe d’Italie, se rapproche. dsm-firmenich PostNL e Soudal-QuickStepqui se rapproche de plus en plus pour atteindre 1’08 ». A ce moment-là, le Chypriote Miltiadis tente un sprint en solitaire, laissant ses deux compagnons derrière lui, mais à l’entrée des dix derniers kilomètres, son action est également terminée.

Lire Aussi  Résultat, Vainqueur et Classement Étape 17 Giro d'Italia 2023 : super sprint d'Alberto Dainese, Geraint Thomas reste dans l'équipe

Un groupe très nerveux, lancé à vive allure, est marqué par une maxi chute à six kilomètres de l’arrivée, une vingtaine de coureurs se retrouvant au sol, dont des hommes très attendus comme Arvid de Kleijn (Tudor Pro Cycling), Henok Mulubrhan (Astana Qazaqstan) et Juan Sebastian Molano (UAE Team Emirates). En attendant Soudal-QuickStep et Cofidis continuent à maintenir le rythme, tout comme Équipe dsm-firmenich PostNL prendre les choses en main dans la finale pour le leader Casper Van Uden. Son lancement est Nils Eekhoffqui semble placer son camarade dans une position idéale.

Cependant, le sprint se décide au moment où Tim Merlier (Soudal-QuickStep) a décidé de partir long, surprenant ses adversaires. Mais le sprint du Belge a inévitablement perdu de son intensité dans le final et c’est le Belge qui l’a rattrapé. Bryan Coquard (Cofidis). Les deux hommes restent côte à côte pendant quelques instants, le Français arrivant plus vite, mais trop tard. Malgré sa conviction de gagner, le triomphe revient en fait à son rival flamand, qui remporte ainsi sa deuxième étape, qui plus est avec le maillot de leader.

Résultat de l’étape 4 AlUla Tour 2024

Classement de la tournée AlUla 2024

Chantal Martin