AlUla Tour 2024, Finn Fisher-Black : « Un peu déçu, mais une expérience et une leçon pour l’avenir ».

Finn Fisher-Black est la vedette de l’AlUla Tour 2024. Troisième à l’arrivée et au classement général de la courte course par étapes d’Arabie Saoudite, le coureur de l’UAE Team Emirates a été le premier à franchir la dernière montée, prenant la tête du classement général grâce aux primes de temps qu’il avait gagnées, et menant à l’arrivée. Devancé par l’expérimenté Simon Yates (Jayco-AlUla) et l’encore plus jeune William Junior Lecerf (Soudal Quick-Step), le longiligne grimpeur néo-zélandais n’a pas pu défendre son avance virtuelle, mais il était néanmoins satisfait d’une journée où il a pu jouer son va-tout jusqu’au bout, bien épaulé par son coéquipier Rafal Majka.

« Je me sentais très bien dans les montées et les secondes de bonification m’ont donné confiance », a déclaré le coureur de 1999, « Je pensais pouvoir faire quelque chose dans le sprint final, même si au fond de moi je savais que Simon Yates était rapide. Quand je me suis élancé pour le sprint, je me suis rendu compte que mes jambes étaient vides, mais j’ai tout donné et j’ai laissé tout ce que j’avais sur la route ».

Pour le jeune homme de 24 ans, cette journée a également été importante en termes d’expérience, puisqu’il a eu sa chance dans une équipe dans laquelle il roulera souvent pour les grands noms : « Rafa me parlait à la radio tout au long des montées et me disait d’économiser autant d’énergie que possible. J’ai essayé d’être patient jusqu’à la fin. Je suis un peu déçu, mais aussi heureux d’avoir pu jouer le classement et je pense que c’est un apprentissage pour l’avenir ».

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, le triplé GT de Mads Pedersen en moins d'un an. Mais le plus rapide était Daniele Bennati

Chantal Martin