AlUla Tour 2024, Tim Merlier domine le sprint dans une étape marquée par les supporters

Tim Merlier brise la glace cette saison en remportant la troisième étape de laAlUla Tour 2024. Le Belge du Soudal-QuickStep a dominé le sprint qui a clôturé l’AlUla International Airport – AlUla Camel Cup Track, une fraction caractérisée par les fans et qui a finalement vu une trentaine de coureurs se disputer le succès de la journée. Le coureur de 31 ans s’est nettement imposé, laissant le Néerlandais derrière lui. Arvid De Kleijn (Tudor Pro Cycling Team) et Casper Van Uden (Team dsm-firmenich PostNL), qui, grâce aux bonifications, revient en tête du classement général avec 2″ d’avance sur Merlier lui-même et 10″ sur le coureur de l’étape. Matteo Sobrero (Bora-hansgrohe).

Vidéo de l’arrivée

L’histoire de la course

Dans une atmosphère inhabituelle, un ciel nuageux et une température d’un peu plus de 10°, les attaques commencent immédiatement. Pour prendre l’avantage, les Luis Angel Maté (Euskaltel-Euskadi), Polychronis Tzortzakis (Roojai Insurance) et Yuma Koishi (JCL Team UKYO), qui passent dans cet ordre à la première arrivée en trombe de la journée. Derrière eux, on trouve Gianluca Brambilla (Q36.5 Pro Cycling Team) pour tenter de revenir sur la tête de course, mais l’Italien ne parvient pas à combler l’écart et remonte au bout d’une quinzaine de kilomètres, se faisant absorber par le peloton tiré par la Uno-X Mobility. A ce moment-là, le groupe a lâché prise et a immédiatement glissé à 5′ de retard.

Lire Aussi  Team dsm-firmenich PostNL, choix à contre-courant : jeunes à Omloop, capitaines à Kuurne

Ayant atteint cet avantage maximal, les poursuivants commencent à augmenter lentement le rythme, ramenant l’écart sous les trois minutes à 100 kilomètres de l’arrivée. A l’entrée des 85 derniers kilomètres, le vent se lève et à l’avant, ils ramènent Soudal-QuickStep, Équipe dsm-firmenich e Movistar pour forcer l’allure, en divisant le groupe en deux sections. La première est allée récupérer les trois attaquants à -75 de l’arrivée, tandis que la seconde, dans laquelle se trouvaient également des Bryan Coquard (Cofidis) et Rafal Majka (UAE Team Emirates), a rapidement payé une minute de retard.

Mais avec le changement de direction, le peloton ralentit et la deuxième section parvient à se rapprocher, réduisant l’écart à 66 kilomètres de l’arrivée. Peu après, Mate et Tzortzakis sont passés à l’attaque et le peloton a rapidement pris plus de deux minutes d’avance, l’écart atteignant un maximum de 3’45 » avant que le peloton ne se remette en route et ne regagne du terrain. La nervosité et la vitesse augmentent à nouveau pour un nouveau changement de direction, mais à ce moment-là, le vent n’est pas assez fort pour provoquer des fractures, et la seule conséquence est de réduire l’avance du duo de tête à une minute.

Avec cet écart, Mate et Tzortzakis sont entrés dans les 30 derniers kilomètres de la course lorsqu’un nouveau coup de théâtre, avec le retour du vent latéral, a conduit le peloton à s’étirer à nouveau et à accélérer de nouveau. Mais cette fois-ci, le peloton s’est scindé en plusieurs parties, notamment à cause de quelques chutes, dont celle de Henok Mulubrhan (Astana Qazaqstan), et la première partie, composée d’une trentaine d’hommes, a rapidement repris les fuyards. Le premier groupe ne comprenait pas le chef Søren Wærenskjold (Uno-X Mobility), qui s’est également retrouvé dans le troisième groupe à cause d’une crevaison, a rapidement accumulé un retard de plus de 40 secondes. Le Norvégien a ensuite été contraint de changer de vélo, ce qui l’a fait reculer et lui a fait dire adieu à la possibilité de se battre pour le succès de la journée.

Lire Aussi  Volta ao Algarve 2024, Remco Evenepoel inégalé dans le contre-la-montre ! 5ème Mattia Cattaneo, 6ème Filippo Ganna

Le groupe de tête est entré dans le Camel Rouge avec environ une minute d’avance sur le deuxième groupe, sur lequel le troisième avait entre-temps rejoint, et a franchi la ligne d’arrivée pour la première fois à 6 000 mètres de l’entame du circuit final. A cette occasion, Matteo Sobrero (Bora-hansgrohe) a été le premier à se lancer dans le sprint intermédiaire, prenant un bonus de 3″ et gagnant sur les autres hommes de tête. Dans le final, quelques coureurs ont tenté de s’échapper pour anticiper le sprint, mais le travail des formations de sprinters à l’avant n’a permis à personne de prendre l’avantage, ce qui a conduit au sprint final. Les coureurs qui tentent de s’organiser pour le sprint sont les suivants L’équipe Jayco AlUla et dsm-firmenich, mais à 250 mètres de l’arrivée, ils sortent Tim Merlier (Soudal-QuickStep), qui avec une belle progression a remporté la victoire de manière assez nette.

Résultat Étape 3 AlUla Tour 2024

Classement de la tournée AlUla 2024

Chantal Martin