CDM Cyclocross, Mathieu Van Der Poel à 100 ans : « C’est toujours agréable de gagner quand on doit se battre pour cela ».

Mathieu van der Poel a dû travailler dur pour décrocher sa 100ème victoire entre la Coupe du Monde, le Superprestige et l’actuel X2O Trofee, les trois principales compétitions de cyclocross. Confirmant une jambe épaissie par rapport à celle avec laquelle il a survolé le reste de la saison, avant sa retraite saisonnière sur route avec l’équipe, le champion du monde a tout de même réussi à s’imposer, mais aujourd’hui encore, il a couru différemment, gérant davantage son énergie, préférant laisser les autres s’exposer avant de placer son coup dans le final. Mais quand il l’a fait, il n’a pas été facile de se débarrasser de ses adversaires, notamment Thibau Nys, qui est resté longtemps dans sa roue avant d’exploser. Mais les écarts à l’arrivée confirment que la domination des dernières semaines n’est pas au rendez-vous, même s’il est clair que lorsque le rythme change, les autres peinent.

« Gagner est toujours amusant, et c’est toujours agréable quand vous devez vous battre et courir tactiquement », a-t-il commenté après l’arrivée, rappelant que sa condition lors de ces dernières sorties était différente. « Je ne suis pas le seul à ne pas avoir les jambes fraîches et à essayer de travailler pour obtenir la bonne récompense ». En tout cas, il rejette la comparaison entre le test d’aujourd’hui et la défaite à Benidorm, où il y a eu aussi beaucoup de malchance, mais à partir de maintenant son esprit est clairement tourné vers le grand rendez-vous de Tabor.

Lire Aussi  MBH Bank Colpack Ballan CSB, Davide Martinelli, nouveau directeur sportif : "Pour moi, c'est comme si je rentrais à la maison".

Un défi qui fera de lui le grand favori, d’autant plus en l’absence d’un Wout Van Aert qui, à Benidorm, a montré une jambe en pleine croissance. La première tentative d’aujourd’hui était un peu trop courte », admet-il, « la deuxième fois, je me suis étiré davantage. J’ai l’impression que mes jambes entrent dans le dur assez tôt, à cause de l’entraînement que j’ai fait ces dernières semaines, mais c’est bon signe pour la semaine prochaine (…) Ce week-end, les choses seront un peu différentes, je n’ai eu qu’un jour de course et un jour de repos de plus.

La dernière semaine vers Tábor sera donc entièrement consacrée à l’optimisation de sa condition : « Nous allons prendre les choses au jour le jour. Nous nous concentrerons sur des séances d’entraînement courtes, du repos et de la fraîcheur ». En attendant, c’est un jour historique pour lui puisqu’il a remporté sa 100e victoire entre la Coupe du monde, le Superprestige et le X2O Trophy, bouclant ainsi la boucle puisque son premier succès remonte à 2015, également à Hoogerheide.

Chantal Martin