CDM Cyclocross, Mathieu Van Der Poel après sa première défaite de la saison : « J’ai senti que je n’avais pas de grandes jambes, mais l’épaule va bien ».

Rien à faire pour Mathieu Van Der Poel a Benidorm. Pour son retour à la compétition après une pause due à la retraite de l’équipe, le coureur de la Alpecin-Deceuninck Il a dû faire face à la malchance tout au long de la course et a manqué la victoire. Après un saut de chaîne en début de course, le Néerlandais est revenu dans le groupe de tête après le deuxième tour, mais dans l’avant-dernier tour, il a chuté à la sortie de la section sablonneuse et a dû abandonner ses rêves d’une 11ème victoire consécutive. Le champion du monde a donc franchi la ligne d’arrivée en 5ème position, à 12 secondes de l’arrivée Wout Van Aert (Visma|Lease a Bike), le vainqueur du jour, et participera maintenant aux dernières courses de la saison avant les Championnats du Monde à Tabor, où il tentera de décrocher son sixième maillot arc-en-ciel.

Au départ, ma chaîne a explosé et j’ai dû courir après, mais ça allait », a commenté le coureur de 95 ans sur la ligne d’arrivée aux micros de WielerFlits, « mais dans l’avant-dernier tour, après la section sablonneuse, j’ai touché les barrières trop fort avec mon épaule et j’ai compris que c’était fini ». Heureusement, il a souligné qu’il ne s’était pas « vraiment fait mal » et que « l’épaule va bien ». Il peut donc « continuer à s’entraîner » en vue de ses prochains objectifs, à commencer bien sûr par les championnats du monde de Tabor, pour lesquels il subira donc sa première défaite de la saison.

Lire Aussi  GreenProject-BardianiCSF-Faizanè, pas que le Giro : les hommes des Alpes Isère et du Tour de Norvège

« Ce n’est pas vraiment quelque chose qui me préoccupe », souligne-t-il, « j’essaie d’être à mon meilleur niveau dans les deux semaines à venir. J’essaie d’être à mon meilleur niveau dans les deux semaines à venir. C’est pourquoi j’ai senti que je n’aurais certainement pas les jambes particulièrement fraîches aujourd’hui. C’est pourquoi les progressions mortelles montrées dans la pente de l’asphalte ont perdu de leur efficacité après quelques tours, au point que j’ai abandonné tour après tour : « Qe tronçon est trop court pour enlever un pilote comme Wout et c’est le seul où l’on peut vraiment perdre de la puissance. C’est dommage, bien sûr, mais ce n’est pas comme si cela allait m’empêcher de dormir.

Si la course d’aujourd’hui a été spectaculaire, comme celle de l’an dernier, mais avec un résultat très différent, le champion du monde avoue ne pas particulièrement apprécier ce tracé, qui avait déjà fait l’objet de nombreuses critiques la saison dernière. « A mon avis, il ne devrait plus y avoir de parcours de ce type en cyclo-cross », conclut-il, « c’est ce que j’ai également dit l’année dernière lorsque j’ai gagné. Le public compense évidemment beaucoup, mais je n’ai certainement pas besoin d’un parcours de ce type. Je comprends que ce soit génial pour les spectateurs, car ce sera toujours une lutte à mort car il est presque impossible de se débarrasser les uns des autres ».

Chantal Martin