Challenge Mallorca 2024, Marius Mayrhofer regrette sa deuxième place : « Je voulais gagner à tout prix, dans les 100 derniers mètres je n’avais plus de jambes ».

Désolé pour la deuxième place Marius Mayrhofer le quatrième jour de la Challenge Mallorca 2024. Après avoir terminé à quelques secondes de la tête de course, le coureur de la Tudor Pro Cycling a réussi à rattraper les meilleurs grâce à une splendide descente du Coll de sa Gramola, mais dans le final, après que le peloton ait rattrapé les autres coureurs, l’équipe de Tudor Pro Cycling est revenue sur ses pas. Lennert Van Eetvelt (Lotto Dstny), il n’avait pas les jambes pour aborder le sprint. L’Allemand s’est d’abord rapproché de Marc Soler (UAE Team Emirates) a ensuite lancé le sprint, mais a dû se contenter de la place d’honneur à l’arrivée. Trophée Pollença – Port d’Andratx précédé par l’Espagnol Pelayo Sanchez (Movistar).

« Beaucoup ont essayé d’attaquer au pied de la montée, donc dans le dernier saut j’ai eu du mal. Je suis parti avec un deuxième petit groupe, mais dans la descente, j’ai volé et à la fin je me suis retrouvé seul au milieu. J’ai réussi à revenir, mais Lennert était toujours devant. Je voulais gagner à tout prix et j’ai pris l’initiative de me rapprocher parce que je sentais que j’avais les jambes. Dans le final, Soler a attaqué et c’était à mon tour de me rapprocher. Malheureusement, je n’avais plus de force dans les 100 derniers mètres. C’était très frustrant.

En repensant au sprint auquel il a participé, il ne cache pas une pointe d’amertume : « J’ai couru pour gagner. Dans le final, si je n’avais pas fini, Marc Soler aurait gagné. Je voulais gagner et parfois il faut courir comme ça, pour être sûr de gagner, mais parfois d’autres ont de la chance ». Enfin, évoquant le début de saison de sa nouvelle équipe, qui a accumulé de nombreuses places dans la course ibérique ces derniers jours, il souligne le « désir de gagner » qui n’a pas encore été satisfait. Il y a encore une chance, demain, de faire un sprint : « nous allons réessayer avec Alberto Dainese », promet le rapide coureur allemand, prêt à se mettre au service de son coéquipier.

Lire Aussi  Lotto-Dstny, Caleb Ewan veut la victoire d'étape au Tour de France : "Je suis sûr que je serai prêt"

Chantal Martin