Clàssica Comunitat Valenciana 2024, un succès pour Dylan Groenewegen ! 4ème Davide Cimolai

Dylan Groenewegen commence la saison du bon pied en remportant l’épreuve de la Clàssica Comunitat Valenciana 2024. Le sprinter de la Équipe Jayco AlUlal’un des principaux favoris de la journée, a été le plus rapide à l’issue des 200 kilomètres qui séparent l’Espagne de l’Allemagne. La Nucia a Valenceen route vers le 70ème succès de sa carrière. Le Néerlandais de 30 ans s’est clairement positionné derrière le leader transalpin. Bryan Coquard (Cofidis) et l’Allemand Tim Torn Teutenbergporteur de l’équipe de développement Lidl-Trek, qui avait lancé le sprint. Il a terminé au pied du podium Davide Cimolaipour sa première course sous le maillot Movistar, quatrième devant le Russe Gleb Syritsa (Astana Qazaqstan), tout en terminant huitième Luca Mozzato (Arkéa-B&B Hôtels).

La vidéo d’arrivée

L’histoire de la course

La reprise européenne des courses voit immédiatement le peloton se battre. Les premières étapes sont en effet les plus difficiles et nombreux sont ceux qui veulent mettre en difficulté les roues rapides ; très actifs dès le départ, les hommes de la Movistarqui a fini par briser le peloton. Sur la longue et difficile Col de Rates Un groupe de 16 hommes s’est formé en tête du peloton et, après avoir gagné les 40 premières secondes, ils ont continué sur leur lancée, terminant la première heure de course à une vitesse moyenne de 45,6 km/h, avec une avance de 2’14 » sur le groupe qui les suivait.

Lire Aussi  Volta a Catalunya 2024, présentation du parcours et coups de cœur Étape 5 : Altafulla - Viladecans (167,5 km)

Dans les montées suivantes, le peloton tente de s’en sortir grâce au travail notamment de Astana Qazaqstan e Équipe Jayco AlUla. L’écart est donc resté stable à environ 2’20 » pendant la majeure partie de la course. Jasper De Buyst, Liam Slock (Lotto Dstny), Igor Arrieta (UAE Team Emirates), Ivan Romeo, Javier Romo (Movistar), Alex Baudin, Valentin Retailleau, Damien Touzé (Decathlon Ag2r La Mondiale), Anthon Charmig (Astana Qazaqstan), Rémy Rochas, Stefano Oldani (Cofidis), Embret Svestad-Bårdseng (Hôtels Arkéa-B&B), Felix Engelhardt (Team Jayco AlUla), Jetse Bol (Burgos-BH), Samuel Leroux (Van Rysel-Roubaix Lille Metropole) et Lennert Teugels (Bingoal WB) ont continué ensemble, à quelques exceptions logiques près, et ont réussi à aborder les 70 derniers kilomètres avec un écart toujours inférieur à deux minutes.

A ce moment-là, le peloton a commencé à accélérer et à reprendre du terrain sous l’impulsion continue des Astana Qazaqstan et Team Jayco AlUla, pour revenir à 1’15 » des premiers à -45 de l’arrivée. Oldani, Slock et Retailleau ont alors décidé de faire cavalier seul et ont pris l’avantage sur le reste des échappés, qui n’ont pas réussi à trouver la bonne combinaison pour se rapprocher des trois et ont rapidement pris une minute de retard, pour finalement être repris par le peloton à un peu plus de 25 kilomètres de l’arrivée. Les attaquants survivants ont toutefois résisté jusqu’à 13 kilomètres de l’arrivée, lorsque Oldani, le dernier à s’être rendu, a lui aussi été rattrapé.

Les derniers kilomètres sont passés très vite et n’ont pas donné l’occasion de tenter de nouvelles attaques pour éviter le sprint évident, les équipes commençant alors à se battre pour placer les différents trains dans la meilleure position. Jayco, Movistar et Lotto Dstny étaient les formations les plus actives à l’avant du peloton dans le final, mais dans la dernière ligne droite, il y a eu un moment d’incertitude pour lancer le sprint. C’est alors que Tim Torn Teutenberg (Lidl-Trek), qui a tenté de surprendre tout le monde à un peu plus de 150 mètres de l’arrivée. Dylan Groenewegen (Team Jayco AlUla) est tout de suite là et a du mal à sauter l’Allemand et à le suivre. Bryan Coquard (Cofidis).

Lire Aussi  Tour de France 2023, Julian Alaphilippe : "J'ai fait de mon mieux pour y arriver de mon mieux, visant des victoires d'étape"

Résultat Clàssica Comunitat Valenciana 2024

Chantal Martin