EF Education-EasyPost, Ben Healy évoque le Tour et les Ardennes : « Je dois prendre plus de responsabilités ».

Ben Healy ne veut pas rester la révélation de 2023, mais veut franchir le pas. En effet, le champion irlandais espère montrer son trèfle à quatre feuilles cette année dans les grandes courses qui l’ont vu émerger l’an dernier, à savoir celle de l’Océan Indien. Triptyque ardennais qui l’a consacré comme un vainqueur potentiel. Le coureur de EF Education – EasyPost ne cache donc pas ses grandes ambitions au printemps, avec l’objectif affiché de faire mieux que la deuxième place à l’occasion de la Coupe du monde de football. Flèche du Brabant e Amstel Gold Courseou la quatrième place au Liège – Bastogne – Liège.

« J’ai l’impression de grandir naturellement chaque année – explique à cyclingnews en marge de la Volta ao Algarve, qui l’a vu disputer un bon contre-la-montre hier – L’année dernière, j’ai prouvé ma valeur, tant au sein de l’équipe que dans le peloton. Maintenant, je pense que je dois prendre plus de responsabilités et faire mes preuves dans les courses les plus prestigieuses.. Les courses les plus importantes de la première moitié de la saison sont en tout cas l’Amstel Gold Race et les autres classiques ardennaises. Je veux y arriver dans ma meilleure forme.

Après avoir couru l’année dernière, en remportant une splendide étape, la Giro d’ItaliaPour la classe 2000, il y a maintenant un désir de participer au Tour de France, où il espère faire ses débuts cet été : « […]Mon objectif est de participer au Tour, mais nous sommes nombreux dans l’équipe à vouloir le faire.. On verra comment ça se passe », commente-t-il à ce sujet, sans pour autant considérer sa place comme acquise, même s’il est désormais incontestablement l’un des hommes clés de l’équipe. La concurrence interne est cependant féroce car l’équipe vise à se hisser dans le classement avec Richard Carapazessayant ainsi d’offrir au champion olympique le meilleur soutien possible.

Lire Aussi  European Track 2024, Federica Venturelli termine quatrième de la poursuite - L'or revient à la Britannique Josie Knight

Chantal Martin