28 mai 2023

Giro d’Italia 2023, Intermarché-Circus-Wanty en chasse aux étapes : « Au départ, on n’a pas d’ambitions pour le classement »

2 min read

Intermarché-Cirque-Wanty veut augmenter son décompte de stade al Tour d’Italie 2023. Lors de ses deux précédentes participations à la Corsa Rosa, l’équipe wallonne a toujours atteint l’objectif de remporter au moins un succès partiel et cette année elle ne veut pas être en reste. Pour ce faire, l’équipe pourra compter notamment sur les Azzurri Nicolas Bonifazio Et Laurent Rotaainsi que sur de nombreux jeunes cavaliers qui auront dans l’expert Rêne Taaramae leur conduite au cours des trois premières semaines de leur carrière. Avec ces coureurs, il existe de sérieuses possibilités d’être des protagonistes sur tous les terrains.

« Nous voulons vraiment essayer de gagner une étape – a déclaré le directeur sportif en conférence de presse Valério Piva – C’est le grand objectif : au départ nous n’avons aucune ambition pour le classement général. On verra au jour le jour : on peut peut-être faire quelque chose en rentrant dans les écarts et gagner du temps ».

Nous avons certainement le potentiel de Rota Taaramae et Sven Erik Bystrom – a-t-il ajouté – Rein a déjà remporté une étape dans le passé, Rota s’est rapproché l’année dernière et nous savons que Bystrom est un coureur fort. Cependant, il n’y a pas que ces coureurs, mais aussi trois jeunes recrues belges. J’espère qu’ils apprendront beaucoup de ces trois semaines et l’objectif est qu’ils arrivent à Rome, mais jour après jour nous verrons s’ils peuvent se battre pour la victoire d’étape ».

Aussi Laurent Rota il s’est dit très sûr de ses moyens : « Je viens d’une bonne période et ma condition est bonne. Je suis confiant et je sais que j’ai des jambes. Le but est de gagner une étape : l’année dernière je suis allé près de Gênes et cette année le but est de réessayer.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, Filippo Zana : « La victoire de Matthew est venue avec un bon travail d'équipe. Je vais bien, aujourd'hui pourrait être l'occasion de m'évader"

Nicolas Bonifazio il s’intéressera plutôt aux étapes pour les sprinteurs : « Je viens d’une victoire en Sicile. Le niveau est élevé ici et nous verrons comment ça se passe. Chaque année les étapes sont de plus en plus dures et les sprinteurs doivent survivre aux ascensions : on verra étape après étape ».