Giro d’Italia 2023, Présentation du parcours et favoris Dix-huitième étape : Oderzo – Val di Zoldo (161 km)

Le triptyque qui décidera de l’issue de la Tour d’Italie 2023. Retour à l’escalade avec ce qui est l’étape la plus courte de cette édition, mais le long des 161 kilomètres qui séparent Oderzo du Val di Zoldo il y aura certainement des pièges. Cette fraction, dans laquelle on retiendra la tragédie de Vajont, débutera immédiatement en montée avec le col de la Crosetta, mais ce seront les trente-cinq derniers kilomètres qui promettent un spectacle avec trois GPM, un de première catégorie, la Forcella Cibiana, et deux de deuxième catégorie, dont la rampe finale menant vers Palafaveraoù se trouve la ligne d’arrivée.

HEURE DE DÉPART: 12:20
HEURE D’ARRIVÉE (PRÉVUE): 16:56-17:36
TÉLÉVISION EN DIRECT ET STREAMING : 12h20-14h00 RaiSport / 14h00-17h55 Rai2 | 12h00-17h45 Eurosport 1 / Eurosport, Découverte+, GCN
HASHTAG OFFICIEL : #Giro #GirodItalia

Parcours Dix-huitième étape Giro d’Italia 2023

Cela commence à partir de Oderzo avec les premiers kilomètres sur le plat, mais la montée longue et exigeante vers le Col de Crosetta (11,6 km à 7,1%, max 11%), dont le GPM se place après 40,8 kilomètres. Après le front, une section difficile suit entre descente et montées et descentes, qui comprend également la courte montée de Pieve d’Alpago (3,3 km à 5,5%, max 12%), qui conduira le groupe dans la vallée du Piave. De là, il monte jusqu’à Église paroissiale de Cadoreoù, après 115,7 kilomètres, la première ligne d’arrivée volante de la journée est tracée.

L’étape s’animera avec la montée de première catégorie de Fourchette Cibiana (9,6 km à 7,8%), qui a des pointes atteignant 15%, du sommet desquelles il y aura 36 kilomètres jusqu’à la ligne d’arrivée. La descente abrupte qui s’ensuit amènera les coureurs à la deuxième ligne d’arrivée volante. Four Zoldoà partir de laquelle nous reviendrons immédiatement à Coi (5,8 à 9,7%, max 19%) le long d’une ascension exigeante avec des pentes approchant les 20%. Du front, à partir duquel il y aura environ 5 kilomètres jusqu’à l’arrivée, une courte descente suit pour ensuite remonter sur les 2,7 derniers kilomètres, à environ 6%, mais avec un pic à 10%, qui avec une séquence de huit virages en épingle à cheveux mènent à la ligne d’arrivée de Palafavera.

Ascension de la dix-huitième étape du Giro d’Italia 2023

PRÉNOM CHAT CITATION KM COMMENCER LONGUEUR DISL % MOYENNE %MAX
Col de Crosetta 1 1118 40,8 29.2 11.6 821 7,1 % 11%
Pieve d’Alpago 4 691 68.3 65 3.3 183 5,5 % 12%
Fourchette Cibiana 1 1530 135.2 125,6 9.6 756 7,8 % 15%
Coi 2 1501 155,7 149,9 5.8 565 9,7 % 19%
Val di Zoldo 2 1518 161 158.3 2.7 178 6,4 % dix%

Favoris Dix-huitième étape Giro d’Italia 2023

Comme toujours, dans des étapes de ce type, la réussite du jour pourrait être la proie des chasseurs de buts du jour. Dans le cas toutefois où les équipes des hommes du classement voudraient tenir les rênes de la course, les outsiders s’accrochent forcément aux hommes du classement. Tout d’abord l’actuelle Maglia Rosa, Géraint Thomas (Ineos Grenadiers), dont l’état semble en constante progression depuis le début du Giro. Le Gallois a une équipe à ses côtés, oui avec quelques défections, mais toujours très médiatisée, et il a la bonne expérience pour pouvoir mieux gérer la situation.

Lire Aussi  Amstel Gold Race, Tom Dumoulin nouveau directeur de course à partir de 2026 ?

Après ce que nous avons vu sur Bondone, cependant, il y a une grande attente autour João Almeida (UAE Team Emirates), qui est également désigné par de nombreux rivaux comme le coureur en meilleure forme. Le Portugais a une poignée de coéquipiers du plus haut niveau, il a certainement un moral très élevé et a les qualités pour faire la différence même dans une journée aussi chargée. Qui est censé payer une rançon est Primoj Roglitch (Jumbo-Visma), qui a perdu quelques secondes sur les deux cités, mais qui n’a pas déraillé. Le Slovène dit qu’il n’est pas encore au mieux de sa forme et il faudra voir si sa forme va augmenter ou dans le sens inverse : s’il va bien, il a cependant de son côté des qualités d’accélération qui en feraient un favori obligé.

Ouvrant le chapitre de l’évasion, le coureur le plus accrédité est Ben Healy (Ef Education-EasyPost). L’Irlandais est dans une forme éblouissante, il a déjà remporté une étape, il s’est rapproché une deuxième fois et porte désormais aussi la Maglia Azzurra du meilleur grimpeur, un ressort qui pourrait le conduire à tenter l’attaque de loin et à tenir jusqu’au bout. la journée de fin, le moment où la plupart des points sont concentrés. Il en va de même pour ce qui concerne le classement Gpm Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), qui a encore des ambitions sur la Maglia Azzurra et qui cherche toujours la victoire d’étape dans ce Giro : à voir quelle stratégie sera choisie par le Français, qui pourrait passer à l’attaque de loin, mais qui pourrait choisissez également de rester couvert jusqu’aux derniers kilomètres. Il y a aussi une lutte pour le maillot du meilleur grimpeur Einer Rubio (Movistar), un autre coureur qui a déjà laissé son empreinte sur une ligne d’arrivée et qui pourrait aussi viser à remonter au classement général avec une attaque de loin.

Revenons aux hommes au classement, pour voir quelles seront les conditions Damien Caruso (Bahrain Victorious), qui a eu du mal à suivre les meilleurs sur Bondone. Une éventuelle phase d’étude entre les trois grands favoris actuels pourrait toutefois ouvrir des espaces intéressants pour le Sicilien, qui aura tout de même l’éventuel soutien de Santiago Buitrago Et Jack Haig. Ces deux derniers coureurs pourraient également essayer de se débrouiller seuls, au cas où il y aurait de la place pour la fuite. Il a fait une très bonne impression aussi Eddie Dunbar (Jayco-AlUla), qui semble avoir le bon rythme en montée pour rester avec les meilleurs et qui dispose également d’un encadrement de qualité, surtout compte tenu de la bonne condition dont fait preuve le champion d’Italie Philippe Zana, un autre coureur qui pourrait également vivre l’action de loin. Certaines possibilités doivent également être données à Lennard Kamna (Bora-hansgrohe), qui est toujours au classement, mais qui semble plus intéressé à défendre la position conquise jusqu’ici qu’à tenter un coup qui pourrait renverser la banque.

Lire Aussi  Tour de Thaïlande 2024, la liste de départ définitive

Le champ des coureurs susceptibles d’animer une tentative d’attaque « hors classement » est décidément large. Attention, en particulier, à Jefferson Cepéda (Ef Education-EasyPost), Patrick Conrad (Bora-hansgrohe) e Warren Barguil (Arkea-Samsic). Ce dernier ne semble pas dans les meilleures conditions, surtout après l’accident dont il a été victime il y a une semaine, mais il a le coup de pouce de la possibilité de boucler la « trilogie » des victoires d’étapes dans les Grands Tours. Ils ont aussi la possibilité de se mettre en valeur Hugues Carthy (Ef Education-EasyPost), qui a aussi la possibilité d’entrer dans le Top 10 du général, e Ilan van Wilder (Soudal-QuickStep) Enfin, il est difficile d’imaginer Sepp Kuss (Jumbo-Visma), geai vigne (Émirats de l’équipe des Émirats arabes unis) e Thymen Arensman (Ineos Grenadiers) avec d’autres rôles que celui d’épauler leurs capitaines respectifs : tous les trois ont des qualités qui pourraient leur permettre de démarrer leur propre entreprise avec d’excellents résultats en termes de victoires d’étapes, mais cela ne semble pas vraiment le bon jour pour  » des tours gratuits ».

Livre de favoris Dix-huitième étape du Giro d’Italia 2023

***** Géraint Thomas
**** Joao Almeida, Primoz Roglic
*** Ben Healy, Thibaut Pinot, Einer Rubio
** Damiano Caruso, Jefferson Cepeda, Eddie Dunbar, Lennard Kamna
* Warren Barguil, Santiago Buitrago, Patrick Konrad, Filippo Zana, Hugh Carthy

Météo prévue Dix-huitième étape du Giro d’Italia 2023

Pluies éparses. Risque de précipitations : 70 %. Humidité relative : 67 %. Vent de SE jusqu’à 11 km/h. Température prévue : minimum 16° C, maximum 26° C.

Les plus grands pièges Dix-huitième étape Giro d’Italia 2023

A y regarder de plus près, cette étape est un vrai danger pour les hommes les mieux classés. Il y a la possibilité de mener des attaques à distance, éventualité dans laquelle il faudra avoir des idées claires sur ce qu’il faudra faire. De plus, la finale n’a pas de répit, entre montées et descentes qui peuvent représenter le scénario propice aux coups. Enfin, détail non négligeable, les prévisions n’excluent pas la possibilité de pluie, ce qui pourrait rendre les descentes de la dernière partie encore plus compliquées.

Altimétrie et Plan Dix-huitième Étape du Giro d’Italia 2023

Chronotable Dix-huitième étape Giro d’Italia 2023

Chantal Martin