2 juin 2023

Giro d’Italia 2023, Présentation du parcours et favoris Première étape : Fossacesia Marina – Ortona (19,6 km, contre-la-montre)

7 min read

Le Tour d’Italie 2023 démarre avec le premier des trois contre-la-montre prévus cette année. samedi 6 maile splendide paysage de la Costa dei Trabocchi accueillera le Grand Départ de la 106e édition de la Corsa Rosa, qui verra donc les coureurs affronter un contre-la-montre de 19,6 kilomètres de Port de plaisance de Fossacesia pour Ortona qui enregistrera déjà des différences entre les hommes au classement. Une étape en grande partie plate qui se déroulera presque entièrement sur une piste cyclable, mais qui présentera au final une ascension d’un peu moins de 3000 mètres qui, sans être trop exigeante, pourrait être décisive pour la réussite de la journée et, par conséquent, d’assigner la première Maglia Rosa.

HEURE DE DÉPART DU PREMIER COUREUR : 13h50
HEURE D’ARRIVÉE DU DERNIER COUREUR (PRÉVUE): 17:09
TÉLÉVISION EN DIRECT ET STREAMING : 13h05-14h00 RaiSport / 14h00-18h05 Rai2 | 13h30-17h45 Eurosport 1 / Eurosport, Découverte+, GCN
HASHTAG OFFICIEL : #Lap #Lap106

Parcours Première étape Giro d’Italia 2023

L’étape et la course partiront alors de Port de plaisance de Fossacesia, avec la plate-forme de départ de ce contre-la-montre qui sera placée sur le front de mer de la ville des Abruzzes. Après les 1500 premiers mètres de route, les coureurs entreront immédiatement sur la piste cyclable de la Costa dei Trabocchi, sur laquelle ils parcourront les 13,6 kilomètres suivants, totalement plats et avec de longues lignes droites dans lesquelles les spécialistes de l’horlogerie pourront pousser jusqu’à le max. Dans ce tronçon, vous passerez également par le premier relevé chronométrique, situé à Port de plaisance de San Vito après 9800 mètres du départ, qui fournira les premières indications concernant les temps.

En quittant la piste cyclable, vous parcourrez encore 1,7 kilomètres de plat pour arriver à la deuxième étape intermédiaire, celle de Port d’Ortoneoù la route commencera à monter pour affronter le dernier GPM qui mènera à la ligne d’arrivée Ortona. Longue de 2800 mètres, cette ascension sera essentiellement divisée en deux parties : la première, longue d’un peu plus d’un kilomètre et avec quelques virages en épingle, présentera les pentes les plus exigeantes, avec une moyenne de 5,4 % et un pic de 8 %. . . Puis, après une légère descente d’environ 700 mètres et un très court arraché, les 800 derniers mètres pointeront à nouveau vers le haut mais avec des pentes plus légères, un peu moins de 2%, avec les coureurs qui devront pouvoir relancer l’effort dans ce dernière ligne droite.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, João Almeida : « Demain sera un grand défi ; Roglič est toujours en lice, je l'attends devant"

Montez la première étape du Giro d’Italia 2023

PRÉNOM CHAT CITATION Prolongation GPM COMMENCER LONGUEUR DISL % MOYENNE %MAX
Ortona 4 69 19.6 16.8 2.8 63 2,3 % 8%

Favoris Première étape Giro d’Italia 2023

Cliquez ici pour connaître l’heure et l’ordre de départ du contre-la-montre

La piste, plutôt rapide, semble donc favoriser les spécialistes de cet exercice, mais la montée finale, bien que peu exigeante, pourrait un peu pénaliser les coureurs les plus lourds. Pour cette raison, les principaux favoris pour conquérir ce contre-la-montre inaugural devraient être les deux principaux prétendants de ce Giro, à savoir Remco Evenepoel (Soudal-QuickStep) e Primoz Roglitch (Jumbo-Visma), tous deux très forts dans le contre-la-montre et, bien sûr, aussi lorsque la route monte, les deux semblant prêts à se battre dès le premier jour. Le Belge, du fait de la grande puissance qu’il parvient à libérer et aussi du fait de la belle condition montrée à Liège, semble pouvoir s’élancer légèrement devant dans les pronostics de cette étape, mais le Slovène n’est quand même pas loin, et dans le fin les différences entre les deux pourraient être minimes.

En tout cas, malgré la montée finale, deux grands spécialistes comme Philippe Ganna (Ineos Grenadiers) et Stefan Küng (Groupama-FDJ). L’ancien champion du monde, déjà capable de s’imposer dans deux contre-la-montre inauguraux du Giro (et pas seulement dans ceux-là) par le passé, ambitionne de conquérir la première Maglia Rosa pour la troisième fois, et pour cela il devra surtout essayer de gagner du terrain dans la section qui lui est plus favorable, pour ensuite mieux gérer la montée. Le Suisse tentera également de suivre une tactique pratiquement identique, toujours à la recherche de son premier succès dans un Grand Tour. Comme Ganna, qui a des caractéristiques physiques très similaires, le joueur de 29 ans arrive à ce Giro après une campagne intense dans le Nord, mais a pu se reposer et bien se préparer le mois dernier, il devrait donc être prêt à se battre pour succès ce jour-là.

Lire Aussi  Uno-X Pro Cycling, la sélection pour le Tour de France est presque terminée : Alexander Kristoff et Tobias Halland Johannessen les chefs d'équipe

Ces quatre noms semblent être au-dessus des autres, et ce sont peut-être les détails qui font la différence, mais évidemment, les coureurs ne manquent pas pour tenter de s’intégrer et de briller dans cette première étape. En partant du classement hommes, celui qui par le passé a souvent fait de bons contre-la-montre est certainement João Almeida (UAE Team Emirates) qui vise résolument le podium final du Giro cette année après avoir été proche en 2022. Le Portugais tentera donc de prendre un bon départ dans une course qui pourrait convenir à ses caractéristiques comme à celles de Géraint Thomas (Ineos Grenadiers), qui a cependant admis qu’il n’était pas encore à 100% en forme, il ne lui sera donc peut-être pas facile de se battre pour le succès le jour J. Le jeune coéquipier devrait plutôt avoir plus d’occasions Thymen Arensmanqui a terminé deuxième du contre-la-montre final à Vérone l’an dernier.

Parmi ceux qui pourraient être les protagonistes d’un excellent contre-la-montre, nous ne pouvons manquer de mentionner certains champions nationaux actuels de la spécialité tels que Bauke Mollema (Trek-Segafredo), Lennard Kamna (Bora-hansgrohe), geai vigne (UAE Team Emirates), en plus bien sûr de l’ancien champion du monde Rohan Denis (Jumbo-Visma). Parmi ceux-ci, Kämna semble être le plus en forme compte tenu de son succès dans la troisième étape du Tour des Alpes, et l’Allemand est aussi celui qui a réalisé le plus prestigieux résultat contre la montre cette année, en terminant la manche inaugurale du Tirreno -Adriatico à la deuxième place derrière seulement un super Ganna. Cependant, Mollema ne doit pas être sous-estimé, qui l’année dernière a souvent trouvé de bons résultats dans cet exercice, alors que les deux Australiens n’ont pas connu une approche facile de ce Giro, ils n’ont donc peut-être pas la bonne condition pour pouvoir viser la victoire d’étape avec Vine qui, malgré les améliorations affichées, doit aussi encore se tester avec les meilleurs dans les contre-la-montre.

Ensuite, il y a plusieurs coureurs qui peuvent certainement viser le top 10 du jour, comme Alexandre Vlasov (Bora-hasngrohe), qui étant un homme de standing ne s’épargnera certainement pas, ou comme les jeunes Andreas Leknessund (Équipe DSM), Brandon McNulty (Émirats de l’équipe des Émirats arabes unis) e Ilan Van Wilder (Soudal-QuickStep), qui ont déjà réalisé de bons placements dans les contre-la-montre par le passé. Même s’il faudra surtout limiter les dégâts de coureurs comme Evenepoel et Roglic, Damien Caruso (Bahreïn victorieux) e Tao Geoghegan Hart (Ineos Grenadiers) ont souvent pu montrer de bonnes performances en contre-la-montre, ainsi que Matthias Cattanéo (Soudal-QuickStep), qui a terminé l’an dernier septième du dernier contre-la-montre du Tour de France, et Joseph Cernycoéquipier du Lombard et récent vainqueur du prologue du Tour de Romandie.

Lire Aussi  Tro-Frère Leon 2023, Giacomo Nizzolo : "Quand la victoire vient après un gros effort, ça fait encore mieux"

Chez les Azzurri, ils pourraient alors tenter d’obtenir un résultat Edouard Affini (Jumbo-Visma) e Alberto Bettiol (EF Education-EasyPost), ce dernier ayant également dans l’équipe Stefan DeBod, Magnus Cort et la révélation Ben Healy qui pourrait bien faire ce jour-là. Enfin, d’autres contre-la-montre de bon niveau qui peuvent se battre pour un placement sont Michel Hepburn (Équipe Jayco AlUla), Nicolas Denz Et Bob Jungels (Bora-hansgrohe), Bruno Armirail (Groupama-FDJ), Est-ce que Barta (Movistar) et Thibault Guernalec (Team Arkéa-Samsic).

Livre de favoris Première étape Giro d’Italia 2023

***** Remco Evenepoel
**** Filippo Ganna, Primoz Roglic
*** João Almeida, Thymen Arensman, Stefan Küng
** Rohan Dennis, Bauke Mollema, Lennard Kämna, Geraint Thomas
* Andreas Leknessund, Brandon McNulty, Ilan Van Wilder, Jay Vine, Aleksandr Vlasov

Météo prévue Première étape Giro d’Italia 2023

Assez ensoleillé. Risque de précipitations : 10 %. Humidité relative : 70 %. Vent OSO jusqu’à 10 km/h. Température prévue : minimum 20° C, maximum 22° C.

Les plus grands pièges Première étape Giro d’Italia 2023

Même si ce n’est pas très dur, la montée finale sera probablement le principal écueil de cette journée, sur laquelle nous devrons essayer de garder un rythme constant, en gérant bien l’énergie et en relançant le rythme dans les points où il faudra le faire. . Le vent, qui aurait pu être gênant, ne devrait pas poser de problème, et les coureurs (notamment les favoris) devraient tous retrouver les mêmes conditions météo.

Altimétrie et planimétrie de la première étape du Giro d’Italia 2023

Horaires Première étape Giro d’Italia 2023