Giro d’Italia 2023, Présentation du parcours et favoris Quatorzième étape : Sierre – Cassano Magnago (196 km)

Avant-dernière chance pour les sprinteurs à Tour d’Italie 2023. Avec la quatorzième étape de la Corsa Rosa, qui repartira de Suisse, précisément de Sierraset retournera en Italie pour finir à Cassano Magnago, en fait, les principales roues rapides devraient revenir en tant que protagonistes. La seule aspérité de la journée sera le long col du Simplon, à 2004 mètres d’altitude, qui sera cependant placé en début d’étape, alors que les 100 derniers des 196 kilomètres prévus ce jour-là seront majoritairement plats. Une finale qui devrait donc favoriser la poursuite du groupe contre les fugitifs, même si une arrivée au sprint risque de ne pas être si évidente : les nombreux forfaits, avec des équipes reparties avec peu de coureurs, et les conditions météo (d’après les prévisions il devrait à nouveau pluie) pourrait en effet rendre difficile le rapprochement des équipes de sprinteurs sur l’échappée, surtout si elle devait être nombreuse.

HEURE DE DÉPART: 12:05
HEURE D’ARRIVÉE (PRÉVUE): 17:00-17:35
TÉLÉVISION EN DIRECT ET STREAMING : 12h05-14h00 RaiSport / 14h00-18h05 Rai2 | 11h45-17h45 Eurosport 1 / Eurosport, Découverte+, GCN
HASHTAG OFFICIEL : #Giro #GirodItalia

Parcours Quatorzième Étape Giro d’Italia 2023

Sera Sierras pour accueillir le départ de cette étape, qui sur les 35 premiers kilomètres, à l’exception d’un court tronçon, offrira une route totalement plate. Une fois à Brigue, le groupe commencera alors à gravir le seul GPM de la journée, le Col du Simplon, 20,2 kilomètres à 6,5% qui, s’ils sont abordés à un rythme élevé, pourraient également mettre en difficulté de nombreux coureurs, notamment les sprinteurs. Cependant, le front sera à un peu moins de 140 kilomètres de la conclusion, dont les 35 premiers seront une descente assez rapide qui permettra à la caravane de retourner en Italie et qui se terminera à Domodossola, permettant à ceux qui auraient perdu le contact de retour au groupe.

De là, un long tronçon plat sans difficulté commencera au cours duquel vous passerez également par les sprints intermédiaires de Villadossola Et Stresa, placés respectivement à -92,3 et -55,7 de la conclusion. Après avoir longé le lac Majeur et passé le Tessin à Sesto Calende, vous entrerez ensuite dans la province de Varese, où dans les 25 derniers kilomètres le parcours deviendra un peu plus nerveux et même un peu tortueux à certains endroits, avec quelques montées assez courtes qui ne devraient de toute façon pas poser trop de problèmes. Dans la finale vers la ligne d’arrivée de Cassano Magnago, en revanche, ils rencontreront surtout de longues lignes droites, avec le dernier vrai virage qui sera placé à 1200 mètres de l’arrivée ; le dernier kilomètre sera cependant en très légère montée (2-3%), il faut donc faire attention à ne pas lancer le sprint trop tôt.

Ascension de la quatorzième étape du Giro d’Italia 2023

PRÉNOM CHAT CITATION KM COMMENCER LONGUEUR DISL % MOYENNE %MAX
Col du Simplon 1 2004 56 35,8 20.2 1323 6,5 % 14%
Lire Aussi  VIDÉO : Temps forts de l'étape 2 du Tour du Pays Basque 2024

Favoris Quatorzième étape Giro d’Italia 2023

Si, comme prévu, il sera piloté, l’un des principaux favoris de la journée devrait être Jonathan Milan (Bahrain Victorious), qui a jusqu’ici été le plus régulier des sprinteurs ayant récolté une victoire et trois deuxièmes places dans les quatre sprints auxquels il a pris part. Le Frioulan, qui porte également le maillot Ciclamino, a montré qu’il était en excellente forme et capable de libérer une grande puissance dans le sprint, même s’il lui manque peut-être encore quelque chose en termes d’expérience et de positionnement. S’il est bien lancé (et pour cela il peut compter sur un coureur comme Andréa Pasqualon), cependant, il pourrait être très difficile pour les adversaires de le battre.

C’est le joueur de 22 ans qui a battu le joueur de 22 ans la dernière fois, de quelques centimètres Pascal Ackerman (UAE Team Emirates), a renoué avec le succès après plusieurs mois à l’occasion de la onzième étape. Après cette victoire, le sprinteur allemand a avoué avoir amélioré sa condition par rapport à la première semaine, il sera donc assez difficile de ne pas le voir sprinter devant. Il y a eu aussi une bataille avec le joueur de 29 ans sur la ligne d’arrivée à Tortona Marc Cavendish (Astana Qazaqstan), qui semblait également croître ces derniers jours. Le Britannique ambitionne de se débloquer en 2023 et avec le maillot de l’équipe kazakhe, qui sera à sa disposition pour l’aider à décrocher sa 17e victoire dans le Giro.

Au lieu de cela, il part à la recherche de la victoire numéro six à la Corsa Rosa Fernando Gaviria (Movistar), qui jusqu’à présent n’a jamais pu être vraiment un protagoniste du sprint, également à cause d’un peu de malchance. Le Colombien est un peu meurtri par les chutes de ces derniers jours, mais comme c’est l’une des dernières chances pour les sprinteurs, il va falloir qu’il essaye de surmonter les problèmes et de se jeter dans la mêlée, avec son équipe qui en tout cas pourrait aussi jouer la carte Max Kanter. Par rapport au coureur sud-américain, il s’est plutôt démarqué avec de bons placements Vincent Albanais (Eolo-Kometa), qui bien qu’il ne soit pas un pur sprinteur a pu concourir dans d’excellents sprints dans ce Giro, on peut donc s’attendre à ce qu’il soit également parmi les protagonistes de cette étape.

Dans un tel sprint, les coureurs aiment Michel Matthews (Équipe Jayco AlUla), David Danseurs (Soudal-QuickStep) e Simone Consonni (Cofidis), qui préférerait certainement un sprint d’un groupe un peu plus restreint, sans les purs sprinteurs, mais eux aussi seront toujours de la partie. A la Team DSM, en revanche, il faudra voir si la confiance sera redonnée à Marius Mayrhoferqui n’a pour l’instant dépassé qu’une cinquième place, ou si une place sera donnée à Alberto Dainesequi l’année dernière a réussi à conquérir un succès dans l’étape de Reggio Emilia.

Lire Aussi  Tour de France 2023, Jonas Vingaard : "C'était une étape difficile, on peut perdre le Tour des jours comme ça si on ne fait pas attention"

D’autres coureurs rapides qui pourraient obtenir une bonne finition ce jour-là sont alors Nicolas Bonifazio Et Arne Marit (Intermarché-Cirque-Wanty), Nicolas Dalla Valle (Équipe Corratec-Selle Italie), Philippe Fiorelli Et Martin Marcellusi (Projet Vert-Bardiani CSF-Faizanè), Jake Stewart (Groupama-FDJ), Stefano Oldani (Alpecin-Deceuninck) et Magnus Cort (EF Education-EasyPost), avec ce dernier qui, jusqu’à présent, n’a jamais tenté de sprinter lors de ce Giro, réussissant toutefois au terme d’une longue échappée.

Cependant, l’attaque à longue portée n’est pas une option à écarter complètement pour ce jour, également parce qu’il y a plusieurs équipes qui ne sont plus complètes, il n’est donc peut-être pas si facile de trouver qui peut travailler pour se rapprocher des fugitifs (surtout si nombreux). Parmi ceux qui pourraient essayer de loin, en plus du Cort susmentionné, nous pouvons inclure tous ces coureurs d’équipe qui n’ont pas de sprinter ou d’homme de classement à protéger, comme Israël-Premier Tech, où nous avons pu voir à nouveau dans l’échappée Simon Clark ou Derek GeeArkéa-Samsic, qui pourrait lancer l’un des Thibault Guernalec ou Alain Riouet l’Ag2r Citroën avec Alexandre Baudin, Nicolas Prodhomme ou Larry Warbasse.

D’autres coureurs qui pourraient essayer de s’intégrer dans l’échappée sont alors Alessandro De Marchi (Équipe Jayco AlUla), Ben Healy (EF Education-EasyPost), Laurent Rota (Intermarché-Cirque-Wanty), Nicolas Denz (Bora-hansgrohe), Toms Skujins (Trek-Segafredo), Bruno Armirail (Groupama-FDJ), Thomas Champion (Cofidis), Kristian Sbaragli (Alpecin-Deceuninck), Maîtres Mirco Et David Bais (Eolo-Kometa), avec ce dernier qui pourrait tenter de reprendre la Maglia Azzurra en remportant les points dans le seul GPM présent.

Sac favoris Quatorzième étape du Giro d’Italia 2023

*****Jonathan Milan
**** Pascal Ackermann, Mark Cavendish
*** Vincenzo Albanese, Alberto Dainese, Fernando Gaviria
** Davide Ballerini, Simone Consonni, Michael Matthews, Marius Mayrhofer
* Niccolò Bonifazio, Magnus Cort, Filippo Fiorelli, Max Kanter, Stefano Oldani

Prévisions météo Quatorzième étape du Giro d’Italia 2023

Douches. Risque de précipitations : 70 %. Humidité relative : 80 %. Vent de SE jusqu’à 11 km/h. Température prévue : minimum 15° C, maximum 17° C.

Les plus grands pièges Quatorzième étape Giro d’Italia 2023

Du point de vue du parcours, la principale difficulté sera évidemment représentée par le Col du Simplon, qui selon la façon dont il est abordé pourrait rester dans les jambes de nombreux coureurs, alors que pour ce qui est du final, il faut faire attention à ne pas se lancer le sprint trop tôt compte tenu de la ligne droite d’arrivée en légère montée. Une nouvelle fois donc, la pluie devrait agacer les coureurs, ce qui, ajouté à la fatigue et aux nombreuses défections, pourrait rendre difficile la maîtrise de l’échappée du groupe.

Altimétrie et Plan Quatorzième Étape du Giro d’Italia 2023

Horaire Quatorzième Étape Giro d’Italia 2023

Chantal Martin