Giro d’Italia 2024, Adam Hansen demande des capes neutres dans les étapes aux conditions météorologiques extrêmes

Adam Hansen demande la coopération des organisateurs de la Tour d’Italie 2024 pour protéger la sécurité des coureurs dans la course. Le président de l’association mondiale des coureurs a demandé que les pavillons neutres de la prochaine course rose soient équipés de capes à la disposition des cyclistes qui en ont besoin, notamment en cas d’étapes avec des conditions météorologiques défavorables. L’ancien professionnel australien, à la tête du CPA – Cyclistes Professionnels Associés – depuis un an, estime que cela permettra de préserver le bien-être et d’assurer la sécurité des athlètes les jours où les conditions météorologiques sont particulièrement mauvaises.

« Nous avons demandé au Giro d’Italia de mettre à disposition des capes de pluie ou des vêtements d’hiver, si nécessaire, pour tous les coureurs qui en seront dépourvus lors des conditions météorologiques extrêmes de certaines étapes difficiles du Giro », peut-on lire dans le Tweet d’Adam Hansen, « Il n’est pas toujours facile pour les équipes phares de soutenir tous leurs coureurs lorsque le peloton est fragmenté.

Lire Aussi  Tour du Dauphiné 2023, Présentation du parcours et Coups de cœur Sixième étape : Nantua – Crest-Voland (170,5 km)

Nous avons tous en tête les journées froides et pluvieuses du Giro d’Italia de l’année dernière, où la pluie battante n’a laissé aucun répit au peloton, tant dans les longues ascensions que dans les descentes les plus tortueuses, créant de nombreux désagréments pour les cyclistes en course. L’association veut ainsi éviter les cas qui mettent en danger la santé des coureurs. L’espoir de tous est évidemment qu’en mai prochain la météo dans la botte soit plus clémente qu’il y a 12 mois, pour permettre une course plus sereine, faite de pur spectacle et sans tensions supplémentaires, mais si cela ne se produit pas, le président de l’assocorridori espère trouver auprès du RCS Sport un soutien pour aider ses membres.

Chantal Martin