Giro d’Italia 2024, Groupama pourrait miser sur Laurence Pithie pour remplacer Paul Penhoet, blessé.

La Groupama-FDJ doit rechercher de nouvelles solutions pour les Giro d’Italia 2024. La formation transalpine espérée au départ de la Corsa Rosa Paul Penhoet, un coureur de la promotion 2001 qui devait mener l’équipe dans les sprints. Mais le Français doit faire face à une blessure ligamentaire au genou droit qui nécessite une intervention chirurgicale et le tiendra éloigné de la course pendant plusieurs mois. Pour pallier cette absence, l’équipe de Philippe Mauduit a pensé au jeune homme de 21 ans Laurence Pithiequi en est à sa deuxième année sous le maillot bleu et qui a déjà réussi à obtenir de bonnes places au cours de la saison écoulée, dont la 5ème place à la Bemer Cyclassics à Hambourg.

La nouvelle a été confirmée par le coureur né en 2022, qui explique qu’il devrait y avoir un Grand Tour dans son programme cette année et que ce qui est arrivé à son coéquipier pourrait changer les plans de l’équipe, qui jusqu’à présent n’a annoncé les capitaines que pour le Tour de France et la Vuelta a España, mais pas pour la Corsa Rosa. « Le plan initial était de faire la Vuelta, mais maintenant je pense que je vais faire le Giro », a expliqué le coureur néo-zélandais, « Il y aura de grandes opportunités pour obtenir de bons résultats et pour renforcer le moteur avec un premier Grand Tour.

Le sprinteur prometteur a des objectifs clairs pour la saison à venir : « Je veux gagner à nouveau, mais à un niveau plus élevé. Au lieu d’une course en .1, j’aimerais gagner une course en Pro Series ou même en WorldTour. C’est un grand objectif, mais je pense que c’est ce que je devrais faire. Il y a encore du travail à faire, mais je pense que c’est tout à fait possible cette année. Je veux aussi découvrir d’autres courses. Je devrais faire les classiques cette année, celles qui sont pavées au printemps, comme le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Je n’ai pas participé à beaucoup de classiques WT l’année dernière, donc cette année ce serait un grand objectif d’apprendre de quelqu’un comme le Tour des Flandres. Stefan Küng et de progresser dans ces courses pour l’avenir. En ce qui me concerne, le plan est de commencer par Kuurne – Bruxelles. Ensuite, je ferai Paris-Nice pour exploiter mes compétences dans le contre-la-montre par équipes, puis je passerai aux grandes classiques, avec pour objectif principal d’aider Stefan ou Valentin à gagner et d’être là pour les soutenir dans le final.

Lire Aussi  Vuelta al Táchira 2024, Jonathan Caicedo prend la première montée et se hisse en tête du classement.

Chantal Martin