Il y a un an…Alpecin-Deceuninck, Mathieu Van Der Poel : « Le problème de dos restera probablement mon talon d’Achille ».

Également cet hiver, Mathieu Van Der Poel a dû faire face à des douleurs dorsales. Un problème qui semblait avoir été résolu ces derniers mois, mais qui est revenu gêner le phénomène néerlandais lors des dernières courses de cyclo-cross, dans lesquelles le coureur de 27 ans a toujours vu son rival Wout Van Aert triompher. Bien que la situation semble s’être quelque peu améliorée ces derniers jours, ce qui peut inciter à un certain optimisme avant les championnats du monde de Hoogerheide, le coureur de l’équipe de France de cyclo-cross, qui a été élu à l’unanimité, n’a pas réussi à s’en sortir. Alpecin-Deceuninck Il craint cependant de traîner ce problème tout au long de sa carrière, du moins en ce qui concerne les deux disciplines tout-terrain que sont le VTT et, bien sûr, le cyclo-cross.

« Cela fait maintenant près de deux ans que cela duredepuis cette chute aux Jeux de Tokyo », a déclaré Van Der Poel à l’AFP. Het Nieuwsblad – Quelque chose a dû mal se passer que nous n’avons pas réalisé à ce moment-là. Je ne peux toujours pas dire quelle est la cause exacte de la douleur« .

J’espère que je pourrai au moins affronter Van Aert en pleine possession de mes moyens, mais la douleur est toujours là », a poursuivi le joueur de 27 ans. Cela restera probablement mon talon d’Achille. Pas tant sur la route, cela ne me fait pas peur, mais en cyclo-cross et peut-être aussi en VTT ».. J’espère toujours continuer à faire du VTT jusqu’aux Jeux olympiques de Paris, mais si mon dos continue à me faire souffrir, comme je l’ai dit, je ne le ferai peut-être pas ».

Lire Aussi  Présentation du parcours et coup de coeur Giro Donne 2023

Chantal Martin