Il y a un an…EF Education-EasyPost, Rigoberto Uran parle de la crise du cyclisme colombien : « La réalité est que nous n’avons pas de bons cyclistes ».

Rigoberto Uran est très préoccupé par l’état de santé du cyclisme colombien. Alors que certains de ses compatriotes crient au complot de l’UCI contre les Colombiens, le détenteur du titre de champion du monde de cyclisme, Rigoberto Uran, est très préoccupé par l’état de santé du cyclisme colombien. EF Education – EasyPost arrive à la fin de sa carrière et cherche à savoir qui pourra porter le drapeau de son pays. Avec Egan Bernal (Ineos Grenadiers) qui ne sait toujours pas s’il s’est remis du terrible accident et de l’accident de la route. Nairo Quintana e Miguel Angel Lopez Loin des grandes courses, en raison des vicissitudes de l’été et de l’hiver derniers, la classe 1987 ne voit pas grand-chose venir en arrière Sergio Higuita (Bora-Hansgrohe), Santiago Buitrago (Bahrain-Victorious) et Daniel Martinez (Ineos Grenadiers).

« La réalité est que nous n’avons pas de bons cyclistes en Colombie – a déclaré le natif d’Urrao à Tele Medellin – De nombreux cyclistes sont partis en Europe et n’y sont restés qu’un ou deux ans (…) Ils sont incapables de s’adapter au rythme de la course et les renvoient ici. (…) C’est inquiétant parce qu’aujourd’hui il n’y a personne pour nous remplacer ».

Lire Aussi  VIDÉO : Faits saillants de l'étape 10 du Tour de France 2023

Chantal Martin