Il y a un an… UAE Team Emirates, Johan Bruyneel critique Tadej Pogačar : « A long terme, détruire tout le monde comme ça n’est pas la meilleure tactique

La première semaine de la Tadej Pogačar a été tout simplement sensationnel. Pour ses débuts dans la saison au Clásica Jaén Paraíso Interior 2023, le porteur de la UAE Team Emirates s’est imposé d’emblée, puis a récidivé les jours suivants lors des première, deuxième et quatrième étapes de l’épreuve. Vuelta a Andalucia (course dans laquelle il a également remporté le classement général). Une attitude agressive et cannibale qui contribue à faire de lui l’un des coureurs les plus forts de tous les temps (même les statistiques sont là pour le prouver). Cependant, cette façon de courir lui a souvent valu des critiques : les plus récentes, dans l’ordre chronologique, émanent de Johan Bruyneel.

Intervenant pendant le podcast Le mouvement l’ancien directeur sportif de Lace Armstrong, entre autres, a sévèrement critiqué la façon de courir du phénomène slovène : « C’est très beau à voir, mais je me demande : pourquoi ? A terme, détruire tout le monde comme ça n’est pas la meilleure tactique ».. Il est préférable de garder certains coureurs et certaines équipes en bons termes, ce qui est également mieux sur le plan physique. En ce moment, ses coéquipiers se déchirent pour que Tadej gagne. Certains d’entre eux vont maintenant devoir récupérer pendant une quinzaine de jours.

« Cela fait plaisir de voir un coureur aussi enthousiaste », a ajouté le Belge. Je pense qu’il devrait être calmé par le drapeau. Il devrait y avoir du calcul et de la froideur, mais comme je le vois, il y a aussi beaucoup de passion. Cela renforce l’impulsion de Pogačar à se mettre en valeur ».

Lire Aussi  Paris-Nice 2024, Présentation du parcours et coups de cœur Étape 2 : Thoiry - Montargis (179 km)

Chantal Martin