Il y a un an…CicloMercato 2023, de nombreuses manœuvres sur l’axe Ineos-Jumbo-Movistar : Arensman, Carapaz, Dunbar, Rodriguez, Van Baarle

Les manœuvres continuent Marché du cycle 2023 pendant le Tour d’Italie 2022. Contacts, discussions, départs et arrivées sont à l’ordre du jour en marge des étapes de la Corsa Rosa, les chefs d’équipe rencontrant les agents et les avocats, ainsi que les coureurs eux-mêmes. La bulle d’un grand tour est toujours le moment idéal pour ce type de discussion et l’effervescence de ces journées en est la pleine confirmation. Trois des équipes les plus actives en ce moment : Ineos Grenadiers, Jumbo – Visma Et Movistaravec de surcroît de nombreuses négociations qui s’entremêlent, comme dans un jeu d’équilibriste.

La formation britannique semble désormais parvenue à un accord avec Thymen Arensman, à tel point que la même direction du Team DSM, son équipe actuelle, a confirmé que le coureur changerait de maillot l’année prochaine après avoir reçu « une offre qu’il ne peut pas refuser ». Si l’expression sonne toujours un peu mal, force est de constater que la puissance économique de la formation hollandaise n’a pas suffi à conserver l’un de ses fleurons qui, ces derniers jours encore, s’était fortement associé à l’équipe de Dave Brailsford, au détriment de Jumbo- Visma, dont l’offre a été à son tour rejetée.

Cependant, un coureur des plus grands rivaux pourrait atterrir aux côtés de Primoz Roglic, avec Eddie Dunbar qui pourrait suivre la même direction que Dylan Van Baarle, dont l’accord pour atteindre Wout Van Aert serait désormais sur le point d’être conclu. Quant à l’Irlandais (nouveau vainqueur de la semaine Coppi et Bartali qui, avec Adam Yates, est également apprécié par le BikeExchange – Jayco), pour l’instant c’est une manifestation d’intérêt, selon les rapports Het Nieuwsbladmais la confirmation qu’il y a de grandes turbulences dans l’ex-Sky, dont l’effectif en 2023 semble en forte évolution.

Lire Aussi  Tour de France 2023, présentation du parcours et étapes favorites de la troisième étape : Amorebieta-Etxano – Bayonne (193,5 km)

Parmi les pièces précieuses évidemment le champion olympique Richard Carapaz. Ayant vu le vif intérêt de Movistar, qui aimerait le récupérer malgré les adieux orageux de fin 2019, il y a aussi trois autres équipes sur lui, comme le rapporte actualités du cyclisme. Cependant, la possibilité qu’il reste là où il est n’a pas encore été exclue, avec beaucoup de choses qui pourraient se jouer dans notre pays ces dernières semaines. En attendant, la formation espagnole s’intéresse également à un autre coureur de l’équipe britannique, à savoir le jeune Carlos Rodríguezdont le contrat expire en 2023. Selon les rapports Ciro Scognamiglionéanmoins il y a un fort intérêt de la part d’Eusebio Unzué, cela reste donc un sujet à surveiller.

Chantal Martin