Ineos Grenadiers, les objectifs d’Elia Viviani : « Viser l’or olympique dans l’omnium et entrer dans la sélection pour le Giro d’Italia ».

Elia Viviani a les idées claires pour la saison 2024, qui sera à nouveau partagée entre la route et la piste. Engagé ces derniers jours au Tour Down Under, où il a pris la deuxième place de la troisième étape, le sprinteur de Vérone de la Ineos Grenadiers s’attend à une année importante, pour laquelle elle a choisi de se fixer deux objectifs principaux. Le premier, du moins dans l’ordre chronologique, sera de reprendre la direction de l’entreprise. Giro d’Italiaque le natif de 1989 n’a plus abordé depuis 2021 (son dernier GT disputé) et qui l’a vu remporter cinq victoires d’étape par le passé ; le second, comme déjà indiqué ces dernières semaines, sera plutôt de tenter de remporter une médaille d’or olympique sur piste, la deuxième après celle gagnée à Rio 2016, aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin. Jeux de Paris.

« L’objectif est sans aucun doute de viser à nouveau l’or – a déclaré Viviani à CyclingnewsL’Omnium est le jour le plus important pour moi. Le 8 août est le jour de ma saison. L’année des Jeux olympiques est toujours spéciale. Dès que l’on se rapproche de l’événement, on sent que ce moment spécial arrive ».

C’est avec cet objectif en tête que le coureur de 34 ans a débuté la saison avec le Tour Down Under, où il a pu prétendre à la victoire dans l’une des trois arrivées au sprint : « Je travaille très dur pendant l’hiver et (même) dans ma meilleure saison, je n’ai jamais dominé (au Tour Down Under). Une victoire d’étape est le meilleur résultat que j’ai obtenu au Tour Down Under, donc je ne suis pas inquiet.« .

Lire Aussi  Tour d'Autriche 2023, Matteo Sobrero se réjouit de sa première victoire de la saison : "Je le cherchais depuis le début de l'année, il est enfin là"

Le voyage des Veronese en Australie se poursuivra dans les prochains jours avec la Cadel Evans Road Race et la Coupe du monde sur piste à Adelaide : « La Cadel Evans est l’une de mes courses préférées.. Chaque fois que j’y ai participé, je me suis battu pour la victoire ou j’ai toujours été dans le top 10. Je suis donc très concentré sur cette course.

Après l’Australie, Viviani s’envolera pour le Moyen-Orient afin d’entamer la préparation du Giro : « Mon programme de course se poursuivra avec le Tour des Émirats arabes unis, puis la Volta a Catalunya et le Tour de Romandie afin d’essayer d’entrer dans la sélection pour le Giro. Ce n’est pas facile, l’équipe telle que nous la connaissons est très forte et veut bien faire au Giro. Mon premier objectif est donc d’entrer dans la sélection pour le Giro et, après le Giro, de me concentrer sur les Jeux Olympiques.« .

Chantal Martin