Jayco-AlUla, semaine noire : après Eddie Dunbar et Dylan Groenewegen, Michael Matthews s’arrête aussi

Un début de saison doux-amer pour la Jayco-AlUla. La formation australienne du WorldTour a déjà remporté quatre succès au cours de ces premières semaines du calendrier, mais a également dû faire face à plusieurs problèmes physiques de ses meilleurs coureurs. Le dernier d’entre eux à avoir été victime d’un accident de course et à en avoir subi les douloureuses conséquences est Michael Matthewsqui s’est fiancé à Volta a la Comunitat Valenciana 2024 et quittera la course espagnole avant le départ de la quatrième étape, prévue aujourd’hui, samedi 3 février. L’Australien a chuté dans les derniers mètres de la troisième étape et ne prendra pas le départ.

« Matthews prendra un peu de temps pour récupérer, tandis qu’il commencera à se concentrer sur ses prochains objectifs », indique le texte de la note émise par l’équipe, qui avait également perdu, dans le cadre de la même course. Eddie Dunbarqui a chuté lors de la deuxième étape et a également été contraint à l’abandon. Dans la course qui se déroule simultanément au Moyen-Orient, l’AlUla Tour 2024, la Jayco-AlUla a vu l’abandon de son principal sprinter, Dylan Groenewegenen raison d’un mauvais état de santé. Egalement en Arabie Saoudite, Alessandro de Marchi a chuté lors de la première étape (mais est resté en course), tandis que le Danois Chris Juul-Jensen n’a pas pris le départ de la course pour cause de maladie. En outre, les Luke Plappun autre athlète important de l’échiquier australien, a été durement touché par le Tour Down Under 2024.

Lire Aussi  Volta ao Algarve 2024, la liste de départ provisoire

« Nous avons déjà eu notre part de malchance – le commentaire du directeur sportif Matt White collecté par GCN – Matthews s’est blessé au genou et a prévu une période en montagne dans les 48 heures, son retrait est donc une mesure de précaution. Nous avons déjà gagné des courses, mais quand ce genre de choses arrive à vos meilleurs coureurs, il y a certainement un impact négatif. C’était une mauvaise semaine, c’est sûr, mais il reste encore 10 mois de course… »

Chantal Martin