La semaine des Italiens : En attendant les courses à domicile, quelques éclairs et quelques bonnes places – Signes de Jakub Mareczko, Matteo Fabbro et Matteo Trentin

L’entre-deux Du lundi 19 au dimanche 25 février 2024 n’a pas été une semaine mémorable pour les coureurs italiens. Aucun succès n’a été enregistré, dans aucune des courses inscrites au calendrier pendant cette période, et même les premières places n’ont pas été particulièrement massives. Les notes positives, en revanche, n’ont pas manqué, tant d’un point de vue individuel qu’au niveau des équipes tricolores. En ce sens, une nouvelle n’est pas venue de la rue, mais du bureau où se trouvent les équipes tricolores. Domenico Pozzovivo a signé le contrat qui le maintiendra dans le peloton pour la saison 2024. Le grimpeur de Lucania, âgé de 41 ans, a rejoint la Vf Group-Bardiani Csf-Faizanètrouvant ainsi une chance d’être au départ du Giro d’Italia 2024, un objectif qu’il visait avec beaucoup de détermination. En clé CicloMercatola semaine qui vient de s’écouler a également été importante pour Alexander Konychevqui s’est retrouvé sans contrat à la fin de la saison dernière et qui a rejoint l’équipe Voralberg, une équipe continentale sous licence autrichienne qui parvient généralement à mettre en place un programme de saison plus que décent.

En ouvrant le chapitre des résultats, quelques bons signes sont venus de Jakub Mareczkoqui s’est bien démêlé dans la très forte concurrence qui a émaillé les sprints de l’UAE Tour, une compétition de catégorie WorldTour. Le sprinter de Corratec-Vini Fantini a pris la troisième place dans l’étape d’ouverture et une cinquième dans les jours suivants, tout en récoltant des dizaines de points UCI précieux pour son équipe. On l’a souvent vu à l’attaque dans la course émiratie Marco Murgano (Corratec-Vini Fantini), nous nous sommes rendus en Galice, où une édition du O Gran Camiño a de nouveau été affectée par le mauvais temps. Entre pluie et vent Matteo Fabbro (Polti-Kometa), qui s’est bien comporté dans des fractions très exigeantes (deux fois huitième) et a terminé dixième au classement général, deux places devant Alessandro Fancellu (Q36.5). Dans la course dominée par Jonas Vingegaard, également vu dans Q36.5, Gianluca Brambillaqui a obtenu la huitième place de la journée, et Walter Calzoni, qui a tenté l’attaque de loin dans la dernière étape.

Lire Aussi  Tour de France 2023, Thibaut Pinot élu combattant de la semaine - Sepp Kuss meilleur grégaire

En revanche, sur le sol français, le bon classement des Lorenzo Rota dans la course sélective d’un jour Faun-Ardèche Classic. Le coureur de Bergame a terminé à la septième place et sera l’un des coureurs à suivre lors des prochaines courses en Italie, à savoir Laigueglia et Strade Bianche. Le week-end qui vient de s’écouler était également le premier de l’année avec des courses sur les murs et les pavés de Belgique. Ici, Gianni Moscon (Soudal-QuickStep) a couru l’Omloop Het Nieuwsblad avec générosité, se montrant à l’attaque ; dans la même course Matteo Trentin (Tudor) a obtenu un bon classement, terminant neuvième et récoltant des points de qualité pour sa nouvelle équipe.

Du côté des équipes italiennes, l’expédition au Rwanda de l’équipe du Polti-Kometagrâce notamment à Jhonathan Restrepo, qui a remporté une étape, s’est classé à plusieurs reprises et a terminé troisième du classement général, classement dans lequel l’autre Colombien de l’équipe, Germán Darío Gómez, s’est également classé sixième.

Jeune

Le Tour du Rwanda, une course par étapes toujours très animée et pleine d’idées, notamment en termes d’avenir, a apporté une note positive. Dans la première moitié de la compétition, les coureurs de la Brianza ont été les premiers à s’engager dans le Tour du Rwanda. Giacomo Villa (Bingoal-WB), qui a pris successivement les cinquième, septième et quatrième places. Dans les dernières étapes, le coureur lombard a toutefois payé un peu plus que les leaders et n’a pas pu conserver une place de choix au classement général.

Blessures

Le week-end a été difficile pour les Diego Ulissi. Le coureur de l’UAE Team Emirates devait participer à la Classique Faun-Ardèche et à la Classique Faun Drôme, entre le samedi 24 et le dimanche 25, mais une forte grippe l’a mis hors course. Ulissi lui-même a alors fait savoir que son programme de course à court terme serait soumis à des changements inévitables, compte tenu de son état de santé actuel. Des problèmes physiques également pour Jonathan Milan (Lidl-Trek), qui, après avoir montré de bonnes choses lors de la Volta a Valenciana, est revenu à la course en essayant de se montrer lors de l’Omloop Het Nieuwsblad, puis a dû renoncer à l’étape suivante Kuurne-Bruxelles-Kuurne en raison de troubles gastro-intestinaux.

Lire Aussi  VIDÉO : Faits saillants de l'étape 3 du Tour de Grèce 2023

Ce qui nous attend cette semaine

C’est la semaine où le calendrier des courses italiennes s’ouvre enfin, avec le Trofeo Laigueglia prévu le mercredi 28 février et la Strade Bianche comme épreuve principale de cette mini-période. Les coureurs italiens tenteront donc de se faire une place, en essayant d’obtenir de bons résultats, en commençant dès la course ligurienne et en poursuivant avec la course toscane de niveau WorldTour, qui devrait également compter parmi les protagonistes attendus Andrea Bagioli (Lidl-Trek) et Alberto Bettiol (Ef Education-EasyPost), ainsi que la Rota déjà citée. Dimanche, c’est également le départ de Paris-Nice, une course qui rassemblera un grand nombre de talents et dans laquelle il y aura beaucoup à faire pour exceller. Pour l’instant, la Corsa del Sole compte parmi les partants probables Trentin (Tudor), déjà cité, Matteo Sobrero (Bora-hansgrohe), Samuele Battistella e Cristian Scaroni (Astana Qazaqstan).

Chantal Martin