Les athlètes UCI, russes et biélorusses pourront participer à toutes les compétitions tant qu’ils auront le statut d' »athlète individuel neutre »

L’UCI a approuvé aujourd’hui les recommandations du CIO du 28 mars 2023 concernant la participation des athlètes avec des passeports russes et biélorusses aux compétitions internationales. En conséquence, les directives relatives à leur participation aux épreuves du calendrier international UCI ont été adaptées. Lors de la réunion qui s’est tenue ces jours-ci à Cagliari, le Comité directeur de l’Union Cycliste Internationale (UCI) a pris une série de décisions conformes aux règlements et résolutions approuvées ad hoc après le début du conflit russo-ukrainien.

Les points saillants des nouvelles directives concernent principalement «le droit de tous les athlètes, quelle que soit leur nationalité, d’être traités sans discrimination, comme l’ont demandé les experts mandatés par les Nations unies (ONU) pour mener une étude sur la situation des droits de l’homme dans le monde dans leurs conclusions du 1er février 2023″ et la poursuite du « soutien financier à la Fédération ukrainienne de cyclisme et à ses athlètes avec une nouvelle contribution de 100 000 francs suisses, dont 20 000 francs suisses alloués par l’Union Européenne de Cyclisme – UEC ». L’UCI s’engage également à « accueillir au Centre Mondial du Cyclisme (CMC) UCI ​​à Aigle, en Suisse, des cyclistes visant à participer aux Jeux Olympiques de Paris 2024, dans le but de qualifier un maximum d’athlètes ukrainiens pour l’événement », prévoyant également le support technique nécessaire.

D’un point de vue opérationnel, les coureurs russes et biélorusses pourront participer à toutes les épreuves du calendrier UCI, à condition qu’ils soient identifiés comme « athlètes individuels neutres » et sans aucune implication auprès de leurs propres gouvernements ou fédérations : « Toute personne souhaitant obtenir le statut de athlète individuel neutre il devra s’adresser à l’UCI dans le cadre d’une procédure ce qui entraînera, si les conditions sont réunies, la délivrance de ce statut par l’UCI. A partir du 1er juin, la possibilité de participer à des compétitions internationales telles que athlète individuel neutre“. De plus, aucune limite ne sera imposée à la participation avec leurs équipes de club, tant qu’ils « ne sont pas de nationalité russe ou biélorusse ». La Fédération de Russie et la République de Biélorussie pourront participer aux épreuves de l’UCI, à condition qu’elles n’aient aucun lien avec les armées et de ne pas afficher « de quelque manière que ce soit un drapeau, un emblème, un hymne ou un autre symbole ». Ces enjeux s’appliquent également à la participation des coureurs « en tant qu’athlètes individuels neutres ». En outre, l’UCI mettra en œuvre les mesures appropriées pour vérifier le respect de ces règles et sanctionnera tout manquement.

Lire Aussi  Alpecin-Deceuninck, retour malchanceux de Mathieu Van Der Poel : "Dommage, je m'amusais". Maintenant la Belgique et le Tour dans le viseur

Aussi, le comité directeur de l’UCI maintient les sanctions prononcées le 1er mars 2022 et qui resteront en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Chantal Martin