Lidl-Trek, Juan Pedro López : « 2023 a été difficile, pendant un certain temps j’ai eu peur de monter sur le vélo – En 2024, j’ai l’intention de bien faire au Giro d’Italia ».

Juan Pedro López est passé d’une année 2022 de grande satisfaction à une année 2023 particulièrement compliquée. Le coureur espagnol, en force au Lidl-Treks’était taillé une place dans la fenêtre en faisant tourner le Giro d’Italia 2022 avec une grande détermination, passant 10 jours dans la Maglia Rosa, et avait commencé à voir de nombreuses attentes placées en lui, en particulier dans les montées. L’année suivante, cependant, López a presque toujours été dans l’ombre, que ce soit en raison de problèmes physiques ou d’une condition rarement brillante. L’Espagnol veut maintenant tourner la page, en vue du début de sa saison de course 2024.

« J’espère que cette année sera meilleure », disent les mots de López recueillis par Cyclisme de fond – En 2023, je n’ai jamais été à 100 %. Au début de l’année, je me suis cassé la clavicule lors d’une chute et c’est à partir de là que les problèmes ont commencé. Pas tant sur le plan physique, puisque trois jours après l’opération j’étais déjà sur des rouleaux, mais d’un point de vue psychologique. Ensuite, j’ai attrapé une bronchite, j’ai dû prendre des antibiotiques et cela a également fait des ravages ».

Le problème le plus lourd, cependant, était le problème psychologique, dont López parle plus en détail : « J’avais peur de faire du vélo, surtout quand je devais être dans le peloton et dans les descentes. À un moment donné, j’ai commencé à rester seul pour être plus calme. Un psychologue m’a aidé à surmonter ce problème : j’ai commencé à m’améliorer jour après jour et maintenant je peux dire que je l’ai surmonté ».

Lire Aussi  Tour de France 2023, ASO veut diffuser les directions radio de DS aux coureurs

L’Espagnol de Lidl-Trek peut donc envisager l’avenir avec un optimisme renouvelé :  » Je commencerai mon 2024 au départ de la course. Tour Down Under, qui est une course que j’aime beaucoup et j’ai demandé expressément à l’équipe de me sélectionner pour cette épreuve. Ensuite, la première moitié du programme aura pour but d’arriver à l’étape du Giro d’Italia 2024où j’essaierai de bien faire et de jouer mes cartes, même s’il semble y avoir moins d’escalade dans le parcours de cette année que dans les éditions précédentes ».

Chantal Martin