Paris-Nice 2024, Mads Pedersen ne s’excuse pas : « Nous avons tout fait correctement, Olav Kooij était plus fort ».

Mads Pedersen ne sourit pas après la cinquième étape de la Paris – Nice 2024. Battu une nouvelle fois par Olav Kooij (Visma | Lease a Bike), qui l’a de nouveau contraint à la deuxième place, l’ancien champion du monde a de nouveau pris le final de la course à bras-le-corps aujourd’hui, lançant son sprint le premier après avoir été éjecté de son train, mais il n’a rien pu faire contre son rival, qui est sorti de son sillage à vive allure et l’a presque facilement dépassé. Pour le leader de la Lidl-Trek, cette défaite est cuisante, car elle représente essentiellement l’échec de son objectif dans cette Corsa del Sole, à laquelle il était manifestement venu pour remporter au moins une étape.

« J’ai été battu par un coureur plus rapide, c’est comme ça (…) J’étais ici pour gagner une étape et je n’ai pas gagné, alors d’accord, j’ai ce maillot, mais je n’étais pas là pour ça. Maintenant, on va continuer à se battre pour gagner une étape en équipe, puis on verra la situation pour le maillot quand on sera à Nice. »

Lorsqu’un collègue lui demande s’il a changé quelque chose dans son train pour essayer de résoudre les problèmes, le Danois semble piqué au vif. « Nous n’avons rien changé, notre train a toujours été composé de Jasper Stuyven d’abord, puis de Ryan Gibbons. Mais Olav est plus rapide dans un sprint comme celui-ci, je le savais. Il est très rapide et il n’est pas facile pour moi de le défier, aujourd’hui il était dans mon sillage, à grande vitesse. Nous ne cherchons pas d’excuses, il était tout simplement plus rapide ».

Lire Aussi  Startlist Tour des Flandres 2024, découvrez la liste des participants

Chantal Martin