Paris-Nice 2024, Présentation du parcours et des favoris Étape 6 : Sisteron – La Colle-sur-Loup (198,5 km)

La Paris-Nice 2024 poursuit son inexorable descente vers le soleil de la Côte d’Azur et le fait avec une sixième étape très vallonnée et crépitante. Entre le départ de Sisteron et l’arrivée à La Colle-sur-Loup, dans la banlieue ouest de Nice, ce sont 198,5 kilomètres denses en montées, totalisant près de 2 500 mètres de dénivelé. Pas moins de cinq GPM seront à franchir et ils seront répartis équitablement sur toute la longueur du parcours. Dans le final, il y aura également l’arrivée volante, également en montée, de Tourettes-sur-Loup. Une dernière section accidentée avant l’arrivée en descente très rapide, où nous attendons un groupe sélectionné de grimpeurs et/ou d’attaquants qui se battront pour la victoire d’étape et peut-être même pour le maillot de leader au classement général.

HEURE DE DÉPART : 11:35
HEURE D’ARRIVÉE (PRÉVUE) : 16:20-16:47
TÉLÉVISION EN DIRECT ET STREAMING : 16:05-16:50 RaiSport / 14:20-16:50 RaiPlay3 / 15:45-16:45 Eurosport 2 / 14:50-16:50 Eurosport, Discovery+
HASHTAG OFFICIEL : #ParisNice

Route Sixième Étape Paris – Nice 2024

La sixième étape de ce Paris-Nice 2024 aura un parcours très accidenté de 198,5 kilomètres. Les 60 premiers kilomètres après le départ de Sisteron seront les plus faciles et un très léger falsopiano qui monte régulièrement. Dans la partie centrale de l’étape, en revanche, on trouve un enchaînement dense de petites côtes qui mettront les jambes des coureurs à rude épreuve : Col des Lèques (2e cat., 6,6 km à 5%), Col de Luens (2ème cat., 6,8 km à 4,7%) et Côte de la Blanchette (3e cat., 2,9 km à 5,5%) sont en fait tous condensés en l’espace de seulement 30 kilomètres.

A une centaine de kilomètres de l’arrivée, une longue descente vers Nice s’amorce, mais les difficultés d’altitude de la journée ne sont pas terminées. A 60 kilomètres de l’arrivée, les coureurs devront faire face à l’altitude de la journée. Col de Gourdon (2ème cat., 6,3 km à 4,3%) avant de franchir la ligne d’arrivée pour la première fois. A -30 de l’arrivée, le peloton s’attaquera au dernier GPM de la journée, le Côte de La Colle-sur-Loup (2ème cat., 1,8 km à 10%) qui aura des pentes maximales de 19% et pourrait être le tremplin parfait pour un attaquant solitaire.

Mais ce n’est pas tout : la ligne d’arrivée volante de Tourrettes-sur-Loup se situe à la fin d’une courte montée, immédiatement après le précédent GPM, avec des pentes allant jusqu’à 12 %. À la fin de cette montée, il y aura 22 kilomètres de descente menant aux 600 derniers mètres, une pente de 5,6 % qui pourrait être l’étape parfaite pour un sprint en montée très serré.

Favoris Étape 6 Paris – Nice 2024

L’étape semble idéale pour une échappée, même les GC men peuvent se battre à nouveau, surtout depuis que l’étape de samedi a été écourtée dans son final. Ainsi, l’échappée après le premier passage vers l’arrivée pourrait devenir un tremplin pour les grands hommes, à partir de Remco Evenepoel (Soudal-QuickStep), qui a montré à plusieurs reprises qu’il n’avait pas peur d’attaquer et qu’il n’avait pas peur de prendre ses responsabilités dans la course. En excellente forme, le champion de Belgique n’a pas encore pu faire la différence ces jours-ci, mais le parcours est très bien adapté à ses caractéristiques et il pourra alors faire valoir ses extraordinaires qualités dans l’allure après le sprint initial.

Apparu jusqu’à présent dans une forme imparfaite, mais toujours présent au moment important, Primoz Roglic aura à son tour un parcours sur lequel s’exalter. Leader d’une équipe Bora-hansgrohe qui n’a pas encore semblé à la hauteur de ses ambitions, le Slovène doit également tenter de se rattraper après la débâcle du contre-la-montre par équipes. Il est probable qu’un jour comme aujourd’hui, il sera toujours en mouvement, mais s’il voit que sa jambe répond mieux que prévu, il ne faudra pas s’étonner de le voir tenter quelque chose pour se détacher de ses rivaux.

Parmi les hommes de base, ils joueront certainement de manière défensive Luke Plapp (Team Jayco-AlUla), qui, sur un parcours comme celui-ci, peut tenir la dragée haute aux meilleurs, et Santiago Buitrago (Bahrain-Victorious), un grimpeur plus pur qui a sans doute besoin d’un autre terrain pour s’imposer, mais qui ne sera pas facile à distancer sur ce terrain. Les deux ont pris une large avance le premier jour en montagne et peuvent se permettre de rouler dans la roue des autres. Aux côtés du Colombien, il y aura également un Pello Bilbao à qui, cependant, cette étape convient particulièrement compte tenu de ses qualités physiques, et qui est aussi l’un des plus rapides en cas de ligne d’arrivée étroite.

Lire Aussi  Q36.5, Frederik Frison de retour en selle après avoir été blessé par une morsure de chien : "Muscle déchiré, mais ça allait ; ma fille aurait pu être avec moi".

Un test important est également attendu Mattias Skjelmose (Lidl-Trek) et Felix Gall (Decathlon Ag2r La Mondiale), qui s’est révélé être l’un des meilleurs dans la première montée, sans crainte révérencielle à l’égard des grands noms qui les entourent. Le Danois semble plus à l’aise que l’Autrichien sur ces parcours, mais on s’attend à ce que les deux soient dans les premières positions, prêts à faire trébucher les grands favoris s’ils en ont l’occasion.

Appelés à confirmer ce qu’ils ont fait de bien jusqu’à présent sans doute aussi Egan Bernalpremier leader d’un Ineos Grenadiers qui pourrait aussi tenter de jouer la carte Carlos Rodriguez. Le Colombien est apparu énergique et volontaire ces derniers jours, prêt à sprinter dès que l’occasion se présente. Même si l’étape n’est pas l’une de celles qui lui conviennent le mieux, on a l’impression que demain aussi il sera prêt à sauter dans les roues de celui qui veut bouger, continuant ainsi à tester cette splendide forme retrouvée qu’il n’attendait peut-être pas lui-même à cette époque de l’année.

Il sera intéressant de voir si et comment UAE Team Emirates va bouger. Si Finn Fisher-Black n’a peut-être plus d’ambition de classement, mais il peut encore essayer de se faire une place en partant éventuellement de loin, comme pourrait le faire le Jay Vine semble désormais trop loin, s’étant sacrifié pour ses coéquipiers au point d’exploser, l’équipe des Emirats se retrouve avec le premier homme. Joao Almeidaavec un bon sprint rapide si la victoire devait se jouer au sprint, mais aussi un coureur comme Brandon McNulty qui pourrait être un pion précieux dans une étape comme celle-ci, où il pourrait faire valoir ses qualités d’attaquant et de contre-la-montre, habitué à l’effort solitaire. Il est peu probable qu’on le laisse partir puisqu’il est toujours troisième au classement, mais si le schéma tactique était particulièrement fermé, il pourrait être l’un de ces hommes que les grands pourraient laisser partir.

A l’écart du classement général, les bons grimpeurs comme Ion Izagirre (Cofidis), Ruben Guerreiro (Movistar), Luca Vergallito (Alpecin-Deceuninck), Alexey Lutsenko (Astana Qazaqstan), Quentin Pacher (Groupama-FDJ) et Bruno Armirail (Decathlon Ag2r La Mondiale), pourront tenter de s’insérer dans l’échappée matinale, en espérant avoir l’aval du peloton et un bon avantage avant d’aborder le circuit final. Sans oublier bien sûr David Gaudu (Groupama-FDJ), qui après s’être remis d’une chute hier, vise maintenant une victoire d’étape, mais aussi une victoire d’étape. Christian Scaroni (Astana Qazaqstan) qui s’est montré en bonne forme en se lançant déjà dans une échappée, prêt à se battre à nouveau avec le Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) pour le maillot à pois lors d’une journée où les points n’ont pas manqué. Avec beaucoup de descente, la journée ne semblait pas idéale pour les généreux coureurs. Pierre Latour (TotalEnergies), mais on pourrait voir des hommes comme Dorian Godon (Decathlon Ag2r La Mondiale) et Sandy Dujardin (TotalEnergies) jouent leurs cartes, peut-être dans un sprint entre les attaquants.

Parmi les échappés, il pourrait également y avoir des roues encore plus rapides qui auraient du mal à suivre le rythme du peloton, mais qui pourraient jouer leur carte dans une échappée, éventuellement même une fois qu’ils ont été repris. Il ne serait donc pas surprenant de voir des hommes comme Mads Pedersen (Lidl-Trek), très déçu de l’arrivée aujourd’hui, l’ancien leader Laurence Pithie (Groupama-FDJ) toujours brillant, un coureur difficile comme Bryan Coquard (Cofidis) et notre Matteo Trentin (Tudor Pro Cycling), un coureur expérimenté qui a déjà fait ses preuves lors de ces journées. Et qui sait Olav Kooij (Visma|Lease a Bike) ne veut pas essayer de surprendre à nouveau…

Lire Aussi  Ineos Grenadiers, Tom Pidcock est satisfait de ses débuts à Omloop et se tourne maintenant vers l'Italie : "Un bon point de départ, maintenant Strade Bianche, Tirreno et Sanremo".

Bourse des favoris Étape 6 Paris – Nice 2024

***** Remco Evenepoel
**** Primoz Roglic, Mattias Skjelmose
*** Joao Almeida, Felix Gall, Mattias Jorgenson
** Egan Bernal, Pello Bilbao, David Gaudu, Brandon McNulty
* Santiago Buitrago, Ion Izagirre, Alexey Lutsenko, Carlos Rodriguez, Rigoberto Uran

Prévisions météorologiques Étape 6 Paris – Nice 2024

Ciel très nuageux avec pluie. Risque de précipitations : 60%. Humidité : 70%. Direction du vent SSE jusqu’à 16 km/h. Température prévue : minimum 4°, maximum 13°.

Principaux écueils Étape 6 Paris – Nice 2024

La pluie éventuelle pourrait rendre les descentes encore plus dangereuses que les montées, surtout dans les 22 derniers kilomètres très rapides, et il faudra alors veiller à ne pas commettre d’erreurs. C’est le jour classique où l’on ne gagne pas la course, mais où l’on risque de la perdre à cause de distractions qui peuvent coûter cher, notamment le positionnement au pied du dernier GPM, un entonnoir qu’il faut prendre dans la foulée pour ne pas finir trop loin.

Altimétrie et Planimétrie Etape 6 Paris – Nice 2024

ChronoTable Sixième étape Paris – Nice 2024

LOCALITÉ KILOMÈTRES TIMETABLES
A L’ARRIVEE AU DÉPART 44KM/H 42KM/H 40KM/H
ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE (04)
VC SISTERON (VC-D4085-D951-D4) 198.2 0 11:35 11:35 11:35
D4 SISTERON 198.2 0 11:50 11:50 11:50
VOLONNE 191.9 6.3 11:58 11:59 11:59
L’ESCALE 187.2 11 12:05 12:06 12:06
CARREFOUR D4-N85 186.3 11.9 12:06 12:07 12:08
N85 MALIJAI 182.7 15.5 12:11 12:12 12:13
MALLEMOISSON LES GRILLONS 174 24.2 12:23 12:24 12:26
CARREFOUR N85-D17 172.5 25.7 12:25 12:27 12:28
D17 LE CHAFFAUT-SAINT-JURSON (PRÈS) 170.8 27.4 12:27 12:29 12:31
PASSAGE À NIVEAU : PN692 164.1 34.1 12:36 12:39 12:41
CARREFOUR D17-D907 162.7 35.5 12:38 12:41 12:43
D907 CHÂTEAUREDON (D907-N85) 161.2 37 12:40 12:43 12:45
N85 ZONE DE COLLECTE N°1 158.9 39.3 12:43 12:46 12:49
PASSAGE À NIVEAU : PN697 157.2 41 12:46 12:48 12:51
PASSAGE À NIVEAU : PN700 155.2 43 12:49 12:51 12:54
NORANTE 150.2 48 12:55 12:58 13:02
BARRÊME (N85-D4085) 143.9 54.3 13:04 13:07 13:11
D4085 PASSAGE À NIVEAU : PN713BIS 143.3 54.9 13:05 13:08 13:12
SENEZ (PRÈS) 138.1 60.1 13:12 13:16 13:20
COL DES LÈQUES 128.4 69.8 13:25 13:30 13:35
CASTELLANE 120.4 77.8 13:36 13:41 13:47
ZONE DE COLLECTE N°2 114.9 83.3 13:44 13:49 13:55
LA GARDE 114.3 83.9 13:44 13:50 13:56
COL DE LUENS 110.8 87.4 13:49 13:55 14:01
CÔTE DE LA BLACHETTE 105.6 92.6 13:56 14:02 14:09
D6085 LE LOGIS DU PIN (LA MARTRE) 101.6 96.6 14:02 14:08 14:15
VILLAUTE 100 98.2 14:04 14:10 14:17
CARREFOUR D6085-D81 95.7 102.5 14:10 14:16 14:24
D81 SÉRANON 95.5 102.7 14:10 14:17 14:24
CARREFOUR D81-D79 93.4 104.8 14:13 14:20 14:27
D79 CAILLE (D79-D80-D79) 92.7 105.5 14:14 14:21 14:28
ANDON 87 111.2 14:22 14:29 14:37
CARREFOUR D79-D5-D79 83.8 114.4 14:26 14:33 14:42
GRÉOLIÈRES (D79-D2-D402-D2) 72.6 125.6 14:41 14:49 14:58
D2 CARREFOUR D2-D3 69.2 129 14:46 14:54 15:03
D3 LE THORONET 69.1 129.1 14:46 14:54 15:04
ZONE DE COLLECTE N°3 62.5 135.7 14:55 15:04 15:14
COL DE GOURDON 57.7 140.5 15:01 15:11 15:21
GOURDON 57.4 140.8 15:02 15:11 15:21
PRÉ DU LAC (CHÂTEAUNEUF-GRASSE (D3-D2210)) 49.5 148.7 15:13 15:22 15:33
D2210 LE BAR-SUR-LOUP 47 151.2 15:16 15:26 15:37
PONT-DU-LOUP 44.3 153.9 15:20 15:30 15:41
CARREFOUR D2210-D6 43 155.2 15:22 15:32 15:43
D6 ENTRÉE SUR LE CIRCUIT FINAL 42.9 155.3 15:22 15:32 15:43
ZONE DE COLLECTE N°4 33.1 165.1 15:35 15:46 15:58
LA COLLE-SUR-LOUP (D6-VC) 31.2 167 15:38 15:48 16:00
1ER PASSAGE SUR LA LIGNE D’ARRIVÉE 30.5 167.7 15:39 15:50 16:02
VC CÔTE DE LA COLLE-SUR-LOUP 28.4 169.8 15:42 15:53 16:05
VENCE 26.5 171.7 15:44 15:55 16:07
TOURRETTES-SUR-LOUP (VC-D2210) 23 175.2 15:49 16:00 16:13
D2210 TOURRETTES-SUR-LOUP 21 177.2 15:52 16:03 16:16
CARREFOUR D2210-D6 12.5 185.7 16:03 16:15 16:29
D6 ZONE DE COLLECTE N°5 2.6 195.6 16:17 16:29 16:43
LA COLLE-SUR-LOUP 0.7 197.5 16:19 16:32 16:46
LA COLLE-SUR-LOUP 0 198.2 16:20 16:33 16:47

Chantal Martin