Présentation de l’équipe 2024 : Bingoal WB

La Bingoal WB poursuit sa désormais longue aventure dans le peloton, entamée en 2011, en continuant sur la voie tracée les saisons précédentes. Après un renouvellement hivernal décisif, la formation professionnelle belge a mis sur pied une équipe jeune et moyenne, avec peu de stars et beaucoup de coureurs capables de passer à l’attaque et de décrocher de bons résultats, entre courses d’un jour et petites courses par étapes. Il n’y a pas d’objectif de classement particulier, les coureurs en jaune pourront donc évoluer librement en fonction des opportunités qui s’offrent à eux, en essayant peut-être d’améliorer leur total de victoires sur la saison, qui n’a pas dépassé les quatre depuis l’année 2019.

Les hommes les plus attendus

Le brianzolo Marco Tizza est aujourd’hui l’un des coureurs les plus représentatifs de l’équipe. Il s’agit pour lui de sa troisième saison au sein de l’équipe, après deux années où il a su se tailler un espace de qualité dans les courses auxquelles il a participé, même s’il a terminé l’année 2023 en léger retrait. L’Italien tentera également de faire quelque chose de plus, en termes de valeurs absolues, en chassant le succès qui lui manque depuis la saison 2019. Gagner, dans des contextes adaptés à ses caractéristiques de sprinteur, pourrait aussi tenter le Danois Alexander Salbyqui a marqué les esprits en 2023 et qui a montré qu’il était capable de s’imposer même dans les sprints où les adversaires sont déjà bien établis.

Un nom important sur la liste est celui de Floris de Tierqui ne semble cependant plus en mesure de retrouver le niveau qui avait fait de lui un coureur performant, même au classement général des petites courses par étapes, dans les années 1910. Le Belge pourrait néanmoins représenter une carte à jouer dans des situations particulières, tout comme son compatriote Loïc Vliegen. Sprinter rapide, le Belge a également un passé de finisseur et, après avoir mis fin à son expérience au niveau WorldTour, il pourrait trouver dans cette équipe de nouvelles opportunités de satisfaction personnelle. Le meilleur sprinteur de l’équipe belge devrait cependant être Sasha Weemaesqui, à 25 ans, semble avoir encore une grande marge de progression et qui, dans les compétitions de niveau moyen, pourrait faire partie des gagnants.

A plusieurs reprises donc, l’homme de référence pour la finale pourrait être le Belge de 30 ans Kenneth van Rooyqui n’a pas encore gagné dans sa carrière chez les pros, mais qui est un coureur avec un sprint appréciable. Il n’a pas réussi à se renouveler en 2023, par rapport aux bonnes choses qu’il avait montrées lors de la saison précédente, et on attend donc de lui une sorte de rédemption. A

Lire Aussi  Maryland Cycling Classic 2023, le parcours (Altimétrie et Planimétrie)

Un habitué des courses à étapes courtes est Ceriel Desalqui tient la route dans les petites ascensions et sait s’insérer dans le peloton pour ramener des places honorables. Il en va de même pour le Belge Lennert Teugelsqui a des compétences en cross-country et de l’endurance et qui pourrait aussi chercher le succès en se lançant dans des échappées à distance. Une certaine attente gravite autour du Français Nathan Vandepittequi a terminé sa première année en tant que « pro » avec quelques places décentes, y compris dans des épreuves importantes de la partie automnale du calendrier. Il reste à voir s’il sera capable de persévérer sur la voie de la croissance, tout comme le jeune homme de 23 ans. Aaron van der Bekenqui a montré quelques signes isolés en tant que coureur pour la saison 2023.

Il sera alors facile de voir sur l’attaque Johan Meens, Dimitri Peyskens e Luca van Boventous les coureurs qui ont les capacités de se lancer et d’essayer de faire payer leurs efforts, tant en termes de visibilité qu’en termes de résultats partiels. A partir de Julian Mertens on s’attend à quelque chose de plus par rapport aux années précédentes, notamment en raison de ce qui a été observé dans les catégories de jeunes, tandis que les catégories d’enfants et d’adolescents sont les moins bien représentées. Louis Blouwe essaiera de faire ses preuves dans des finales nerveuses, ce qui lui permettra de se battre pour quelques bonnes places, tout en rêvant peut-être de quelque chose de plus.

Les jeunes promesses

Dans la liste des néo-professionnels, composée de six coureurs, il n’y a pas moins de deux jeunes Italiens, qui ont choisi la structure belge pour tenter de franchir des étapes importantes dans leur croissance. L’un d’entre eux est Davide Persicoqui, après avoir effectué son parcours dans la maison Colpack-Ballan, a déjà goûté à l’air du grand groupe avec une période de stagiaire, au cours de laquelle il a également obtenu deux places importantes dans une course aussi importante que le Tour de Grande-Bretagne. Le bergamasque essaiera de se montrer davantage dans les sprints, tandis que le brianzolo Giacomo Villa tentera de se faire une place lors des journées de course caractérisées par des parcours accidentés. Pour lui, le monde pro’ sera une totale nouveauté, mais il aura le temps d’apprendre, notamment grâce au contrat de deux ans que l’équipe belge lui a proposé.

Lire Aussi  Giro Donne 2023, Gaia Realini savoure le podium final : "Grâce à l'équipe, je grandis en conscience et en confiance"

Parmi les jeunes à surveiller, on peut citer le Britannique Tom Portsmouthqui se présente avec de bonnes références pour les montées non longues, et le Belge Jelle Vemootedont on attend beaucoup à la fois pour les sprints et surtout pour les classiques d’un jour, peut-être parsemées de murs et de pavés. Louka Matthys est donc un néopro sui generis, compte tenu de ses 24 ans et d’une carrière compétitive jusqu’ici peu inspirante. Même âge pour Luca de Meesterqui a été « promu » de l’équipe de développement après quelques bons résultats dans le calendrier amateur national.

Bingoal WB 2024

BLOUWE Louis 19.11.1999 BEL
DE TIER Floris 20.01.1992 BEL
DESAL Ceriel 20.10.1999 BEL
MEENS Johan 07.06.1999 BEL
MERTENS Julian 06.10.1997 BEL
PEYSKENS Dimitri BEL
SALBY Alexander 04.06.1998 DEN
TEUGELS Lennert 09.04.1993 BEL
TIZZA Marco 06.02.1992 ITA
VAN BOVEN Luca 06.01.2000 BEL
VAN DER BEKEN Aaron 13.11.2000 BEL
VAN ROOY Kenneth 08.10.1993 BEL
VANDEPITTE Nathan 30.03.2000 FRA
VLIEGEN Loïc 20.12.1993 BEL
WEEMAES Sasha 09.02.1998 BEL
DE MEESTER Luca 22.01.2000 BEL
MATTHYS Louka 31.12.1999 BEL
PERSICO Davide 01.04.2001 ITA
PORTSMOUTH Tom 19.12.2001 GBR
VERMOOTE Jelle 29.08.2001 BEL
VILLA Giacomo 29.01.2002 ITA
Directeur général BRANDT Christophe 06.05.1977 BEL
Directeur sportif DETILLOUX Christophe 03.05.1974 BEL
Directeur sportif adjoint KAISEN Olivier 30.04.1983 BEL
Directeur sportif adjoint SPEZIALETTI Alessandro 14.01.1975 ITA
Directeur sportif adjoint STASSEN Julien 20.10.1988 BEL
Directeur sportif adjoint VANDENBROCKE Jean-Denis 11.10.1976 BEL

Mouche – 5.8

Collines – 6,9

Montagnes – 4

Pavé – 4.6

5.3

Le Belgian Professional reste fidèle à sa ligne de conduite en se consacrant presque exclusivement aux courses d’un jour et aux arrivées partielles. Pour ce faire, il s’appuie sur un effectif globalement jeune avec plusieurs coureurs qui promettent plus que quelque chose, surtout sur des parcours rapides et roulants. Pour la montagne, en revanche, il n’y a pas grand-chose à parier.


Note des utilisateurs :

Soyez le premier !

Chantal Martin