Présentation de l’Équipe 2024 : Cofidis

Ce sera une Cofidis très renouvelée en 2024. La saison qui vient de s’achever s’est soldée par 14 victoires pour l’équipe transalpine, avec des coureurs capables de s’imposer non seulement dans les étapes des courses d’une semaine, mais aussi dans les courses d’un jour et dans les grands tours (notamment en renouant avec le succès dans le Tour de France après un très long jeûne). La formation de Cédric Vasseur a changé plusieurs fois de coureurs depuis l’année dernière, avec pas moins de douze changements, et sera désormais à la recherche de résultats prestigieux afin de remonter dans le classement des équipes et de maintenir l’équipe dans la première division. La perte la plus importante est celle de Victor Lafay, mais parmi les nouveaux arrivants, il y a plusieurs coureurs qui ont envie d’impressionner et de se montrer.

Les hommes les plus attendus

Le phare de l’équipe pour les courses par étapes, également en 2024, sera certainement… Guillaume Martin. Le grimpeur de 1993 a réalisé une saison à la hauteur de son potentiel avec une sixième place au classement général du Tour du Dauphiné et une dixième place au Tour de France. Le transalpin a terminé l’année 2023 sans victoire, et pour l’année prochaine il essaiera de profiter des opportunités qui se présenteront à lui, peut-être en courant avec un style plus agressif, en se glissant de loin dans les échappées, qui lui ont donné beaucoup de satisfaction ces dernières années, afin de lever à nouveau les bras au ciel. Mais sa constance et sa régularité restent en revanche un élément fondamental pour une équipe en quête de points.

Le cran est aussi une caractéristique symbolique pour Jesus Herrada qui, après la retraite de son frère aîné José, tentera de donner une continuité aux résultats obtenus lors de ses saisons au sein de l’équipe transalpine. Après une victoire au Tour d’Oman et une autre plus prestigieuse dans la 11ème étape de la dernière Vuelta a España, le coureur espagnol aura l’occasion de s’exprimer dans les courses à étapes courtes ou les courses d’un jour plus exigeantes pour continuer à apporter de précieux résultats à l’équipe.

Pour deux frères qui se séparent, il y en a deux autres qui se retrouvent. En 2024 Ion et Gorka Izagirre courront ensemble. Après deux années malheureuses chez Movistar, le second rejoint la formation transalpine avec laquelle le premier court depuis 2022, devenant rapidement l’un de ses hommes les plus importants. Pour 2024, les deux habiles grimpeurs espagnols feront partie de la batterie de chasseurs d’étapes des GT et parviendront peut-être à se hisser dans le classement des courses par étapes d’une semaine. Le jeune homme de 36 ans, en plus de contribuer aux capitaines, sera à la recherche d’un succès qui lui manque depuis 2020, son frère cadet cherchera à s’appuyer sur ses résultats de 2023 où il a remporté le Grand Prix Miguel Indurain et la 12e étape du Tour de France.

Quand la route commence à grimper, deux hommes à l’aise sont assurément des hommes de tête. Kenny Elissonde e Simon Geschke. Le Français arrive de Lidl-Trek et est prêt à mettre toute son expérience à la disposition des capitaines, peut-être en tentant une action à distance, ce qui dans sa carrière lui a offert des résultats très prestigieux ; l’Allemand, quant à lui, disputera sa dernière saison dans le peloton, à la recherche des derniers succès d’une belle carrière dans le professionnalisme. Tous deux seront cruciaux dans les courses de trois semaines pour soutenir les hommes dans les classements.

Un autre pion important dans la formation transalpine est certainement Benjamin Thomas. Après une année 2023 pauvre en succès, également en raison de divers problèmes physiques, le pistard voudra être un protagoniste en 2024, même s’il faudra voir comment le calendrier sur route s’articulera avec l’approche des Jeux Olympiques de Paris, qui représentent un moment très important dans la carrière du Français.

Lire Aussi  Où regarder l'E3 Saxo Classic 2024 à la télévision et en streaming ? Couverture en direct par Rai et Eurosport

Pour le nord, le fer de lance de l’équipe sera Axel Zingle. Le coureur transalpin de 25 ans, qui en est à sa troisième année dans le cyclisme professionnel, devrait faire un bond en avant décisif. Après une cinquième place lors de la flèche brabançonne de l’année dernière et d’autres places dans des courses d’un jour, il a également réussi à terminer huitième au classement général du Renewi Tour. Habile sur les pierres, résistant dans les montées et doté d’un sprint rapide remarquable, il y a de nombreux terrains sur lesquels le natif de 1998 peut s’exprimer.

Dans les courses d’un jour, surtout en Belgique, les hôtes peuvent aussi avoir leur mot à dire. Piet Allegaertcapable ces dernières années de se classer dans des courses d’un jour, et Aimé De Gendt qui est arrivé cette saison en provenance d’Intermarché-Circus-Wanty. L’expérimenté coureur français sera certainement là pour aider ses coéquipiers. Anthony Perez capable de se classer la saison dernière dans les semi-classiques français.

Le leader des sprints pour la saison prochaine sera à nouveau Bryan Coquard. L’expérimenté sprinter transalpin a connu une excellente année 2023 où il a remporté trois victoires, dont enfin sa première victoire en première division, une dixième place au classement général du Tour Down Under et une troisième place au classement du maillot vert au Tour de France. Le coureur de 31 ans tentera de donner une continuité à ces résultats et d’être à nouveau un protagoniste dans les sprints massifs et les sprints étroits grâce à son endurance.

L’homme qui détiendra les clés des sprints sera soutenu par les Belges Christophe Noppequi en est à sa deuxième année chez Cofidis, et le Polonais de 26 ans, qui en est à sa deuxième année chez Cofidis. Stanisław Aniołkowskiqui est arrivé cette saison de Human Powered Health où il a pu s’exprimer dans des courses plus petites, à la fois sur des pistes plus difficiles et dans des sprints en peloton. Tous deux peuvent jouer le rôle de précurseurs pour Coquard et se lancer également dans les finales rapides pour tenter d’obtenir des satisfactions. En ce qui concerne les courses d’un jour, le Belge tentera de se relancer. Ludovic Robeetqui sort de deux saisons anonymes avec le Bingoal-WB.

En ce qui concerne les itinéraires de déplacement, le CycleMarket a apporté deux nouveaux visages qui pourraient jouer un rôle important. Le premier est le Milanais Stefano Oldani, qui cherche plus d’espace après avoir quitté Alpecin-Deceuninck, et l’autre est Ben Hermans, qui a connu des saisons d’excellentes récoltes, mais qui vient de passer quelques années sous le radar, notamment en raison de problèmes physiques. Tous deux peuvent être des chasseurs de buts qui s’intègrent bien dans le style offensif de l’équipe. De retour au plus haut niveau, le Français Alexis Gougeard, laissé pour compte après la fermeture de B&B-KTM et qui a passé 2023 sur la scène amateur française : encore trentenaire, il a su trouver une nouvelle opportunité de faire ses preuves, notamment par des tentatives courageuses à distance.

Parmi les pilotes les plus intéressants, on trouve Alexis Renard. Promu en 1999, il a montré qu’il pouvait s’exprimer dans différents scénarios de course. Habile sur les pavés et coriace dans les montées, il a terminé l’année 2023 avec une septième place à Gand-Wevelgem et une autre septième place, cette fois au classement général, aux Quatre Jours de Dunkerque. La saison prochaine, il devrait faire un bond en avant pour savoir quelle direction prendra sa carrière.

L’équipe 2024 comprendra également les Espagnols Jonathan Lastra e Rubén Fernandez, compétent sur l’ascension, et les Français Thomas Champion et Eddy Finéqui seront vraisemblablement appelés à travailler pour leurs camarades les plus représentatifs, même si les chances de les voir dans l’échappée ne sont pas totalement exclues, surtout dans le cas de Champion, qui a déjà montré qu’il ne craignait pas les attaques de longue portée.

Les jeunes promesses

Une nouvelle perspective d’arrivée est certainement la belge Milan Fretin. Arrivé de l’équipe Flandres-Baloise en 2001, ce sprinter habile, capable de se défendre très bien sur les graviers et les pavés, est un coureur endurant qui, pour sa première année dans le WorldTour, peut se montrer très satisfait. Pour la montée, le jeune homme de 25 ans Axel Mariault est celui qui pourrait le plus progresser et apprendre beaucoup des grimpeurs chevronnés qui sont déjà dans l’équipe. Après une année 2023 où il s’est installé dans le professionnalisme, il peut dès cette saison tenter de se hisser dans le classement des courses d’une semaine ou viser des succès par étapes. Reste à savoir si le Britannique Harrison Woodqui est arrivé dans l’équipe l’année dernière sans faire d’impression particulière, pourra se faire une place, peut-être sur des parcours vallonnés.

Lire Aussi  EN DIRECT Giro d'Italia 2023 EN DIRECT, Étape 21

Les deux Français sont également prometteurs Hugo Toumire e Nolann Mahoudo qui pourra certainement se développer davantage dans le WorldTour en vue des saisons à venir. Le premier est un grimpeur né en 2001 qui a déjà participé au Giro d’Italia l’année dernière ; le second est un néo-professionnel né en 2002 et sera le plus jeune membre de l’équipe pour l’année à venir, avec un excellent sprint rapide et de bonnes qualités de grimpeur.

Nicolas Debeaumarché est nominalement un néopro, ayant fait le saut du niveau Continental : le Français a cependant déjà 25 ans et a une expérience considérable derrière lui, notamment avec le maillot de St Michel-Mavic-Auber 93. Pour lui, les courses d’un jour, notamment sur le calendrier français, seront de bonnes occasions de se mettre en valeur. Après son expérience de stagiaire, Oliver Knight sera un membre permanent de l’équipe WorldTour : le Britannique arrive après avoir fait preuve de caractère lors des dernières épreuves du calendrier 2023 et de bonnes qualités dans les courses de jeunes auxquelles il a participé la saison dernière, en particulier sur des parcours accidentés.

Organico Cofidis 2024

ALLEGAERT Piet 20.01.1994

BEL

ANIOLKOWSKI Stanisław 20.01.1997

POL

CHAMPION Thomas 08.09.1999

FRA

COQUARD Bryan 25.04.1992

FRA

DE GENDT Aimé 17.06.1994

BEL

ELISSONDE Kenny 22.07.1991

FRA

FERNANDEZ Ruben 01.03.1991

ESP

END Eddy 20.11.1997

FRA

FRETIN Milan 19.03.2001

BEL

GESCHKE Simon 13.03.1986

GER

GOUGEARD Alexis 05.03.1993

FRA

HERMANS Ben 08.06.1986

BEL

HERRADA Jésus 26.07.1990
IZAGIRRE INSAUSTI Gorka 07.10.1987
IZAGIRRE INSAUSTI Ion 04.02.1989

ESP

LASTRA Jonathan 03.06.1993
MARIAULT Axel 07.06.1998 FRA
MARTIN Guillaume 09.06.1993
NOPPE Christophe 29.11.1994
OLDANI Stefano 10.01.1998
PEREZ Anthony 22.04.1991
RENARD Alexis 01.06.1999
ROBEET Ludovic 22.05.1994
THOMAS Benjamin 12.09.1995 FRA
TOUMIRE Hugo 05.10.2001

FRA

WOOD Harrison 14.06.2000 GBR
ZINGLE Axel 18.12.1998 FRA
DEBEAUMARCHÉ Nicolas 24.02.1998

FRA

KNIGHT Oliver 25.01.2001

GBR

MAHOUDO Nolann 17.11.2002 FRA
Directeur général VASSEUR Cédric 18.08.1970
Directeur sportif FERNANDEZ BUSTINZA Bingen 15.12.1972

ESP

Directeur adjoint des sports BELLENOUE Samuel 22.01.1980
Directeur adjoint des sports BOLGIANI Yvonnick 05.04.1979
Directeur sportif adjoint DAMIANI Roberto 21.04.1959
Directeur sportif adjoint ENGOULVENT Jimmy 07.12.1979
Directeur sportif adjoint GIRAUD Benjamin 23.01.1986
Directeur adjoint des sports GUERRICAGOITIA Gorka 07.12.1973

ESP

Directeur adjoint des sports JONROND Jean Luc 15.08.1966
Directeur sportif adjoint MARICHAL Thierry 13.06.1973
Directeur sportif adjoint TERRIER Vincent 10.02.1980

Volata – 6.7

Hill – 7,6

Montagne – 5,8

Pavé – 4,8

6.2

L’équipe française tend à rester sur la route déjà tracée les années passées, sans stars de première grandeur et avec plusieurs coureurs qui entrent dans la catégorie des chasseurs d’étapes. L’objectif de base est de marquer des points importants dans la course « salvatrice », à poursuivre également grâce aux qualités des nouveaux venus, ainsi que de ceux qui sont désormais devenus des piliers de l’équipe. Il y a peu de Grands Tours, à l’exception du toujours généreux Guillaume Martin ; il s’agira donc de profiter au maximum des courses d’un jour et des arrivées de courses par étapes.


Note de l’utilisateur :

Soyez le premier !

Chantal Martin