Présentation de l’équipe 2024 : Decathlon AG2R La Mondiale

La Décathlon AG2R La Mondiale vise un grand succès en 2024. L’équipe transalpine n’a pas réussi à remporter de grands succès lors des trois dernières saisons, mais a néanmoins souvent été protagoniste des courses par étapes et des Classiques. Pour la nouvelle année qui s’annonce, avec l’arrivée d’un nouveau sponsor, l’objectif sera de faire grandir au maximum les coureurs de l’équipe en allant chercher des succès importants sur différents terrains. Après la retraite de Michael Schär, Mikael Cherel et surtout Greg van Avermaet, les arrivées de Bruno Armirail, Sam Bennett et Victor Lafay pourront être utiles pour tenter de remporter plus de victoires que les saisons précédentes.

Hommes les plus attendus

Pour 2024 également, le chef de file de l’équipe française dans les grands tours sera l’Australien Ben O’Connor. Malgré une carrière sans grand relief et une parabole qui semble désormais descendante, le natif de Subiaco, âgé de 28 ans, voudra certainement renverser les pronostics et retrouver celui de 2021 où il avait frôlé le podium du Tour de France. La saison dernière, il a terminé sixième du Tour Down Under et troisième du Tour du Dauphiné, mais n’a pas réussi à s’imposer dans les grandes épreuves, freiné par la malchance. Cette année, il sera à nouveau le phare de son équipe, grâce à ses qualités de grimpeur, mais aussi à sa capacité à attaquer dans les échappées, à chasser les victoires partielles ou le classement GPM, sans pour autant renoncer à ses ambitions de classement.

Un coureur qui semble avoir fait un bond décisif en qualité la saison dernière est l’Autrichien Felix Gall. Après une saison d’apprentissage dans le WorldTour, le jeune homme de 1998 a réalisé une 2023 au-delà des espérances et aborde la nouvelle saison avec confiance. Après sa huitième place au classement général du dernier Tour de France, enrichie par une splendide victoire dans la 17ème étape, confirmant une importante progression en trois semaines, et par sa deuxième place au classement du meilleur grimpeur, il peut envisager une année 2024 en tant que protagoniste.

Sur les ascensions au service des capitaines il y aura certainement les Français Franck Bonnamour, Clément Berthet, Geoffrey Bouchard, Nans Peters et l’organisation américaine Larry Warbasse. Ce sont tous des coureurs expérimentés, des grimpeurs habiles qui ont l’occasion de s’illustrer par des actions de loin en quête de succès d’étape, mais qui seront très utiles dans les grands tours et les courses par étapes pour aider leurs capitaines. Argument similaire pour le Finlandais Jaakko HänninenLa classe 97, pour l’instant, n’a pas pu prouver dans le WorldTour ce qu’il avait déjà fait dans les catégories jeunes et pour la saison prochaine, il essaiera de se retrouver et de partir à la chasse au succès.

Pour 2024 également, le seul Italien qui fera partie de l’effectif de la formation transalpine sera Andrea Vendrame. La classe 94 est un coureur rapide, capable de se placer dans les sprints massifs, mais surtout de se battre pour la victoire dans les petits groupes, grâce à son excellente endurance. Ces dernières saisons, le Vénitien a également su se glisser dans des échappées décisives, grâce auxquelles il a pu remporter les succès les plus importants de sa carrière (dont une victoire d’étape dans le Giro d’Italia 2021).

Quand la route commence à grimper, les deux frères Paret-Peintre sont à l’aise et peuvent viser des succès individuels tout en servant les capitaines. Aurélien est le plus âgé et le plus expérimenté et tentera de s’appuyer sur ce qu’il a fait en 2023 lorsqu’il a réussi à remporter une étape du Giro d’Italia. Valentin a 22 ans et après deux années d’acclimatation dans le peloton professionnel, se montrant souvent très proactif, il peut se tailler des espaces importants dans les courses de seconde zone pour tenter d’obtenir des classements généraux et des victoires d’étapes.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2024, la sélection des Ineos Grenadiers autour de Geraint Thomas se dessine

De Cofidis est venu le renfort qui devrait mener la formation transalpine dans les classiques wallonnes, à savoir Victor Lafay que beaucoup recherchent depuis l’hiver. Le coureur de 27 ans a remporté deux succès la saison dernière, dont un sur la deuxième étape du Tour de France, et a terminé sixième de la Flèche Wallonne. En 2024, il a envie de grandir toujours plus et de se faire remarquer par ses qualités sur les murs et son excellent sprint rapide pour se battre avec les meilleurs et apporter des satisfactions à sa nouvelle équipe.

Un autre homme bien adapté à la course d’un jour est le Français Benoit Cosnefroy. Le transalpin a montré ces dernières saisons qu’il pouvait se battre avec les meilleurs dans les Monument Classics et les Ardennes, mais 2023 n’a pas été à la hauteur des espérances. Grâce à son parfait mélange d’endurance et de vitesse, il a son mot à dire quand le parcours bouge et en 2024, il veut tourner la page et renouer avec la gloire de 2022, la meilleure année de sa carrière qui l’a propulsé dans la cour des grands. Malgré les dernières saisons en demi-teinte dans les pierres, le Belge a aussi son mot à dire. Oliver Naesen, qui, après les vicissitudes consécutives à la pandémie, n’a pas retrouvé le niveau qui lui avait permis de se classer deuxième au Sanremo 2019. S’il retrouve la solidité qui le caractérisait, il pourrait avoir de nombreuses occasions de faire ses preuves.

Entre les Classiques du Nord et les Stones, le Belge de 26 ans aidera leurs capitaines. Stan Dewulfqui a terminé 13ème de la Dwars door Vlaanderen en 2023 mais commence l’année arrêté par une opération de l’artère iliaque, et le Français Damien Touzél’un des coureurs les plus prometteurs de l’équipe. Tous deux peuvent se mettre à la disposition de leurs coéquipiers ou tenter de s’immiscer à distance dans les actions pour essayer d’en tirer une satisfaction personnelle. Curiosité, donc, autour de Dorian Godonqui, en 2023, a réalisé deux performances exceptionnelles en remportant la Flèche brabançonne et le Tour de Vénétie, avec des actions vraiment remarquables : l’équipe lui a donné de plus en plus de responsabilités au cours des dernières saisons et il a toujours répondu présent, maintenant la prochaine étape l’attend, ou du moins il essaiera.

Un nouveau venu qui pourrait bien se démêler aussi bien sur les pierres que sur les murs belges est le coureur de 25 ans Sander de Pestel. Le Belge arrive de l’équipe Flandres-Baloise et pourrait se tailler une place dans l’équipe française pour tenter de remporter des victoires. Pour la première fois cette saison, les coureurs porteront également les couleurs blanches et bleues. Bruno Armirailarrivé de Groupama-FDJ, un coureur non seulement très endurant et grand attaquant, mais qui apportera aussi ses qualités au contre-la-montre. Enfin, il peut aussi s’exprimer Dries de Bondtanciennement Alpecin-Deceuninck : il sera l’un des hommes les plus importants dans les courses d’un jour, grâce à sa capacité d’adaptation aux différents types de parcours et à sa rapidité de sprint. Le Belge a choisi de changer d’équipe justement pour avoir plus de liberté de mouvement dans les courses qui lui conviennent le mieux.

Un chapitre à part mérite l’Irlandais Sam Bennettqui se verra confier les clés du sprint la saison prochaine après son arrivée en provenance de Bora-hansgrohe. Le coureur de 33 ans, qui compte 62 victoires à son actif, n’a pas connu une grande saison en raison de plusieurs problèmes physiques successifs et a également été enfermé dans une équipe qui se concentre de plus en plus sur le classement. Il est sans doute l’un des meilleurs sprinteurs du peloton et il est venu dans l’équipe française avec l’objectif de se relancer et de revenir à la compétition en se battant au coude à coude avec ses rivaux jusqu’au dernier centimètre avant la ligne d’arrivée, et de lever à nouveau les bras au ciel. Reste à savoir comment le train sera mis à son service.

Lire Aussi  Championnats d'Europe sur piste Apeldoorn 2024 : Programme du jour, Italiens et TV/Streaming (vendredi 12 janvier)

Les jeunes promesses

Deux jeunes qui pourraient donner un coup de main à Sam Bennett et qui ont certainement la chance d’apprendre beaucoup de lui sont la classe 2003 Pierre Gautherat et la nouvelle classe de greffons de 2002 Gianluca Pollefliet. Le Français en est à sa deuxième année dans le cyclisme professionnel et a terminé dixième des Championnats du monde de cyclisme sur route U23 à Glasgow. C’est un coureur capable de trouver la meilleure position et de déchaîner les watts dans les sprints massifs. Le Belge vient de l’équipe de développement Lotto Dstny, et après avoir pris beaucoup de plaisir dans les catégories de jeunes, il est prêt pour le saut dans le World Tour.

Deux autres jeunes coureurs extrêmement prometteurs de la formation transalpine sont Jordan Labrosse e Bastien Tronchon. Tous deux français, le premier est néo-professionnel, le second en est à sa deuxième année sous ce maillot et cette saison, ils doivent essayer de grandir le plus possible, en profitant des opportunités qui se présenteront à eux pour commencer à poser les bases de futures saisons dans lesquelles ils pourront certainement être protagonistes.

Un autre jeune sur lequel l’équipe mise beaucoup est Paul Lapeira. Le Français de la promotion 2000 a un excellent palmarès chez les jeunes, mais chez les grands il n’a pas encore pu s’exprimer à son meilleur niveau. Après deux saisons d’adaptation, il devrait faire un bond qualitatif définitif. Un autre Français de la promotion 2000 qui a déjà montré de bonnes choses est Valentin Retailleauavec son endurance et son bon sprint, peut être l’un des pions importants de l’équipe pour les courses d’un jour.

Après avoir été réintégré par l’équipe suite à sa suspension pour avoir été contrôlé positif au Tramadol, Alex Baudinest certainement l’un des coureurs qui peut se mettre en évidence dans les montées et se battre pour de bons résultats. Le Français, né en 2001, n’a pas peur d’attaquer de loin et a montré qu’il pouvait aussi être performant dans les classiques d’un jour : pour lui, il est temps de laisser 2023 derrière lui et de se tourner vers l’avenir pour démontrer ses qualités.

Liste de Decathlon AG2R La Mondiale pour 2024

ARMIRAIL Bruno 11.04.1994
BAUDIN Alex 25.05.2001
BENNETT Sam 16.10.1990
BERTHET Clément 02.08.1997
BONNAMOUR Franck 20.06.1995
BOUCHARD Geoffrey 01.04.1992
COSNEFROY Benoit 17.10.1995
DE BONDT Dries 04.07.1991
DE PESTEL Sander 11.10.1998
DEWULF Stan 20.12.1997
GALL Felix 27.02.1998
GAUTHERAT Pierre 15.10.2003
GODON Dorian 25.05.1996
HÄNNINEN Jaakko 16.04.1997
LAFAY Victor 17.01.1996
LAPEIRA Paul 25.05.2000
NAESEN Oliver 16.09.1990
O’CONNOR Ben 25.11.1995
PARET-PEINTRE Aurélien 27.02.1996
PARET-PEINTRE Valentin 14.01.2001
PETERS Nans 12.03.1994
PRODHOMME Nicolas 01.02.1997
RETAILLEAU Valentin 18.06.2000 FRA
TOUZÉ Damien 07.07.1996
TRONCHON Bastien 29.03.2002 FRA
VENDRAME Andrea 20.07.1994
WARBASSE Lawrence 28.06.1990
LABROSSE Jordan 15.09.2002

FRA

POLLEFLIET Gianluca 28.01.2002
Directeur général SERIEYS Dominique FRA
Directeur sportif LAVENU Vincent 12.01.1956 FRA
Directeur adjoint des sports ABEL Alexandre 23.02.1987 FRA
Directeur adjoint des sports BARRETT Stephen 19.04.1985 FRA
Directeur adjoint des sports BIONDI Laurent 19.09.1959 FRA
Directeur adjoint des sports DESSEL Cyril 29.11.1974 FRA
Directeur adjoint des sports GIRAUD David 09.09.1989 FRA
Directeur adjoint des sports GOUBERT Stéphane 13.03.1970 FRA
Directeur adjoint des sports GUILLE Nicolas 19.10.1974 FRA
Directeur adjoint des sports JANNEL Didier 17.06.1965 FRA
Directeur adjoint des sports JURDIE Julien 26.02.1973 FRA
Directeur adjoint des sports KASPUTIS Arturas 26.02.1967 LTU
Directeur adjoint des sports QUICLET Jean-Baptiste 08.02.1985 FRA

Volate – 7.4

Collines – 7.8

Montagnes – 7,2

Pavé – 4,8


Évaluation des utilisateurs :

Soyez le premier !

Chantal Martin