Présentation de l’équipe 2024 : TDT-Unibet

Première saison dans la catégorie professionnelle pour le TDT-Unibet. Fondée l’année dernière par le youtuber et ancien coureur Bas Tietema en tant que formation continentale, l’ambitieuse équipe néerlandaise (dont l’objectif est de participer au Tour de France d’ici 2026) s’est rapidement développée et a immédiatement réussi à passer au niveau supérieur après s’être fait un nom sur la route avec quelques victoires et quelques classements en 2023, et sur les médias sociaux avec un style de communication très réussi. Malgré un effectif plutôt jeune et sans grands noms (bien qu’il y ait quelques anciens coureurs du WorldTour), l’équipe tentera de faire de même lors de cette première année dans le peloton professionnel, en essayant surtout de montrer le style offensif qui a caractérisé l’équipe lors de sa première année d’existence.

Les hommes les plus attendus

L’un des coureurs les plus expérimentés de l’équipe est certainement le Danois Andreas Stokbroqui a également un passé dans le WorldTour puisqu’il a couru en 2020 et 2021 avec NTT/Qhubeka. Après deux années dans la catégorie Continental où il a pu rebondir avec cinq victoires dans des courses de catégorie .2, le coureur de 26 ans devrait être la meilleure option de l’équipe dans les courses sélectives d’un jour et dans les étapes rapides en raison de son endurance et de son bon sprint, ce qui pourrait lui permettre de se battre pour le succès dans les sprints étroits.

Dans les classiques, l’équipe néerlandaise pourra compter sur d’autres coureurs aux caractéristiques similaires à celles de Stokbro et qui connaissent bien les courses belges et néerlandaises (qui seront les principaux objectifs de l’équipe), ayant couru ces dernières années principalement dans des équipes continentales locales. Parmi eux, le coureur de 27 ans Hartthijs De VriesHartthijs De Vries, capable l’année dernière de remporter la Kreiz Breizh Elites (course par étapes française de catégorie 2.2), de terminer cinquième de la Egmont Cycling Race et dans le top 10 du ZLM Tour et de l’Elfstedenrace Friesland, et l’ancien Roompot et Riwal, qui a participé à la Coupe du monde de cyclisme de l’année dernière. Martijn Buddingen 2023, sixième au Ronde Van Limburg et juste en dehors du top 10 dans une bonne course comme la Bredene Koksijde Classic.

Les deux coureurs susmentionnés faisaient déjà partie de l’équipe la saison dernière, tout comme Jordy Boutsqui s’est également classé cinquième au Tour de Louvain et dixième au Druivenkoers-Overijse à plusieurs reprises et qui est également un élément précieux dans ce type de classiques. D’autre part, un nouveau venu est le Danois Nicklas Pedersenqui, à 30 ans, sera le membre le plus âgé de l’équipe et qui a prouvé qu’il savait jongler avec les courses comprenant des sections pavées ou non pavées, comme en témoigne son classement parmi les 10 premiers en 2023 dans une course exigeante telle que l’Antwerp Port Epic, ainsi que dans deux classiques plus modestes, mais néanmoins difficiles, telles que la Rutland-Melton Classic et le GP Herning.

Lire Aussi  Tour d'Oman 2024, Davide de Pretto en vedette : "La troisième place est un bon résultat, mais j'ai peut-être attendu un peu trop longtemps avant de prendre le départ..."

Parmi les nombreux sprinters rapides de l’équipe qui peuvent viser des places dans les courses d’un jour et, surtout, se faire remarquer par des attaques de loin, nous soulignons ensuite Abram Stockman, Joren Bloem et les nouveaux venus Sebastian Nielsen e Jelle Johanninkainsi que l’organisation tchèque Tomáš Kopeckýfrère aîné de Matyas (actuellement dans l’équipe Novo Nordisk) et coureur également à l’aise dans les contre-la-montre. Dans ce même exercice, Lander Loockx a remporté une victoire en 2023 en gagnant le prologue de l’Oberösterreich Rundfahrt ; le Belge, qui est surtout actif en cyclo-cross, doit encore découvrir ses caractéristiques sur la route, où il a cependant déjà pu obtenir quelques résultats décents dans des courses plus modestes.

Dans les sprints massifs, c’est probablement le Belge de 23 ans qui sera à l’honneur. Davide Bomboi s’est lancé dans la bataille après plusieurs classements la saison dernière, dont cinq étapes dans le top 10 au Tour de Grande-Bretagne. Dans cette course, le Britannique s’est imposé avec une belle sixième place. Zeb Kyffinqui pourrait être l’une des meilleures cartes de l’équipe dans les courses par étapes un peu plus exigeantes, avec le Tchèque Adam Ťoupalíkvainqueur l’an dernier de la dernière étape du Tour tchèque, et le jeune homme de 26 ans Kevin Inkelaar, capable dans sa jeunesse de remporter deux étapes du Giro della Valle d’Aosta. Mais ce dernier, passé par Bahrain Victorious, revient d’une longue blessure qui l’a empêché de courir depuis octobre 2022, il faudra donc voir comment il se rétablira et s’il pourra revenir à un bon niveau.

Jeunes promesses

L’un des jeunes les plus intéressants de l’équipe est certainement le norvégien Cedrik Bakke Christophersen. Le jeune homme de 2001 a déjà pu se faire remarquer chez les professionnels l’année dernière avec une dixième place à l’Arctic Race of Norway et une septième au Tour of Qinghai Lake, ainsi qu’un succès dans une course grecque .2 et un quasi-podium chez les moins de 23 ans à la Peace Race. Habile dans les montées et sur les parcours accidentés, le jeune homme de 21 ans semble donc promis à un avenir dans les courses par étapes, un domaine dans lequel l’équipe, en plus des Kyffin, Ťoupalík et Inkelaar déjà mentionnés, a décidé de mettre l’accent sur les jeunes coureurs.

Lire Aussi  UAE Team Emirates, Tim Wellens au Tour de Slovénie pour gagner une place sur le Tour : "L'équipe croit en moi"

Outre Christophersen, l’équipe pourra également compter sur le Britannique Charles PaigeLe Tour de la Vallée d’Aoste 2023 a pu être terminé en quatrième position derrière trois coureurs qui sont tous devenus professionnels dans le WorldTour cette année (Darren Rafferty, Alexy Faure Prost et Isaac del Toro), et le Tour de France 2023 a pu être terminé en troisième position. Baptiste Huyet e Adrien MaireIls ont obtenu de nombreuses places dans les courses du calendrier national transalpin, le second ayant également remporté deux courses du calendrier espagnol et s’étant classé sixième au GP di Capodarco 2022.

Sur les parcours mixtes et dans les classiques, le Néerlandais tentera de se mettre en évidence. Owen Geleijn et le Français Baptiste Huyettous deux issus de deux équipes de développement du WorldTour, Jumbo-Visma et Intermarché-Circus-Wanty respectivement. Le premier, un jeune homme de 2001 plutôt polyvalent, a terminé troisième du classement final du Giro del Friuli et cinquième du Paris-Tours U23, terminant dans ce cas juste derrière son pair et nouveau coéquipier, qui, d’autre part, possède un bon sprint rapide qui pourrait lui permettre d’avoir son mot à dire dans les sprints étroits.

Coéquipier TDT-Unibet 2024

BOUTS Jordi 08.08.1996 BEL
BUDDING Martijn 31.08.1995 NED
DE VRIES Hartthijs 11.07.1996

NED

INKELAAR Kevin 08.07.1997

NED

JOHANNINK Jelle 22.10.1996

NED

KYFFIN Zeb 23.02.1998
L’atterrisseur LOOCKX 25.04.1997
NIELSEN Andreas Stokbro 08.04.1997
PEDERSEN Niklas 03.08.1993
STOCKMAN Abram 31.07.1996
ŤOUPALÍK Adam 09.05.1996 CZE
BLOEM Joren 21.12.1999 NED
BOMBOI Davide 27.03.2000 BEL
CHRISTOPHERSEN Cedrik Bakke 11.12.2001 NOR
GELEIJN Owen 14.01.2001 NED
HUENS Axel 05.09.2001 FRA
HUYET Baptiste 06.07.2000 FRA
KOPECKÝ Tomas 08.04.2000 CZE
MAIRE Adrien 17.11.2000 FRA
NIELSEN Sebastian 27.08.2000 DEN
PAIGE Charles 07.07.2001 GBR
Directeur sportif SOEK Julia 12.12.1990 NED
Directeur adjoint des sports HARMELING Rob 04.12.1964 NED
Directeur adjoint des sports PONS Gaëtan 01.01.1992 LUX
Directeur adjoint des sports TIETEMA Bas 29.01.1995 NED
Directeur adjoint des sports VIK Sverre Dyngeland 15.04.1996 NOR

Mouche – 6

Collines – 5.5

Montagnes – 5,5

Pavé – 5

5.5

Dans un groupe composé de plusieurs jeunes coureurs et de peu de coureurs ayant une expérience au niveau professionnel, l’équipe cherchera probablement à se mettre en évidence en attaquant de loin, mais pourrait également aspirer à quelques résultats dans les petites classiques. Reste ensuite à voir comment les jeunes coureurs, dont certains ont montré de belles choses dans les montées, vont évoluer.


Note de l’utilisateur :

Soyez le premier !

Chantal Martin