Présentation de l’équipe 2024 : Team Polti – Kometa

Nouveau nom et nouvelles ambitions pour la Équipe Polti-Kometaqui vise à se consolider comme l’une des équipes professionnelles les plus pertinentes sur la scène et à essayer de continuer sur la voie qui peut également conduire à un nouveau saut dans la catégorie. L’équipe a été considérablement renouvelée, avec sept arrivées et autant de départs, accueillant des coureurs de perspective et avec des marges de progression encore viables. Les occasions de se mettre en évidence, Giro d’Italia compris, ne manqueront pas, mais, avec l’arrivée du nouveau sponsor, la volonté est de dépasser le facteur visibilité pour devenir un facteur économique dans les courses les plus importantes affrontées.

Les hommes les plus attendus

Les deux coureurs qui ont été les coureurs de référence à de nombreuses reprises au cours des années, Vincenzo Albanese et Lorenzo Fortunato, sont partis en direction du WorldTour. Les hiérarchies sont désormais toutes à réécrire, mais… Matteo Fabbro sera certainement un athlète qui aura son espace et ses responsabilités. Le grimpeur frioulan met fin à une période de quatre ans chez Bora qui l’a vu passer d’une série de performances très brillantes (il a été cinquième au classement général de Tirreno-Adriatico 2021) à des rôles nettement moins visibles. D’où la décision de prendre du recul par rapport à la catégorie, un recul qui pourrait toutefois lui donner l’occasion de rejouer ses cartes dans les moments décisifs des courses.

Du CicloMercato sont également parus Jhonatan Restrepoun coureur désormais aguerri, même si sa carte d’identité indique qu’il n’a « que » 29 ans. Le Colombien est un coureur rapide et résistant, qui sait s’imposer dans des finales rapides et nerveuses et qui représente l’une des armes les plus affûtées de l’équipe italienne. Il lui appartiendra souvent de faire fructifier le travail de ses coéquipiers et surtout de faire le plein de points UCI, qui deviennent de plus en plus importants au fil des saisons. L’Espagnol jouera également le rôle de « collecteur ». Manuel Peñalver, autre nouveau visage de la saison : bon sprinteur, il sait se frayer un chemin dans les arrivées groupées, mais aussi dans les situations de course rendues sélectives par des parcours accidentés. Il n’a pas gagné de course au niveau – au moins – .1 depuis 2018, l’espoir est sûrement de rompre cette période de disette.

Un sprinter fiable, c’est aussi Giovanni Lonardiqui a montré d’excellentes choses lors de la Volta a la Comunitat Valenciana qui vient de se dérouler (il est monté deux fois sur le podium du jour, avec une deuxième et une troisième place) et qui aura le temps et l’occasion, au cours d’un calendrier de l’équipe qui s’annonce très intense, de partir à la recherche d’une victoire qui lui échappe depuis 2020. Un autre sprinter est l’Espagnol David Martínqui est un porte-drapeau de l’équipe et qui, jusqu’à présent dans sa carrière, a obtenu plusieurs places, mais n’a jamais été en mesure de se distinguer particulièrement. Lors des finales rapides, il a montré qu’il souhaitait également se lancer. Javier Serranoqui en est à sa deuxième année chez les professionnels et qui a su s’imposer, même lorsque la concurrence du jour était très qualifiée. Reste à savoir si et comment l’équipe décidera de combiner toutes ces « forces vives » au cours de la saison.

Lire Aussi  VIDEO : Meilleurs moments de l'étape 4 O Gran Camiño 2024

Nous entrons ensuite dans le domaine des chasseurs d’étapes et des coureurs échappés. Le premier d’entre eux est évidemment Davide BaisIl sort de la meilleure saison de sa carrière, qui l’a également vu remporter une étape, très prestigieuse compte tenu de l’arrivée sur le Gran Sasso, lors du Giro d’Italia. L’objectif du coureur de Vénétie, ainsi que celui de son frère aîné, est d’atteindre l’objectif de la Coupe du Monde de la FIFA. Mattia Baissera de propitier les attaques de loin ou de les rejoindre, afin de tirer le meilleur parti des situations de course qui se présenteront jour après jour. Un spécialiste de l’échappée, surtout les jours importants, c’est Mirco Maestri, qui sait aussi tirer parti d’un sprint rapide plus que correct. Il sera plus que probable de le voir à l’œuvre dans des contextes similaires, mais il jouera également le rôle de finisher dans les matches qui permettent une telle stratégie.

Un homme pour les petites courses par étapes, compte tenu de ses qualités de coureur régulier, c’est le Britannique Paul Doublequi a vu ses performances générales s’améliorer de saison en saison et qui a commencé l’année en cours en se plaçant juste à côté de la tête du classement général lors de la Volta Valenciana. Il sera sollicité pour des points importants au classement par équipe et l’Espagnol aura probablement la même tâche. Alex Martínun autre athlète qui sait garder un bon rythme dans les montées et qui peut se charger de la mission de classement général dans les courses de niveau moyen-haut. Il essaiera de faire de même, en essayant de progresser par rapport aux années précédentes, a déclaré le Bellunese. Andrea Pietrobonqui n’a pas encore donné suite aux bonnes choses qu’il a montrées dans les catégories de jeunes.

Il sera alors très probable de voir en attaque Andrea Garosioqui a fait de la générosité compétitive sa marque de fabrique, ainsi que l’Espagnol Diego Pablo Sevilla e Fernando Tercero, ce dernier donnant l’impression qu’il a encore une marge de progression importante. On attend enfin quelque chose de plus, en termes de résultats, de la part du Hongrois. Erik FetterIl entame sa quatrième saison professionnelle, mais n’a que 23 ans : athlète adepte des parcours rapides, le Magyar a produit quelques fulgurances intéressantes, notamment en 2022, mais n’a pas trouvé de montées marquantes ni de continuité pertinente. L’année 2024 sera-t-elle l’occasion d’un retournement de situation ?

Les jeunes promesses

Une saison professionnelle est déjà derrière lui, mais l’impression est que Davide Piganzoli est peut-être encore dans le peloton des talents futuristes. Son âge (classe 2002) joue en sa faveur, tout comme ce qu’il a montré la saison dernière, notamment au Tour de l’Avenir, une épreuve de haut niveau, certes, mais qui reste une épreuve de jeunes. Le Valtellinois a montré de grandes qualités dans les montées, terminant l’exigeante semaine française sur la troisième marche du podium, derrière deux autres coureurs prometteurs de la trempe d’Isaac del Toro et Giulio Pellizzari. De plus, dans les courses disputées par les « grands », le Lombard a montré qu’il n’avait pas de problème particulier pour se maintenir au niveau des meilleurs, surtout dans les montées de la route.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, le Green Project a choisi ses huit "pour être protagonistes sur tous les terrains"

Freshman pure est plutôt Davide de CassanDavide de Cassan, qui avait déjà goûté à l’air ‘pro’ fin 2023 avec une période de stage et qui tentera d’accumuler expérience et kilomètres dans les opportunités qui lui seront accordées : les qualités de grimpeur démontrées dans les courses de jeunes sont bonnes et devront maintenant être encadrées dans un contexte évidemment beaucoup plus sélectif. Il y a aussi une curiosité autour de Germán Darío GómezGermán Darío Gómez, Colombien né en 2001, qui vient de passer deux saisons au niveau continental et qui a donné des signaux précieux mais irréguliers dans les courses auxquelles il a participé. Pour lui aussi, le terrain de prédilection est la montée, mais ses performances réelles au plus haut niveau restent à évaluer.

Premières expériences en tant que professionnel également pour Francisco Muñoz, Un Espagnol de 22 ans qui a parcouru toute la trafila des jeunes dans l’écurie de l’équipe et qui entre maintenant dans le monde des grands avec des perspectives discrètes, compte tenu également de son approche déjà discrète des contre-la-montre.

Organico Team Polti – Kometa 2024

BAIS Davide 02.04.1998 ITA
BAIS Mattia 19.10.1996 ITA
DOUBLE Paul 25.06.1996 GBR
FABBRO Matteo 10.04.1995 ITA
FETTER Erik 09.09.2000 HUN
FORTUNATO Lorenzo 09.05.1996 ITA
GAROSIO Andrea 06.03.1993 ITA
LONARDI Giovanni 09.11.1996 ITA
MAESTRI Mirco 26.10.1991 ITA
MARTIN GUTIERREZ Alex 25.01.2000 ESP
MARTIN ROMERO David 19.02.1999 ESP
PEÑALVER ANIORTE Manuel 10.12.1998 ESP
PIETROBON Andrea 28.04.1999 ITA
PIGANZOLI Davide 08.07.2002 ITA
RESTREPO Jhonatan 28.11.1994 COL
SERRANO RODRIGUEZ Javier 17.04.2000 ESP
SEVILLA Diego Pablo 04.03.1996 ESP
TERCERO LOPEZ Fernando 28.12.2001 ESP
DE CASSAN Davide 04.01.2002 ITA
GÓMEZ Germán Darío 08.03.2001 COL
MUÑOZ Francisco 24.06.2001 ESP
Directeur général CONTADOR Fran 19.09.1979 ESP
Directeur des sports ELLENA Giovanni 02.07.1996 ITA
Directeur sportif adjoint HERNANDEZ Jesus 28.09.1981 ESP
Directeur adjoint des sports COUNT Biagio 07.04.1968 ITA
Directeur sportif adjoint ZANATTA Stefano 28.01.1964 ITA

Vol – 6.2

Collines – 7

Montagnes – 6.4

Pavé – 4.1

5.9

Selon la direction, il s’agit de l’équipe la plus forte dont l’équipe a disposé ces dernières années au niveau professionnel. Certains coureurs importants sont partis, mais d’autres sont arrivés, qui seront en mesure de garantir une bonne présence dans les finales des courses choisies comme objectif de la saison. En outre, plusieurs jeunes coureurs ont montré qu’ils pouvaient se maintenir à un haut niveau et nous attendons d’eux qu’ils fassent des progrès substantiels. L’objectif d’améliorer le bilan des victoires de la saison, qui est actuellement de cinq, semble réalisable.


Note de l’utilisateur :
2.75
( 1 votes)

Chantal Martin