Présentation du parcours et des favoris d’Indurain pour le GP 2024

Le samedi 30 mars, c’est le retour des courses sur les routes espagnoles, avec le Grand Prix Miguel Indurain 2024. Cette course d’un jour, inscrite au calendrier des Pro.Series, est un rendez-vous important pour certains chasseurs de succès particulièrement adaptés à ce type de compétitions et constitue également un test important en vue du Tour du Pays basque 2024, dont le départ sera donné deux jours plus tard. Le parcours, tracé sur les routes de Navarre, est très accidenté et donne l’occasion aux attaquants de faire la différence, afin d’éviter une arrivée qui pourrait favoriser les coureurs les plus rapides. Lors de la dernière édition, en 2023, c’est Ion Izagirre, qui a déjà remporté deux victoires dans cette compétition au cours de sa carrière, qui s’est imposé.

TEMPS DE DÉPART: 12:10
HEURE D’ARRIVÉE PRÉVUE: 17:05-17:26
TV EN DIRECT ET STREAMING: 15:30-17:30 Eurosport 1 / 15:30-17:45 Eurosport, Discovery+
HASHTAG OFFICIEL: #GPIndurain

Tableau d’honneur récent du GP Indurain

2023 IZAGIRRE Ion
2022 BARGUIL Warren
2021 VALVERDE Alejandro
2020 Non disputé en raison de la pandémie de Covid-19
2019 HIVERT Jonathan
2018 VALVERDE Alejandro
2017 YATES Simon
2016 IZAGIRRE Ion
2015 VICIOSO Ángel
2014 VALVERDE Alejandro
2013 SPILAK Simon

GP Indurain 2024 route

Estella – Estella (196 km)

Quelques kilomètres en moins et quelques changements dans le parcours de la course espagnole, qui partira et arrivera sur le site traditionnel de Estella-Lizarra, ville de la communauté autonome de Navarre. L’itinéraire présente très peu de relief et serpente le long de routes caractérisées par des montées et des descentes continues. Les 90 premiers kilomètres présentent déjà quelques difficultés altimétriques, notamment l’Alto de Olejua, une montée courte mais assez raide, que les coureurs devront affronter à deux reprises. Puis, au kilomètre 97, la première montée catégorisée de la journée, l’Alto de Olejua, sera franchie à deux reprises.Alto de Eraul (3,9 km à 5,1%), qui ouvrira effectivement la deuxième moitié de la course.

Les coureurs passeront ensuite par Estella avant de se diriger vers lesAlto de Gurgullano (10,6 km à 2,6 %), une ascension qui, malgré sa pente moyenne, comporte des passages très difficiles. Une courte descente et une section plate tout aussi courte amèneront la course au pied de l’Alto de Gurgullano (10,6 km à 2,6 %).Alto de Lezáun (3,8 km à 5,3 %), la route continuant à monter pendant quelques kilomètres après le Gpm. Une autre descente, un autre passage de la ligne d’arrivée et les 25 derniers kilomètres qui comportent plusieurs ascensions, dont l’Alto de Eraul déjà abordé au début de la course. À ce moment-là, au sommet, il restera 9 kilomètres à parcourir.

Favoris GP Indurain 2024

Cliquez ici pour la liste de départ

Il y a clairement une formation à battre. Il s’agit de l’UAE Team Emirates, qui se présente avec cinq capitaines potentiellement presque au même niveau. Le plus en forme semble être le jeune Isaac Del Toroun coureur qui, en quelques mois, s’est déjà imposé comme l’un des grimpeurs les plus intéressants, remportant d’emblée une victoire d’étape et un podium en WorldTour au Tour Down Under, puis s’illustrant également à Tirreno-Adriatico et Milano-Sanremo. Cependant, les hiérarchies internes seront probablement définies en cours de route, compte tenu de la présence de Finn Fisher-Blackqui fait partie des plus brillants de l’équipe en ce début de saison, aux côtés de Brandon McNultyégalement au départ, bien que revenant après un problème de santé. Avec Igor Arrieta motivé dans les rues de chez lui, un Marc Soler toujours imprévisible et une Pavel Sivakov qui voudra prouver sa valeur après des débuts en demi-teinte sous ses nouvelles couleurs, l’équipe des Emirats dispose donc de six options viables, avec une profondeur d’effectif qui fait peur et envie.

Lire Aussi  Giro del Dauphiné 2023, Richard Carapaz : "Je pense que je suis bien préparé, je suis là pour une victoire d'étape"

Réduit d’une Volta a Catalunya décevante, Simon Yates pourrait à nouveau peiner. Si cette course est une bonne occasion pour lui de se rassurer avant le Tour du Pays Basque et les classiques ardennaises, la débâcle d’il y a quelques jours ne sera peut-être pas si facile à surmonter. L’équipe Jayco AlUla pourrait ainsi laisser la place à un Davide De Pretto qui a été définitivement brillant lors de sa récente sortie à la Settimana Coppi e Bartali, ou encore un Eddie Dunbar qui, à son tour, essaie de trouver le bon coup de pédale en ce début de saison.

Inévitablement, cependant, de nombreuses équipes raisonneront sur plusieurs tableaux. De nombreuses équipes sont susceptibles de le faire, Cofidis apparaissant comme l’une des options les plus intéressantes, se présentant avec le champion en titre Ion IzagirreIl est à la recherche d’un troisième succès dans une course qui lui est particulièrement chère, dans sa région. D’autres options pour une équipe transalpine fortement motivée pour racheter un début de saison difficile sont les expérimentés Jesus Herrada e Ben Hermans, des coureurs qui ont souvent montré au cours de leur carrière qu’ils savaient comment jouer leurs cartes dans ces scénarios, bien que tous deux sortent d’une période peu réjouissante.

Deux pions intéressants également pour Israël – Premier Tech, qui a en Stephen Williams l’un des coureurs les plus intéressants de ce début de saison, comme l’a démontré son splendide triomphe à Down Under, mais aussi sa récente performance en Catalogne, avec trois Top5 en sept étapes, elles aussi très différentes les unes des autres. A ses côtés, la grande expérience de Mike WoodsC’est un coureur très complémentaire du Britannique et lui aussi, bien qu’il n’ait pas encore gagné, a montré une forme croissante avant certaines des courses les plus importantes pour lui cette année, les Classiques ardennaises.

Parmi les coureurs de l’équipe qui débuteront probablement avec les galons de leader désigné, on peut citer le fougueux Adrea Bagioliqui vient d’un hiver très motivé, rencontrant quelques difficultés imprévues qu’elle espère rapidement surmonter, et Felix Gallqui a tout de suite retrouvé le talent qu’il avait montré lors du dernier Tour et qui voudra poursuivre sa progression. Le leader de Lidl – Trek ne semble pas avoir d’autres grandes options en main, bien que Natnael Tesfatsion pourraient prêter main forte et représenter un scénario tactique favorable, tandis que certaines cartes Decathlon Ag2r La Mondiale pourraient jouer avec un scénario tactique favorable, tandis que certaines cartes Decathlon Ag2r La Mondiale pourraient jouer avec un scénario tactique favorable. Paul Lapeira en pleine forme après ses deux succès d’il y a quinze jours, ainsi qu’avec le soutien de l’Union européenne. Nans Peterssemble être un élément perturbateur intéressant.

Lire Aussi  Classique Faun-Ardèche 2024, la liste définitive des départs

Tout juste sorti d’une splendide performance au Milano – Sanremo, Matteo Sobrero aura une nouvelle chance de s’exprimer dans un Bora-hansgrohe qui, sur le papier, peut aussi tenter de sortir avec des Bob Jungels e Maximilian Schachmannmais avec les doutes associés à une condition qui peine à émerger, tandis que Roger Adrià aura certainement de son côté l’envie de bien faire sur ces routes, espérant peut-être une course moins dure, ou plus tactique, pour faire valoir son sprint rapide.

Parmi les jeunes qui pourraient également tenter de se lancer dans la bataille, on trouve un Archie Ryan (EF Education – EasyPost) de retour d’une performance consistante à la Settimana Coppi e Bartali et queOscar Onley (Team dsm-firmenich PostNL), qui, après avoir commencé à se battre avec Jonas Vingegaard en 2022, a connu plus de difficultés l’année dernière, mais a déjà connu cette année un certain succès dans le WorldTour en triomphant sur la difficile arrivée de Willunga Hill. Ils ne manquent pas non plus d’alternatives dans l’équipe, avec la présence dans l’équipe américaine de l’actif Esteban Chaves le membre actuellement le plus énergique d’un trio d’alpinistes expérimentés qui voit également Rigoberto Uran e Jefferson Cepeda potentiellement du match. Expérience également pour l’équipe néerlandaise, avec Warren Barguil qui revient après une mauvaise chute à la Strade Bianche, qui a interrompu un début de saison pourtant régulier.

La régularité est un mot qui correspond également très bien au début de la saison de Maxim Van Gilsqui, après avoir débuté l’année par une victoire, a enchaîné avec quatre autres bons résultats dans des courses d’un jour, dont un podium à la Strade Bianche et une septième place à Milan-San Remo. Arrêté lors de la Volta a Catalunya, il tentera de se rétablir rapidement, même si son état de santé pourrait nécessiter de retrouver son rythme de course. Enfin, des coureurs comme Clément Champoussin e Alessandro Verre (Arkéa-B&B Hôtels), Sergio Samiter e Gonzalo Serrano (Movistar), Steff Cras (TotalEnergies) et Paul Double (Polti-Kometa), de bons grimpeurs qui n’ont cependant pas pu survivre à la lutte entre les grands. Des coureurs comme Alex Aranburu (Movistar) tenteront plutôt de serrer les dents et d’espérer pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes dans un sprint qui vaudra le plus possible, mais cela reste un scénario compliqué car beaucoup d’équipes voudront faire exploser la course.

GP Indurain 2024 favoris bourse

***** Isaac Del Toro
**** Ion Izagirre, Mike Woods
*** Brandon McNulty, Simon Yates, Stephen Williams
** Igor Arrieta, Eddie Dunbar, Jesus Herrada, Felix Gall
* Andrea Bagioli, Davide De Pretto, Finn Fisher-Black, Pavel Sivakov, Matteo Sobrero

Météo GP Indurain 2024

Pluie légère. Risque de précipitations : 35%. Humidité relative : 71%. Direction du vent NNO jusqu’à 19 km/h. Température prévue : minimum 6°, maximum 13°.

Altimétrie et planimétrie GP Indurain 2024

Chantal Martin