Présentation du parcours et des favoris Gand-Wevelgem 2024

Le printemps des classiques se poursuit avec la Gand – Wevelgem 2024. Deux jours après l’E3 Saxo Classic, la classique flamande, programmée à Gand, se déroulera dans le cadre de l’E3 Saxo Classic. Dimanche 24 marsLe dimanche 24 mars, le Tour des Flandres est l’une des plus grandes courses de pavés, anticipant traditionnellement d’une semaine le Tour des Flandres. Dans le passé récent, cette course a souvent vu s’illustrer les sprinters les plus coriaces, capables de jongler avec les murs, les routes étroites et les pierres, même si une action à distance n’est pas à exclure, surtout si Mathieu van der Poel devait reproduire ce qu’il a fait à Harelbeke vendredi. L’an dernier, il a été remporté en parade par Christophe Laporte devant son coéquipier Wout Van Aert, ce dernier étant toutefois absent d’une liste de départ pleine de stars, agrémentée également par le vainqueur du dernier Milano-Sanremo, Jasper Philipsen.

HEURE DE DÉPART: 10:40
HEURE D’ARRIVÉE: 16:20-16:52
TV EN DIRECT ET STREAMING14:15-16:45 Eurosport 2 / 14:15-17:15 Eurosport, Discovery+
HASHTAG OFFICIEL: #GW24

Livre d’or récent Gand – Wevelgem

2023 LAPORTE Christophe
2022 GIRMAY Biniam
2021 VAN AERT Wout
2020 PEDERSEN Mads
2019 KRISTOFF Alexander
2018 SAGAN Peter
2017 VAN AVERMAET Greg
2016 SAGAN Peter
2015 PAOLINI Luca
2014 DEGENKOLB John

Itinéraire Gand – Wevelgem 2024

Ypres – Wevelgem (253.1 km)

Un parcours qui ne diffère pas beaucoup de celui des dernières éditions, confirmant, à partir de 2020, le départ de Ypres. Les 150 premiers kilomètres seront presque entièrement plats, sans difficultés altimétriques particulières, mais le peloton ne pourra pas se permettre de trop se détendre en raison du vent possible et des routes défoncées. Le premier des neuf murs prévus, le Scherpenbergsera abordé après 156,5 kilomètres de course. Quelques kilomètres plus tard, ce sera le tour du premier des deux passages sur le Baneberg en anticipant l’appariement formé par Monteberg e Kemmelberget le Belvédère, moins raide.

Après une trentaine de kilomètres, quelques virages en épingle à cheveux et trois sections pavées, les coureurs se retrouvent à nouveau face à la Belvédère. Monteberg e Kemmelbergavant de retenter sa chance avec le Scherpenberg et le BanebergUne fois le sommet franchi, les quarante derniers kilomètres de la course seront entamés. Le dernier mur sera à nouveau le Kemmelbergmais cette fois-ci du côté de l’Ossuaire, qui sera escaladé à 34,3 kilomètres de l’arrivée. Ce pourrait être le moment crucial de la course, car il offre une dernière chance très invitante pour ceux qui veulent tenter une attaque, peut-être en tête d’un petit groupe. En effet, à partir d’ici, les difficultés d’altitude seront terminées, et celui qui sera en tête avec une bonne marge pourra arriver, avec une bonne chance, pour jouer le succès sur la ligne d’arrivée. Wevelgembien que le terrain puisse favoriser les tentatives de retour par l’arrière.

Lire Aussi  4 Jours de Dunkerque 2023, la startlist définitive

Mur Gand – Wevelgem 2024

DU DÉPART À L’ARRIVÉE NOM LONGUEUR
1 156,5 96,6 Scherpenberg 400 m à 5,2 %, max. 11,4 %.
2 161,2 91,9 Baneberg 600 m à 5%, max. 12%.
3 167,2 85,9 Monteberg 1500 m à 4,3 pour cent, max. 8,5 pour cent
4 169,0 84,1 Kemmelberg (Belvedère) 500 m à 9,7%, max. 14,5%.
5 199,5 53,6 Monteberg 1500 m à 4,3 pour cent, max. 8,5 pour cent
6 201,3 51,8 Kemmelberg (Belvedère) 500 m à 9,7%, max. 14,5%.
7 208,8 44,3 Scherpenberg 400 m à 5,2 %, max. 11,4 %.
8 213,5 39,6 Baneberg 600 m à 5%, max. 12%.
9 218,8 34,3 Kemmelberg (Ossuaire) 500 m à 11%, max. 15,8%.

Favoris Gand – Wevelgem 2024

Cliquez ici pour la liste de départ

Après le solo victorieux de vendredi à l’E3 Saxo Classic, la question que tous les fans se posent est de savoir si l’on est en droit de s’attendre à ce qu’il y ait un changement d’attitude. Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) voudra-t-il réitérer sa performance pour tester sa condition (déjà très bonne, du moins d’après ce que nous avons vu hier) avant le Tour des Flandres, ou se mettra-t-il, comme samedi dernier à Milan-San Remo, au service de son coéquipier ? Jasper Philipsen. Quoi qu’il en soit, le duo Alpecin – Deceuninck est le grand favori pour franchir la ligne d’arrivée à Wevelgem les bras levés. Si le champion du monde a déjà fait une démonstration de force avec sa domination d’hier sur les routes flamandes, la forme du sprinter belge est également très bonne, puisqu’il n’a pas tardé à réitérer son succès à San Remo, en s’imposant également à Bruges-De Panne mercredi.

Le Visma | Lease a Bike, qui est littéralement sorti de la course de vendredi avec des os brisés, voudra trouver une rédemption immédiate. Absente, pour des raisons différentes, des deux dominateurs de la dernière édition, Christophe Laporte et Wout Van Aert, la formation néerlandaise s’appuiera sur son homme rapide. Olav Kooij, espérant une course moins sélective, même si le jeune talent néerlandais a à son tour montré d’importantes qualités sur des parcours moins faciles. Dans le cas d’une course plus difficile, cependant, les cartes sont prêtes. Tiesj Benootqui a quitté l’E3 dans la douleur, et Jan Tratnikvainqueur de l’Omloop Het Nieuwsblad.

Lors de la E3 Saxo Classic, le Lidl-Trek a fait bonne impression. Cette course semble correspondre aux caractéristiques du Lidl-Trek. Mads Pedersenqui est apparu en bonne forme lors de ses dernières sorties, mais qui n’a pas eu le coup de pouce de la victoire. Avec le Danois, déjà vainqueur à l’arrivée à Wevelgem en 2020, c’est une équipe redécouverte qui s’annonce. Jasper StuyvenJasper Stuyven, excellent deuxième vendredi et capable de jouer ses cartes ici. A ne pas oublier non plus Jonathan Milanqui poursuit son apprentissage dans les classiques mais qui, en cas de sprint, est capable de s’imposer face à n’importe qui.

Lire Aussi  Giro del Dauphiné 2023, Matteo Jorgenson meurtri après les chutes : "On va essayer de bien récupérer et de passer le reste de la semaine"

En quête de rédemption, deux formations locales ont lié leur notoriété aux nombreux et prestigieux succès remportés dans les classiques pavées. Il s’agit de Soudal Quick-Step et de Lotto Dstny, qui espèrent tous deux un sprint qui exaltera leurs hommes rapides respectifs. Tim Merlier espère réitérer son succès à Nokere Koerse en inversant le résultat de Bruges-De Panne, où il a été battu par Jasper Philipsen. Arnaud De Lie est appelé à réagir dans une course qui semble lui convenir, avec le coureur wallon qui peut essayer de suivre les accélérations sur les sprints et ensuite jouer ses cartes dans le sprint

A ne pas sous-estimer Biniam Girmay (Intermarché-Wanty), dont la victoire dans cette course en 2022 est entrée dans l’histoire, et qui est apparu en bonne condition lors des dernières courses, et Michael Matthews (Team Jayco-AlUla), toujours capable de se démarquer, comme l’a récemment démontré son quasi-succès à Milan-San Remo. Il pourrait continuer à impressionner les jeunes Laurence Pithie (Groupama-FDJ) qui, après son succès en début de saison lors de la Cadel Evans Great Ocean Road Race, a montré de bonnes choses à Paris-Nice, Milan-San Remo et Bruges-De Panne, qu’il a terminées toutes deux en 15ème position. Aux côtés du jeune Néo-Zélandais, l’expérience de Stefan Küngqui, lui, espère une course plus sélective pour améliorer ses compétences de badaud.

Une course difficile qu’ils espèrent aussi Matej Mohorič (Bahreïn victorieux), Nils Politt (UAE Team Emirates) et Jhonatan Narvaez (Ineos Grenadiers), également parmi les protagonistes de la E3 Saxo Classic. Tout en espérant s’accrocher au groupe de tête pour une arrivée au sprint, les nombreux sprinters présents, dont Arnaud Démare (Arkéa-B&B Hôtels), Jordi Meeus e Danny Van Poppel (Bora-hansgrohe), Alexander Kristoff (Uno-X Mobility), Juan Sebastian Molano (UAE Team Emirates) et Dylan Groenewegen (Team Jayco-AlUla). Parmi les outsiders possibles Corbin Strong (Israël-Premier Tech), Dries Van Gestel (TotalEnergies) et Axel Zingle (Cofidis), des coureurs rapides, mais aussi résistants

Parmi les Italiens, ils seront à la recherche d’un bon résultat surtout Luca Mozzato (Arkéa-B&B Hotels), qui s’est également montré très en forme jusqu’à présent en ce début de saison, et Matteo Trentin (Tudor Pro Cycling), déjà deux fois sur la troisième marche du podium dans cette course, en 2020 et 2021, en quête d’un peu plus de chance après de nombreuses places.

Les favoris de la bourse Gand – Wevelgem 2024

***** Jasper Philipsen
**** Mads Pedersen, Mathieu van der Poel
*** Olav Kooij, Tim Merlier, Jasper Stuyven
** Arnaud De Lie, Biniam Girmay, Michael Matthews, Laurence Pithie
* Tiesj Benoot, Jonathan Milan, Matej Mohorič, Jhonatan Narvaez, Nils Politt

Météo Gand – Wevelgem 2024

Nuageux. Risque de précipitations 10%. Humidité relative 69%. Vents jusqu’à 31 km/h direction ONO. Température minimale attendue 2°, maximale 9°.

Altimétrie et planimétrie Gand – Wevelgem 2024

Chantal Martin