Présentation du parcours et favoris Etoile de Bessèges 2024

Grandes attentes en France pour l’Etoile de Bessèges Etoile de Bessèges 2024. La première course par étapes sur le territoire transalpin aura lieu du 31 janvier au 4 février sur un parcours comportant plusieurs étapes difficiles et permettant à différents types de coureurs de s’illustrer. Comme à l’accoutumée, la course se déroulera dans le sud de la France, les collines du Gard jouant un rôle majeur. La ville de Bellegarde accueillera le départ officiel de la course, qui se terminera à Alès, avec l’habituel contre-la-montre qui pourrait s’avérer décisif pour couronner le successeur de Neilson Powless. Sept équipes WorldTour, huit équipes professionnelles et quatre équipes continentales seront au départ.

Route Etoile de Bessèges 2024

La course se déroulera s’ouvrira* aurait dû s’ouvrir sur les 160,6 kilomètres de la Bellegarde-Bellegardesur un parcours parfaitement identique à celui des dernières éditions (mais l’étape a été annulée en raison des protestations des agriculteurs de la région). Le parcours ne présente pas de difficultés majeures à l’exception de l’ascension du Côte de la Tour, longue de 700 mètres avec une pente moyenne de 6 %, qui sera abordée par le peloton à trois reprises et au sommet de laquelle se trouvera la ligne d’arrivée où les coureurs explosifs ou les sprinters dotés d’une grande endurance se disputeront le succès.

Elle commencera donc directement par la deuxième étape qui relie Marguerittes a Rousson après 163,5 kilomètres. La première partie ne présente pas de grandes difficultés, mais après 88 kilomètres, vous gravirez le col de la Baraque, long de 13,2 kilomètres avec une pente moyenne de 3,6 %, d’où vous descendrez rapidement jusqu’au pied de la montagne. Côte du Pradel, 3,1 kilomètres avec une pente moyenne de 5,8 %, qui, une fois dépassé, mènera le peloton vers la ligne d’arrivée sur une montée de 900 mètres avec une pente moyenne de 9,2 %.

La ville de Bessèges accueillera le départ et l’arrivée de la troisième étape, celle qui présente le plus grand dénivelé dans cette édition et qui est longue de 161,1 kilomètres. Dans cette étape, les coureurs affronteront cinq ascensions, le Col des Brousses à trois reprises, puis la Côte de Long et le Col de Portes. Lors de la dernière ascension, il restera 12 kilomètres avant l’arrivée, ce qui pourrait permettre à un petit groupe de se battre pour le succès, mais une arrivée en solitaire n’est pas à exclure.

La quatrième étape est également très animée, avec des étapes en Méjannes-le-Clap sur une distance de 158,4 kilomètres. Quatre ascensions sont au programme : la première est la Côte de Saint-Laurent-la-Vernède de 2 200 mètres à 5 %, puis la Côte de Méjannes-le-Clap, longue de 7,3 kilomètres avec une pente de 3 %, sera gravie deux fois dans son intégralité, avant de s’attaquer à cette dernière aspérité sur laquelle est placée la ligne d’arrivée après 4,4 kilomètres à 4,8 %. Puis, le dimanche 4 février, il y aura la dernière étape, le traditionnel contre-la-montre dans la ville de Alès, Longue de 10,6 kilomètres et presque entièrement plate, à l’exception de l’ascension finale, 2800 mètres à une pente moyenne de 5,8%, jusqu’au sommet de la Côte de l’Ermitage.

Lire Aussi  Arkéa-Samsic, les indisponibilités d'Amaury Capiot et Kévin Vauquelin s'allongent

Favoris Etoile de Bessèges 2024

Le parcours se prête à plusieurs scénarios pour définir le successeur de l’Américain d’EF Education-Easy Post qui ne sera pas au départ. Restant au sein de l’équipe américaine, ceux qui pourraient reprendre l’héritage de leur coéquipier pourraient être nos Alberto Bettiol, déjà deuxième en 2020 et 2022, qui a bien commencé la saison. Sur un parcours comme celui-ci, sans longues ascensions et avec un contre-la-montre final qui lui convient parfaitement, il peut certainement faire bonne figure une fois de plus, en essayant enfin de s’approprier la course. Un autre nom est celui du champion irlandais Ben HealyPour sa première course en 2024, il a une chance de bien figurer sur ce type de parcours, étant donné que les étapes roulantes semblent parfaites pour ses caractéristiques, même s’il devra ensuite se défendre lors du contre-la-montre final.

Un autre nom important est certainement Mads Pedersen de Lidl-Trek, qui a montré qu’il pouvait tenir son rang sur des montées pas trop longues et raides. Il s’agit de sa première course cette année et il se mettra à l’épreuve pour trouver sa forme, mais avec des primes à gagner les jours plus faciles, il pourrait également essayer de faire une tentative pour le classement général. L’un des hommes attendus est la classe 2001 des hôtels Arkéa-B&B, Kevin Vauquelinqui a bien commencé la saison et a pu terminer quatrième de l’édition de l’année dernière, confirmant sa propension pour les courses par étapes, qui, au cours de ces deux années de professionnalisme, l’ont souvent vu en tant que protagoniste, et pas seulement dans le calendrier national.

Le coureur amical de cette courte course par étapes est l’hôte Benjamin Thomas (Cofidis) : Vainqueur en 2022, très à l’aise dans les contre-la-montre et assez endurant, il peut tenter de se classer à nouveau cette année. A surveiller également le duo Decathlon Ag2r La Mondiale composé de Benoît Cosnefroy, triomphant en 2020, et Aurélien Paret-Peintresixième de l’édition remportée par son coéquipier.

A surveiller également Mathieu Burgadeau (TotalEnergies), cinquième en 2022, à l’entreprise lettone Tom Skujins (Lidl-Trek) également déjà capable de bons résultats dans les courses à étapes courtes, à Andreas Leknessundqui en est à sa deuxième sortie avec le maillot Uno-X Mobility et qui est certainement l’un des coureurs les plus forts en montée, à Michael Storer (Tudor Pro Cycling) habile dans les montées et adapté à ce type de course, bien qu’il puisse souffrir dans le contre-la-montre, à la paire Groupama-FDJ Rémy Rochas e Kevin Geniets, fraîchement vainqueur du GP La Marseillaise lancé par le coéquipier même à qui il pouvait rendre la pareille, au talentueux cronoman Alec Segart (Lotto Dstny), un Valerio Conti (Corratec-Vini Fantini), qui souhaite prouver ses qualités dans les montées, ainsi que Brent Van Moer (Lotto Dstny), mais tous deux risquent de payer pour la dernière journée, qui sera plutôt la force d’un coureur comme Brent Van Moer. Stefan Bissegger (EF Education – EasyPost).

Lire Aussi  Il y a un an… Vuelta a España 2022, l'organisation veut atteindre 2900 mètres d'altitude

Il faut également mentionner les coureurs de classiques qui pourraient viser des succès intermédiaires et qui sont équipés d’un bon sprint rapide et d’une bonne dose d’endurance. Il s’agit notamment de la paire norvégienne Rasmus Tiller e Alexander Kristoff d’Uno-X Mobility, une équipe qui peut également compter sur le Danois en quête de rédemption Magnus Cortqui pourrait même aspirer à quelque chose de plus, mais aussi les Belges Milan Menten e Lionel Taminiaux de Lotto Dstny, notre Luca Mozzato (Arkéa-B&B Hotels), la société belge de gestion de l’eau. Timo Kielich (Alpecin-Deceuninck), le Luxembourgeois Alex Kirsch (Lidl-Trek), et les hôtes Marc Sarreau (Groupama-FDJ) et Romain Cardis (St Michel-Mavic-Auber 93).

Les favoris de la bourse Etoile de Bessèges 2024

***** Alberto Bettiol
**** Ben Healy, Kevin Vauquelin
*** Kevin Geniets, Mads Pedersen, Benjamin Thomas
** Simon Carr, Benoit Cosnefroy, Andreas Leknessund, Alec Segaert
* Alex Baudin, Stefan Bisseger, Mathieu Burgaudeau, Magnus Cort, Aurélien Paret-Peintre

Tappe Etoile de Bessèges 2024

Etape 1 (31/01) : Bellegarde – Bellegarde (160.6 km)
Etape 2 (01/02) : Marguerittes – Rousson (163,5 km)
Étape 3 (02/02) : Bessèges – Bessèges (161,1 km)
Etape 4 (03/02) : Méjannes-le-Clap – Méjannes-le-Clap (158,4 km)
Étape 5 (04/02) : Alès – Alès (10,6 km – contre-la-montre)

Altimétrie et Planimétrie Etoile de Bessèges 2024

Etape 1 (31/01) : Bellegarde – Bellegarde (160.6 km)

Etape 2 (01/02) : Marguerittes – Rousson (163,5 km)

Étape 3 (02/02) : Bessèges – Bessèges (161,1 km)

Etape 4 (03/02) : Méjannes-le-Clap – Méjannes-le-Clap (158,4 km)

Étape 5 (04/02) : Alès – Alès (10,6 km – contre-la-montre)

Chantal Martin