Soudal Quick-Step : Patrick Lefevere corrige le tir après la polémique avec Marion Rousse, mais la femme de Philippe Gilbert le défend : « Il n’a dit qu’un tiers de la vérité ».

Patrick Lefevere a également réagi au tollé provoqué par ses propos à l’encontre de Julian Alaphilippe, et plus encore de Marion Rousse. Interviewé par Nieuwsblad, le dirigeant belge estime que ses propos, traduits en anglais et sortis du contexte de l’interview originale, paraissent beaucoup plus lourds qu’ils ne l’étaient en néerlandais. Il aurait également oublié la période à laquelle il faisait référence en parlant des problèmes d’alcool de son coureur, expliquant que la conversation qui a mené à la percée aurait eu lieu en novembre, mais en 2022, et non l’année dernière. Et c’est donc depuis cette date que le double champion du monde a cessé de boire de l’alcool.

« Ce n’est pas l’année dernière, mais en novembre 2022, que j’ai pris Julian Alaphilippe à part à Diegem pour lui dire que ça ne pouvait pas continuer comme ça », explique le numéro un de Soudal Quick-Step, qui reconnaît ensuite le changement de son coureur : « Il y a eu une période avec trop de vacances. Mais je dois dire que depuis que nous en avons parlé en novembre 2022, il ne boit plus. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de l’équipe. J’ai parlé à des gens qui étaient avec lui à la retraite de Sierra Nevada : pas une goutte. Et les entraînements n’ont jamais été un problème, il a toujours été assidu ».

Le manager flamand explique ses intentions : « Mon message était : « Le talent ne suffit plus. On vieillit et il faut vivre différemment ». Julian a réalisé de très bonnes performances au Tour, mais à l’époque il n’y avait pas de coureurs forts comme Mathieu Van der Poel, Tadej Pogacar et Primoz Roglic, avec lesquels il est en concurrence aujourd’hui », a ajouté le patron de l’équipe belge.

Lire Aussi  Pista, deux jours d'essais en soufflerie pour neuf Azzurri en vue de Paris 2024 : Ganna, Milan, Viviani et Guazzini également présents

Critiqué par beaucoup, et encore plus après la réaction piquée de Marion Rousse, évoquée sur plusieurs fronts, Lefevere est étonnamment défendu par l’épouse de Philippe Gilbert, qui en réponse au post de l’ancien cycliste, aujourd’hui directeur du Tour de France Femmes et commentateur TV en France, a laissé entendre qu’elle connaissait le comportement dont parlait Lefevere, en répondant très sèchement :  » Ça s’appelle le revers de la médaille, Marion « . Et encore, Patrick n’expose qu’un tiers du comportement de votre homme, vous devriez même faire profil bas… Il ne fait que dire tout haut ce qu’il pense tout bas et ce que beaucoup de gens autour de vous pensent tout bas. Son cavalier, qui est payé une fortune, doit aussi rendre des comptes à son patron ».

Bettina Pesce a ensuite réglé son compte à la compagne de Julian Alaphilippe, lui reprochant de « passer sa vie à dire du mal des gens derrière (son) micro, cachée dans le studio ». Votre post est le reflet de ce qui vous a vraiment touché, c’est-à-dire vous et votre image », a-t-elle conclu.

Chantal Martin