Soudal-QuickStep, neoprof William Junior Lecerf démarre immédiatement avec de grandes ambitions : « Gagner une course serait un rêve ».

William Junior Lecerfse prépare pour sa première saison en tant que professionnel. Le jeune talent de Soudal – QuickStepvainqueur en octobre dernier de la Petite Lombardie est actuellement en stage en Espagne avec son équipe pour se préparer à une année très importante. On parle de lui comme d’un coureur extrêmement talentueux, doté de qualités de grimpeur, qu’il a déjà commencé à montrer chez les professionnels lors de quelques apparitions fugaces et convaincantes qui ont réaffirmé les qualités qu’il a montrées avec son succès dans la classique lombarde et sa cinquième place à l’épreuve de l’AMA. Tour de l’Avenirl’équivalent du Tour de France pour les moins de 23 ans.

L’ambitieux cycliste né en 2002 regarde avec optimisme vers 2024, se réjouit de courir dans une équipe avec de grands champions comme la Belgique et rêve de lever les bras au ciel dès cette année. Il commencera sa saison avec l’équipe Tour d’Arabie saouditeaprès quoi il participera au Tour du Rwandaqui l’a vu s’illustrer l’an dernier sous le maillot de l’équipe de développement, terminant la course en troisième position après avoir été leader pendant deux jours. Deux courses qui seront importantes pour construire sa forme avant sa première participation à une épreuve du WorldTour : « Je découvrirai ensuite le plus haut niveau lors de la Volta a Catalunya », a-t-il ajouté, « j’ai hâte d’y participer ».

Sur ses objectifs pour 2024, le talent belge a les idées claires : « Gagner une course serait un rêve pour ma première saison… Je sais que ce sera difficile, mais je suis prêt à passer au niveau supérieur. Je ne me mets pas la pression. Bien qu’il se définisse comme un grimpeur, il ne veut pas se fixer de limites et veut essayer d’être le plus complet possible, sans se focaliser sur une spécialité pour l’instant : « J’aime toutes les courses de côte. Je ne sais pas encore si je suis plus fait pour Liège-Bastogne-Liège, pour un grand tour… ou pour les deux. Je le saurai bientôt.

Lire Aussi  Volta a la Comunitat Valenciana 2024, la liste de départ provisoire

Pour sa première saison en tant que professionnel, Lecerf sera rejoint par de nombreux champions qui font partie du Wolfpack. Remco Evenepoelqui l’amènera à s’améliorer : « Avoir un tel coureur dans l’équipe est quelque chose d’unique, grâce à lui je vais beaucoup apprendre et progresser. Je ne pense pas avoir son talent, mais je vais travailler dur pour atteindre mon meilleur niveau.

Comme c’est souvent le cas dans un pays quelque peu divisé, Lecerf est également interrogé sur ses origines, mais le Belge de 21 ans ne se sent ni totalement flamand, ni totalement wallon. Son cœur a plusieurs âmes : « Je suis né à Halle, dans la province du Brabant flamand. Mais j’ai aussi longtemps vécu en Wallonie. Je suis donc parfaitement bilingue. Je me sens vraiment belge, je suis un peu néerlandophone et un peu francophone ».

Chantal Martin