Soudal-QuickStep, Remco Evenepoel : « Terminer le Tour et revenir avec une victoire d’étape serait fantastique ».

2024 sera une année très importante pour Remco Evenepoel. Le phénomène belge de près de 24 ans de Soudal-QuickStep a dévoilé aujourd’hui son programme, qui sera principalement axé sur le Tour de France, le premier de sa carrière après deux participations malheureuses au Giro d’Italia et deux à la Vuelta, avec une victoire en 2022 pour couronner le tout. La course française lui servira surtout de tremplin vers les Jeux olympiques, une belle occasion d’ajouter un autre grand trophée à son palmarès déjà bien fourni. Interviewé par Wielerflitsa expliqué ce qu’il attendait de ses débuts sur le Tour.

« Mince, ne sait pas – avoue franchement – Je veux juste terminer le Tour sans ce qui s’est passé au Giro d’Italia. La réponse à la question de savoir si je peux gagner un Grand Tour est oui. Lors du dernier Giro, j’ai été devant pendant un certain temps – sans aucun problème de santé. Mais le Tour, c’est une autre histoire. Je prendrai les choses au jour le jour. Revenir à la maison avec une victoire d’étape serait fantastique« .

La concurrence ne l’effraie pas pour l’instant : « J’ai déjà beaucoup couru contre Roglic. Au Tour de Catalogne, nous étions au même niveau. Je l’ai battu plusieurs fois à la Vuelta et il m’a battu. Je le connais donc bien. Je n’ai pas encore beaucoup affronté Jonas et Tadej dans les grands tours. C’est quelque chose de nouveau, mais je ne peux évidemment pas répondre à cette question pour le moment.. Nous verrons au Tour ».

Lire Aussi  Volta ao Algarve 2024, Wout Van Aert : "J'ai tout donné et voilà le résultat. Avant le Giro, nous allons travailler davantage sur les contre-la-montre".

Avec ce programme, les objectifs du printemps sont également redéfinis : « C’est bien d’avoir de nouveaux objectifs au printemps, avec Paris-Nice et ensuite l’Amstel Gold Race. La Flèche Wallonne reste une question ouverte. Cela dépendra de la façon dont je sortirai du Tour du Pays Basque et de l’Amstel. l’Amstel et Liège-Bastogne-Liège sont déjà deux certitudes« .

Pour Soudal-QuickStep, il s’agit d’une nouvelle dimension dans la lutte pour le classement général.Notre équipe se rendra également au Tour avec une équipe entièrement dédiée au classement général pour la première fois.. Il reste à voir ce qui se passera. Avec ce parcours, il y aura de la compétition jusqu’au dernier jour », ajoute-t-il. Sporza. Enfin, il n’a pas encore décidé de son objectif pour les Jeux olympiques : « Le contre-la-montre et la course sur route sont tous deux importants. Cela dépendra de la façon dont je sortirai du Tour.

Chantal Martin