Strade Bianche 2024, le parcours (Altimétrie et Planimétrie)

La Strade Bianche 2024 a son nouveau parcours. La course d’un jour, de niveau WorldTour, prévue pour Samedi 2 marsse déroulera sur un parcours rendu encore plus difficile que lors des éditions précédentes. La compétition italienne veut entrer dans le cercle très restreint des Monument Classics, c’est pourquoi les organisateurs ont augmenté la distance prévue de 184 à 215 kilomètres. En outre, le nombre de sections de gravier a également été augmenté, de même que leur longueur totale : dans l’édition 2024, les sections « Strade bianche » seront en fait au nombre de 15 (il y en avait 11 jusqu’à l’année dernière)pour un total de 71 kilomètres.

La distance, le nombre et les kilomètres de routes en gravier ont été augmentés avec l’inclusion d’un circuit final, que les coureurs devront parcourir deux fois avant d’arriver à Piazza del Campo, a Sienneconfirmée comme lieu d’arrivée de la course. En particulier, les secteurs de Colle Pinzuto et Le Tolfe seront abordés à deux reprises, qui seront également les deux derniers au menu de la journée avant l’arrivée.

Parcours des Strade Bianche 2024

Le parcours de cette année est à nouveau très accidenté et vallonné, exigeant en termes de plan et d’altitude. Bien qu’il n’y ait pas de longues ascensions, les 215 kilomètres prévus sont ponctués de nombreux virages en épingle à cheveux pour un total de 71 kilomètres de routes en gravier qui commencent pratiquement immédiatement. Après le départ de Sienne, les coureurs seront donc immédiatement confrontés aux premières difficultés de l’asphalte

Départ de Sienne (zone Stadium/Fortezza Medicea), premiers kilomètres vallonnés sur asphalte jusqu’à atteindre le 1er secteur non asphalté (2,1 km) parfaitement rectiligne et constamment en légère descente. Quelques kilomètres séparent le 2e secteur (5,8 km), la première véritable aspérité de la course, qui comporte une longue montée avec des pentes de plus de 10%. On arrive ensuite à Radi où l’on rencontre le 3ème secteur (4,4 km) et immédiatement après le 4ème secteur « La Piana » (6,4 km), moins exigeant du point de vue altimétrique, qui mène à Ponte d’Arbia d’où l’on rejoint Buonconvento en suivant la route de Cassia. Quelques kilomètres plus loin, on affronte la montée de Montalcino, la deuxième aspérité de la journée (4 km, 5 %). Après Torrenieri commencent les 5e (11,9 km) et 6e (8,0 km) secteurs, entrecoupés de seulement 1 km d’asphalte, tous deux exigeants, vallonnés, très nerveux et avec de nombreux virages et montées et descentes.

Lire Aussi  Flèche Brabançonne 2024 : Marijn Van den Berg exprime sa déception suite à son attaque ratée : « J'ai été un peu stupide »

Après le deuxième passage à Buonconvento, la course emprunte la Cassia jusqu’à Monteroni d’Arbia. C’est là que commence le 7ème secteur de San Martino in Grania (9,5 km) au milieu des Crete Senesi. Un long secteur de terre avec une succession de légères montées et descentes dans la première partie, qui se termine par une montée en lacets qui ramène sur l’asphalte. À Ponte del Garbo (Asciano) commence le 8e secteur de terre (11,5 km, le plus exigeant de la course), principalement en montée et caractérisé par des montées et des descentes considérables, y compris celles près du Monte Sante Marie, qui atteignent brusquement des pentes très élevées en montée et en descente (sur de courtes distances). Après Castelnuovo Berardenga, un court tronçon asphalté mène à Monteaperti, où se trouve immédiatement après le 9ème secteur de seulement 600 m, mais avec une piste en terre battue avec des pentes à deux chiffres.

On revient ensuite à l’asphalte à Vico d’Arbia, où l’on entre dans le circuit de 30 kilomètres. Après Pieve a Bozzone, le circuit propose le 10ème secteur (Colle Pinzuto 2,4 km) avec des pentes allant jusqu’à 15%. Quelques kilomètres plus loin se trouve le 11e secteur du Tolfe (1,1 km) avec une succession de descentes sèches suivies d’une montée raide (pente maximale de 18 %). Peu après le Tolfe, au premier passage, on entre dans le secteur inédit de la Strada del Castagno (12ème secteur, 1,3 km), qui donne lieu à des passages difficiles sur asphalte jusqu’à Pontignano, Ponte a Bozzone et San Giovanni a Cerreto, où l’on entre dans le 13ème chemin de terre (Montechiaro 3,3 km) parcouru lors des premières éditions de la course. À la fin de ce secteur, à Vico d’Arbia, la boucle se termine. On parcourt ensuite une deuxième fois les secteurs de Colle Pinzuto (14ème) et delle Tolfe (15ème) en tournant vers Sienne alors qu’il reste un peu plus de 10 km avant l’arrivée à Sienne.

Lire Aussi  Piste européenne 2024, Stefano Moro bronze dans le keirin dominé par Harrie Lavreysen ! Triomphes également pour Larsen et Friedrich

Les derniers kilomètres se déroulent pour la première fois en dehors de l’agglomération de Sienne sur de larges routes et de longues lignes droites reliées par de larges virages, d’abord en descente puis en légère montée jusqu’à 2 km de l’arrivée où l’on emprunte la via Esterna di Fontebranda avec des pentes allant jusqu’à 9 %. À 900 m de l’arrivée, on passe la Porta di Fontebranda et la route goudronnée commence. La pente dépasse les 10 % jusqu’à ce qu’elle atteigne, à environ 500 m de l’arrivée, dans la Via Santa Caterina, des pics de 16 %. Elle est suivie d’un virage serré à droite dans la Via delle Terme et de l’entrée dans la Via Banchi di Sotto. À partir de 300 mètres, la route est toujours en légère descente. À 150 mètres, tournez à droite dans la Via Rinaldini. À 70 mètres, vous entrez dans le Campo, les 30 derniers mètres étant en descente à 7 %.

Altimétrie et planimétrie Strade Bianche 2024

Chantal Martin