Tirreno-Adriatico 2024, Richard Carapaz en maillot vert : « J’aime bien, mais c’est une coïncidence, je suis là pour gagner une étape ».

Richard Carapaz s’est illustré dans le final palpitant de la troisième étape de la Tirreno-Adriatico 2024. Le coureur équatorien a imposé un rythme élevé dans la montée vers Casacastalda, avec l’intention de favoriser le succès de son coéquipier. Alberto Bettiol, puis quatrième à l’arrivée, et, à la fin de la journée, détenteur du titre de champion du monde. Ef Education-EasyPost il a également reçu un cadeau inattendu : en passant premier au seul Gpm de la journée, il a également rejoint le leader du classement Green Jersey Davide Bais (Polti-Kometa), enlevant à l’Italien le symbole de la suprématie dans le classement spécial.

« Le Maglia Verde à la fin était une coïncidence – les mots de Carapaz après l’arrivée à Gualdo Tadino – Nous voulions faire le sprint final avec Bettiol et par hasard je suis passé en premier au Gpm. C’est un type de maillot que j’ai déjà gagné dans les grandes courses par étapes et que j’aime bien. A ce stade, j’essaierai d’accumuler le plus de points possible, mais nous essaierons aussi de gagner une étape, qui est le véritable objectif de l’équipe dans ce Tirreno-Adriatico« .

Ef Education-EasyPost a poussé à la sélection : « Mais il n’y avait aucun moyen de faire une grande différence » – le commentaire du gagnant du concours de l’Ef Education-EasyPost. Giro d’Italia 2019 – Nous savions que c’était une montée facile et qu’elle était très bien dans la roue, mais nous voulions quand même essayer. Cela ne s’est pas bien passé, mais l’équipe était contente et nous allons réessayer dans les prochains jours. »

Lire Aussi  Milan-Turin 2024, Polti-Kometa mise sur Giovanni Lonardi

Situation personnelle : « J’ai eu une petite chute à l’arrivée de la course. Strade Bianche Je vais essayer de voir comment je suis au jour le jour, mais mon objectif dans ce Tirreno est de gagner une étape. Ensuite, j’aimerais me battre pour la victoire dans le Tour du Pays Basque 2024 (01-06 avril – ed.) ».

Chantal Martin