Tirrreno-Adriatico 2024, Présentation du parcours et coups de coeur Étape 5 : Torricella Sicura – Valle Castellana (144 km)

La cinquième étape du Tirreno – Adriatic 2024 sera la première des deux spectaculaires fractions de moyenne montagne qui détermineront le classement général de la course. Les 144 kilomètres qui séparent le départ de Torricella Sicura de l’arrivée à Valle Castellana totaliseront 2800 mètres de dénivelé, avec seulement deux GPM officiels, mais une multitude d’ascensions et de montées qui fatigueront les jambes de tous les coureurs. Un feu d’artifice prometteur est le GPM de San Giacomo (11,9 kilomètres à 6,2 %) qui, en plus d’offrir de lourdes secondes de bonification, sera escaladée à seulement 24 kilomètres de l’arrivée. On peut également s’attendre à une action importante des gros bras dans les 11 derniers kilomètres avant l’arrivée, qui seront légèrement en montée. Les 750 derniers mètres auront une pente moyenne de 6,9 % et seront le théâtre de nouvelles escarmouches entre les hommes du classement général.

HEURE DE DÉPART : 11:40
HEURE D’ARRIVÉE (PRÉVUE) : 15:30-15:57
TÉLÉVISION EN DIRECT ET STREAMING : 13:05-15:00 Rai Sport / 15:00-15:50 Rai 2 / 13:05-15:45 Eurosport 2 / 13:05-16:05 Eurosport, Discovery+
HASHTAG OFFICIEL : #TirrenoAdriatic

Itinéraire Cinquième étape Tirreno – Adriatico 2024

La cinquième étape de Tirreno-Adriatico 2024 ne sera longue que de 144 kilomètres, mais elle aura un profil d’altitude très exigeant, avec des montées et des descentes continues et très peu de sections plates. Les 100 premiers kilomètres après le départ de Torricella Sicura ne présentent pas d’ascensions majeures mais sont nettement vallonnées. Sur ce tronçon, les coureurs devront affronter les ascensions de Penna Sant’Andrea (5,4 km à 4,6 %), du GPM de Castellalto (7,7 km à 4,5 %) puis Bellante (5,2 km à 4,5 %) avant de passer la ligne d’arrivée volante à Campli, située au kilomètre 88 à la fin d’un autre tronçon avec des pentes d’environ 5 %.

Le point culminant de la journée sera la difficile montée de St James11,9 kilomètres de long avec une pente moyenne de 6,2 % et des pointes à 11 %. Dans les nombreux virages en épingle à cheveux qui caractérisent la première moitié de cette montée très exigeante, nous pourrons assister aux premières véritables attaques et contre-attaques entre les hommes qui veulent s’emparer du classement général. Au sommet, où quelques secondes de bonification seront également attribuées, il reste 24 kilomètres à parcourir pour atteindre l’arrivée. Une descente tortueuse de 13 kilomètres conduira ce qui reste du peloton vers les 11 derniers kilomètres de la course, qui seront à nouveau en montée.

Celle qui accompagnera les coureurs jusqu’à l’arrivée de la Valle Castellana sera une montée très irrégulière et donc particulièrement trompeuse et adaptée aux grimpeurs et aux attaquants. Trois kilomètres escarpés jusqu’au lac de Castellana seront suivis d’une section en falsopiano où il sera possible de faire une pause ou de tenter une attaque surprise. Les 750 derniers mètres seront les plus explosifs et décisifs, avec une pente moyenne de 6,9 % et des pointes à 8 %.

Lire Aussi  Championnats nationaux 2023, Tadej Pogacar revient et déchire la compétition dans le contre-la-montre en Slovénie - Urska Zigart s'impose chez les femmes

Favoris Cinquième étape Tirreno – Adriatico 2024

Les principaux favoris de cette première étape de montagne seront certainement les grimpeurs et les hommes du haut du classement. Comme premier nom, comment ne pas citer celui de Jonas Vingegaard (Visma | Lease a Bike) ? Le phénomène danois, double vainqueur du Tour de France, a montré en ce début de saison qu’il est déjà en grande forme : il est capable de gagner n’importe quel type d’étape avec une légère montée dans le final et il ne manquera pas d’attaquer ses rivaux pour récupérer des secondes au classement. Le mieux placé au classement général sera certainement celui qui essaiera de lui mettre des bâtons dans les roues. Juan Ayuso (UAE Team Emirates). Le jeune Espagnol possède 22 secondes d’avance sur Vingegaard et dispose d’une condition qui pourrait lui permettre de suivre la roue du Danois en cas d’attaque, en profitant de sa capacité à courir sur la remise.

Les autres grimpeurs de haut niveau qui ont les qualités pour gagner cette étape sont Jai Hindley (Bora-hansgrohe), doté d’un bon sprint dans un sprint serré, mais aussi le jeune Britannique Max Poole (Équipe dsm-firmenrich PostNL), a Antonio Tiberi (Bahrain Victorious) en croissance constante et le puissant grimpant australien Ben O’Connor (Decathlon AG2R La Mondiale), qui s’est déjà imposé à l’arrivée à Jebel Jais cette saison et veut confirmer dans une course encore plus prestigieuse.

A surveiller également deux autres coureurs de Bora, Daniel Martinez e Lennard Kämnaqui, avec leur compagnon australien, pouvaient jouer en équipe et mettre tous les rivaux à la corde dans les montées finales. Parmi les autres domestiques de luxe, on peut citer le vétéran Damiano Caruso (Bahrain Victorious), qui pourrait jouer ses cartes en tentant quelques contre-attaques, et le très talentueux Cian Uijtdebroeks (Visma | Lease a Bike), même s’il reste à voir s’il aura sa place dans une sélection construite autour de Vingegaard.

N’oublions pas non plus les grimpeurs surdoués et acharnés tels que l’américain Neilson Powless (EF Education-EasyPost), bien placé dans le classement général, le Britannique Tao Geoghegan Hart (Lidl-Trek) à la recherche de son premier sceau avec le nouveau maillot pour prouver qu’il a retrouvé ses repères après une mauvaise blessure, les experts Romain Bardet (Team dsm-firmenrich PostNL), l’un des coureurs les plus combatifs, et un coureur de l’équipe dsm-firmenrich PostNL. Enric Mas (Movistar) en quête de confirmation. Les outsiders intéressants seront le jeune Français Romain Grégoire (Groupama-FDJ), qui a lui aussi une bonne dose d’énergie à exploiter dans ce genre d’arrivée, et les Italiens Filippo Zana (Team Jayco AlUla) et Davide Formolo (Movistar), qui pourrait profiter d’un marquage tactique. Ensuite, il y a les coureurs qui ont besoin de gagner du terrain au classement général, tels que Lorenzo Fortunato (Astana Qazaqstan), Domenico Pozzovivo (VF Group-Bardiani CSF-Faizanè) et Richard Carapaz (EF Education-EasyPost), qui pouvait également attaquer à mi-distance, étant à ce moment-là moins redouté au vu du classement général.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, Andreas Leknessund ne lâchera pas le Top 10 : "Il fait du super boulot"

Il se peut cependant que des coureurs plus complets et polyvalents, pas de purs grimpeurs, comme le généreux Britannique Tom Pidcock (Ineos Grenadiers), l’Irlandais Ben Healy (EF Education-EasyPost), l’agence française de l’éducation. Julian Alaphilippe (Soudal-QuickStep) et l’équipe norvégienne de Andreas Leknessund (Uno-X Mobility). Habituellement, ces quatre coureurs préfèrent s’échapper à longue distance, mais il est peu probable que les grands noms du classement général laissent trop d’espace aux attaquants sur cette étape. La question de savoir qui pourrait tenir les roues des meilleurs se pose également. Andrea Bagioli (Lidl-Trek), mais le jeune Italien a passé beaucoup de temps dans les étapes précédentes à travailler au service de ses coéquipiers.

Le profil de l’étape pourrait sembler convenir aux membres de l’échappée du jour, mais au vu de la longue liste de grimpeurs avides de victoires, il semble peu probable qu’un coureur échappé puisse exulter à l’arrivée dans la Valle Castellana. Il y a donc très peu d’espoir sur cette étape pour les différents coureurs. Davide Bais (Polti-Kometa), qui tentera néanmoins de défendre son maillot vert de meilleur grimpeur avec ses ongles, et ses compagnons habituels de Corratec-Vini Fantini Lorenzo Quartucci e Jan Stöckli.

Bourse des favoris Cinquième étape Tyrrhénienne-Adriatique 2024

***** Jonas Vingegaard
**** Juan Ayuso, Jai Hindley
*** Tao Geoghegan Hart, Ben O’Connor, Max Poole
** Romain Bardet, Daniel Martinez, Neilson Powless,Antonio Tiberi
* Richard Carapaz, Romain Gregoire,Lennard Kämna, Enric Mas, Tom Pidcock

Prévisions météorologiques Étape 5 Tyrrhénienne – Adriatique 2024

Ciel nuageux. Risque de précipitations : 0%. Humidité : 70%. Direction du vent NW jusqu’à 8 km/h. Température prévue : minimum 6°, maximum 12°.

Principaux pièges Étape 5 Tirreno – Adriatic 2024

La principale difficulté de cette étape sera la difficile montée de San Giacomo, qui fera une grosse sélection dans le groupe de tête et qui sera suivie d’une longue descente sinueuse dont le revêtement pourrait être légèrement glissant. Il est probable que les grands noms du classement général se lancent à fond sur ce tronçon, afin de mettre leurs adversaires en difficulté et de les isoler avant les derniers kilomètres, eux aussi en légère mais constante montée.

Altimétrie et planimétrie Cinquième étape Tirreno – Adriatico 2024

ChronoTable Cinquième étape Tirreno – Adriatico 2024

Chantal Martin