UAE Tour 2024, le premier WorldTour de Lennert Van Eetvelt à Jebel Hafeet ! Double tir du Belge de 22 ans

Superbe tir Lennert Van Eetvelt pour conclure le UAE Tour 2024. Le jeune Belge a attaqué à plusieurs reprises dans la redoutable montée du Jebel Hafeet et a réussi à faire la différence dans un final chaotique, marqué par des sprints incessants sans que personne ne contrôle la situation. Pour le détenteur du Lotto Dstny Il remporte ainsi une splendide victoire en solitaire, mais aussi le succès final puisque, grâce aussi aux bonifications gagnées dans les arrivées au sprint, il réussit à devancer Ben O’Connor (Decathlon Ag2r La Mondiale) à deux secondes, tandis que les hôtes de UAE Team Emirates se sont effondrés, détachés dès le début de la montée finale.

Troisième de la journée derrière un Pello Bilbao (Bahrain-Victorious) après avoir souvent dû se rapprocher des nombreuses attaques qu’il subissait alors qu’il était devenu le mieux placé au classement, le coureur australien a montré sa fatigue dans le final et n’a plus été en mesure de contenir l’écart avec le jeune Belge, qui a été le premier à s’étonner d’avoir également remporté la course. La dernière marche du podium est occupée par le Basque, qui confirme son statut de grand habitué de l’épreuve.

La vidéo de l’arrivée

Lire Aussi  Tour de France 2023, Giulio Ciccone : "J'aimerais réessayer : peut-être que ça peut être une bonne opportunité ou peut-être pas"

Le récit de la course

Alors que la dernière ascension attire les attaquants, la lutte s’engage pour rattraper l’échappée du jour. Quatre y sont finalement parvenus, à commencer par l’inusable Mark Stewart (Team Corratec – Vini Fantini), accompagné cette fois d’Emmanuel Buchmann (BORA-hansgrohe) Silvan Dillier et Jonas Rickaert (Alpecin-Deceuninck). Ce quatuor est parvenu à se hisser jusqu’au pied de l’ascension finale, malgré quelques tentatives de dispersion dans la deuxième moitié de la course, mais l’avance de moins de deux minutes n’est guère rassurante à l’heure où le peloton s’apprête à en découdre dans les ascensions.

Buchmann tente alors de se relancer, mais ne peut rien contre le retour d’un groupe qui perd rapidement deux des protagonistes attendus grâce au rythme de l’équipe Décathlon – Ag2r La Mondiale qui prend l’ascension à bras le corps. Le premier à céder est Brandon McNulty (UAE Team Emirates), qui abandonne dès le début de l’ascension. Peu après, c’est au tour de son coéquipier et leader du classement général Jay Vine, qui n’arrive pas à suivre le rythme de la formation transalpine après avoir demandé à Mikkel Bjerg d’essayer de les contrer.

Bahrain-Victorious et Astana Qazaqstan tentent également à ce moment-là de prendre la course en main puisque la formation transalpine n’a visiblement plus besoin de rouler à fond, leur capitaine étant le leader in pectore. Pello Bilbao a donc tenté le sprint à 4,5 kilomètres de l’arrivée, avec la prompte réaction de l’Australien, qui a entraîné avec lui le reste du peloton, dont ne faisait même plus partie Mikkel Bjerg, le dernier espoir de l’équipe UAE Team Emirates.

Lire Aussi  Tour de Suisse 2023, Wout van Aert : "Les décisions de chacun de nous ont été respectées, c'est juste de disputer la finale"

Après d’autres sprints, c’est Einer Rubio (Movistar) qui se relance, provoquant une nouvelle sélection à l’arrière. Le Colombien gagne quelques mètres, Bilbao le poursuit, ce qui fait réagir O’Connor et le reste des GC qui continuent à reculer. Dès que l’action a repris, Bilbao est reparti, mais c’est Visma | Lease qui s’est rapproché de Bike avec Bert Lemmen au service d’Attila Valter. Carlos Verona tente alors sa chance, suivi à nouveau par Bilbao, mais c’est Max Poole (Team dsm-firmenich PostNL) qui relance, Rubio ne le lâche pas et tous les autres suivent, ce qui provoque un moment d’impasse.

L’avantage à l’entrée des trois derniers kilomètres revient immédiatement à Bilbao, qui va chercher Buchmann. Après un moment d’hésitation, c’est Lennert Van Eetvelt (Lotto Dstny) qui réagit, suivi par Ilan Van Wilder (Soudal QuickStep) avec qui il jouait pour le maillot blanc. Réalisant qu’il n’y avait pas d’autre réaction, O’Connor a lancé le sprint, entraînant les autres avec lui. Après le regroupement, le sprint suivant était celui de Michael Storer (Tudor Pro Cycling), suivi à nouveau par Van Eetvelt et Van Wilder. Ce trio gagne quelques secondes, mais Ben O’Connor ramène tout le monde en dessous. Réalisant que les autres n’en avaient pas, Van Eetvelt est reparti seul avant d’être rattrapé.

Résultat de l’étape 7 UAE Tour 2024

Classement du Tour des Émirats arabes unis 2024

Chantal Martin