Volta a Catalunya 2024, Nick Schultz bat Tadej Pogacar d’un cheveu dans la première étape, troisième place pour Stephen Williams

La première étape de la Volta a Catalunya 2024 se termine étonnamment par la victoire de Nick Schultz (Israël-Premier Tech). L’Australien d’Israel-Premier Tech a frappé d’un coup comme un vrai finisseur et a résisté à la reprise d’une équipe agressive. Tadej Pogacar (UAE-Emirates), qui a dû se contenter de la deuxième place après s’être pratiquement détaché du reste du peloton. Troisième marche du podium du jour pour un Stephen Williams (Israel-Premier Tech) généreux, auteur lui aussi d’un bon sprint, dans le sillage du Slovène. Chute malheureuse dans le dernier kilomètre pour le groupe des grands noms, dans lequel ils étaient également impliqués. Egan Bernal (Ineos Grenadiers) et Damiano Caruso (Bahrain-Victorious), qui a franchi la ligne d’arrivée à la traîne, mais évidemment crédité du même temps que le vainqueur, qui est aussi le leader du classement général.

Vidéo de l’arrivée

L’histoire de la scène

Les premières attaques après le départ officiel n’ont rien donné, mais après six kilomètres, cinq ont pris l’avantage. Ils sont Santiago Umba (Astana Qazaqstan Team), Johannes Adamietz (Lotto Dstny), José Félix Parra (Equipo Kern Pharma), Sinuhé Fernandez (Burgos-BH) et Xabier Isasa (Euskaltel-Euskadi), mais cette tentative n’a pas reçu d’espace de la part du groupe, tiré par Intermarché-Wanty, qui a réabsorbé les outriders dans les premières rampes de l’Alt de Romanyà.

Peu après, ils s’étirent Alex Baudin (Decathlon Ag2r La Mondiale Team) et Mikel Bizkarra (Euskaltel-Euskadi), qui ont été rapidement rejoints par Simone Petilli (Intermarché – Wanty), Kenny Elissonde (Cofidis) et Ådne Holter (Uno-X Mobility). Cette fois, le peloton a donné le feu vert aux échappés qui ont rapidement pris plus de deux minutes d’avance.

Lire Aussi  Tour de Suisse 2023, a confirmé la présence de Remco Evenepoel : "Le Giro d'Italia était mon grand objectif, difficile de choisir un nouveau programme"

Ce sont ces cinq coureurs, toujours contrôlés par le peloton qui ne leur laisse pas plus de 3′ d’avance, qui se partagent les premiers prix de la journée : Elissonde remporte les deux Gpm d’ouverture, tandis que Bizkarra est premier sur les deux sprints intermédiaires avec bonifications inclus dans la première partie de la journée. A l’avant du peloton, ce sont les EAU qui ont géré le rythme et la poursuite, ramenant l’avantage de l’échappée à moins de deux minutes à un peu plus de 80 kilomètres de l’arrivée.

Le rythme des compagnons de Tadej Pogacar reste élevé et déjà une douzaine de kilomètres plus loin, l’écart passe sous la minute. Après les avoir maîtrisés pendant quelques kilomètres encore, l’écart redescend rapidement au moment d’emprunter les routes sinueuses et sans cesse montantes et descendantes qui mènent au premier passage vers l’arrivée. L’avantage des échappés est alors réduit à 37 secondes sur un groupe qui, peu après, a perdu beaucoup d’hommes à cause d’une grosse chute au milieu du groupe, dans laquelle il était impliqué. Maxim Van Gils (Lotto Dstny).

L’échappée a été reprise par le groupe compact à un peu plus de 30 kilomètres de l’arrivée, juste à temps pour le sprint intermédiaire vers Llagostera, qui a donné un bonus de 3 secondes à Egan Bernal (Ineos Grenadiers), deux à l’adresse suivante Tadej Pogacar (UAE-Emirates) et un à Laurens De Plus (Ineos Grenadiers). Immédiatement après le sprint, en vue de la montée finale, le rythme a sensiblement baissé, mais lorsque la route a commencé à monter, les garçons des Emirats Arabes Unis sont revenus fermement en tête.

Lire Aussi  Giro d'Italia 2023, Marco Frigo : "Tu n'abandonnes jamais, je regarde le verre à moitié plein"

A deux kilomètres de la fin de l’ascension de l’Alt de Sant Grau, les hommes de Lidl-Trek, Visma | Lease a Bike et EF Education – EasyPost. Le rythme est élevé, mais régulier, et nombreux sont les coureurs qui se détachent de l’arrière du peloton, qui reste cependant compact. Au sommet du GPM, forte accélération de l’équipe UAE Team Emirates, avec Marc Solerd’emprunter la descente tortueuse vers les premières places et de ne pas prendre de risques.

Dans la partie vallonnée entre -10 et -5 jusqu’à l’arrivée, il y a quelques tentatives d’attaque à l’avant du peloton, mais les coéquipiers de Pogacar restent vigilants et maintiennent le rythme. Peu avant le début de l’ascension du dernier kilomètre, les hommes de l’équipe de Pogacar se sont portés à l’attaque à l’avant du peloton. Israël-Premier Tech.

L’attaque gagnante de Nick Schultz (Israel-Premier Tech) est parti juste avant le triangle rouge, peut-être même un peu par hasard. Le coureur australien a gagné quelques dizaines de mètres et a ensuite réussi à résister bec et ongles au puissant sprint de Tadej Pogacar. Le Slovène s’est élancé à 300 mètres de l’arrivée, mais il a échoué d’un rien à rattraper le vainqueur du jour. A l’approche de la dernière ligne droite, une mauvaise chute a également eu lieu dans le ventre du peloton, impliquant également un malheureux Egan Bernal.

Résultat de l’étape 1 Volta a Catalunya 2024

Classements Volta a Catalunya 2024

Chantal Martin