Volta a la Comunitat Valenciana 2024, tir de Matej Mohoric dans la descente ! Regret Italie : 2ème Lonardi, 3ème Consonni, 4ème Fiorelli, 5ème De Pretto

Matej Mohoric n’a pas attendu la deuxième étape de la Volta a la Comunitat Valenciana 2024. Après avoir essayé hier, le Slovène a de nouveau montré ses qualités dans la descente avec un plongeon après la dernière montée. Une chevauchée solitaire qui lui a permis d’arriver en solitaire à La Valldigna alors que derrière lui, les regrets étaient grands. Giovanni Lonardi (Polti-Kometa), qui a remporté le sprint du peloton devant Simone Consonni (Lidl-Trek), Filippo Fiorelli (VF Group – Bardiani CSF – Faizanè) et Davide De Pretto (Team Jayco-AlUla), alors qu’il a terminé septième Marco Tizza (Bingoal-WB). Rejoindre le groupe, Alessandro Tonelli (VF Group – Bardiani CSF – Faizanè) conserve le maillot de leader avec une avance de 1’07 » sur le vainqueur du jour, tandis que son coéquipier Manuele Tarozziqui est arrivé en retard sur la ligne d’arrivée. La troisième place est occupée par Felix Grossschartner (UAE Team Emirates), qui est passé en premier dans le dernier GPM, gagnant un bonus de trois secondes qui lui a permis de prendre 1’28 » d’avance sur le leader.

Vidéo de l’arrivée

Le récit de la course

A l’instar de l’étape d’hier, cette fois-ci, il est clair que le climat dans le peloton est différent. Dès que le départ officiel est donné, le départ tranquille se fait. Txomin Juaristi (Euskaltel Euskadi), Gorka Sorarrain (Caja Rural – RGA), Eugenio Sánchez (Equipo Kern Pharma), Sinuhé Fernandez (Burgos-BH), Johan Meens (Bingoal WB), Sébastien Van Poppel (Bingoal WB) et José Maria García (Iles Balears Arabay Cycling), mais le peloton n’a pas tardé à tirer sur la laisse. En effet, l’écart n’était que de 2’15 » au pied de la première côte de la journée et a atteint un maximum de 2’35 » après la montée.

Lire Aussi  Tour de l'Avenir 2023, le parcours dévoilé

A partir de ce moment-là, le peloton est en pleine possession de ses moyens et ne concède plus d’espace. Ayant perdu Van Poppel à cause d’un problème mécanique récurrent, l’échappée a essayé de gérer son avantage sans trop forcer, mais les six hommes étaient bien conscients qu’il n’y avait plus beaucoup d’espace pour eux. Après la VF Group – Bardiani CSF – Faizanè Après s’être acquitté de sa tâche pendant la majeure partie de la journée sans se ménager, dans les cinquante derniers kilomètres, les équipes des hommes les plus attendus arrivent en tête, marquant la reddition définitive des assaillants.

Ayant compris l’allusion, alors que l’écart n’était plus que de moins d’une minute, Sorarrain s’est glissé hors de l’échappée après avoir également conquis le deuxième GPM, renforçant ainsi sa position de leader au classement de la montagne. Ils sont cinq à rester devant et à 30 kilomètres de l’arrivée, l’écart est réduit à 45 secondes. Impliqué dans une chute avec quelques compagnons, Eddie Dunbar (Jayco-AlUla) a réussi à rejoindre le groupe cinq kilomètres plus loin, alors que le retard avait été réduit à un peu plus de 30 secondes.

Sous l’impulsion de Bora-hansgrohe, UAE Team Emirates e Lidl Trek le peloton a réussi à se rapprocher considérablement des cinq échappés du jour à 5 kilomètres du départ officiel de la dernière ascension de la journée, leAlto Pla de Corrals. Dans les pentes de l’ascension, c’est Juaristi qui s’est détaché du groupe de tête, rapidement suivi par ses compagnons, à l’exception d’Eugenio Sanchez qui a dû hisser le drapeau blanc. A moins de 16 minutes de l’arrivée, les quatre autres échappés ont également été repris par le peloton qui s’apprêtait à entamer la montée avec Lidl-Trek en tête.

Lire Aussi  New Zealand Cycle Classic 2024, équipe locale en double avec Kiaan Watts et George Jackson

Dans l’ascension finale, on aperçoit également le Équipe Jayco-AlUla dans les premières positions du groupe pour protéger Michael Matthews et de mettre de l’effort dans les jambes des purs sprinters. Bien qu’il n’y ait pas de fortes pentes, la montée a commencé à faire quelques victimes, dont Arne Marit (Intermarché-Wanty) et Jonathan Milan (Lidl-Trek), victime d’une crevaison. Dans le dernier kilomètre en pente, ils ont d’abord essayé Oier Lazkano (Movistar), puis Felix Grosschartner (UAE Team Emirates), mais ils ne parviennent pas à faire la différence. Au sommet de la montée, c’est l’Autrichien de l’équipe Emirates qui est passé en premier, remportant le bonus de 3″ devant Santiago Buitrago (Bahrain-Victorious) et Alexander Vlasov (Bora-hansgrohe), créant une sélection importante, puisqu’il ne reste plus qu’une douzaine de coureurs au sommet

Dans la descente, le spécialiste Mathej Mohoric (Bahrain-Victorious) a pris le rythme et a réussi à distancer un petit groupe de coureurs, mais dans la partie la plus fluide, il n’a pas réussi à faire la différence. A 7 kilomètres de l’arrivée, dans la partie la plus technique, c’est encore Mohoric qui utilise ses qualités de descendeur pour creuser l’écart, en prenant plusieurs risques. Derrière le Slovène se trouvent Lidl-Trek e Jayco-AlUla pour s’organiser mais il semble très difficile de le récupérer.

Au dernier kilomètre, la classe 94 avait encore 15 secondes d’avance sur le peloton et a pu se réjouir à l’arrivée de La Valldigna, remportant sa première victoire de la saison. Le groupe termine à une douzaine de secondes du vainqueur avec Giovanni Lonardi (Team Polti-Kometa) et Simone Consonni (Lidl-Trek). Dans le premier groupe derrière le triomphateur du jour se trouve également le leader du classement général, Alessandro Tonelli (VF Group-Bardiani CSF- Faizané), qui conserve ainsi le maillot de leader.

Résultat de l’étape 2 Volta a la Comunitat Valenciana 2024

Classifications Volta a la Comunitat Valenciana 2024

Chantal Martin