Volta a la Comunitat Valenciana 2024, VF-Bardiani : un doublé ! Alessandro Tonelli l’emporte sur Manuele Tarozzi après une longue échappée

Le drapeau tricolore salue la Volta a la Comunitat Valenciana 2024. Départ par le vol du matin, Alessandro Tonelli e Manuele Tarozzi ils ont salué tous leurs compagnons dans la dernière montée, puis ont clairement résisté au retour du peloton. Une action splendide de la part du duo VF Group – Bardiani CSF – Faizanèqui s’est montré clairement le plus fort par rapport à ses rivaux du jour, en réalisant un splendide doublé qui vaut évidemment aussi les deux premières places au classement général avec Alessandro Tonelli qui a franchi la ligne d’arrivée en premier, fêtant avec son coéquipier.

Derrière eux, à 1’09 », on trouve Oier Lazkano (Movistar) pour compléter le podium après avoir frôlé la ligne d’arrivée Alex Molenaar (Iles Baleares Arabay Cycling), le seul autre attaquant de la journée qui a pu résister au retour du peloton, mené par Jonathan Milan (Lidl-Trek) sur Michael Matthews (Jayco-AlUla) et Matej Mohoric (Bahrain-Victorious), protagoniste d’une action solitaire dans la descente. Terminant également dans les dix Filippo Fiorelli (VF Group – Bardiani CSF – Faizanè) et Giovanni Aleotti (Bora-hansgrohe), respectivement huitième et dixième, soit un total de cinq Italiens dans le Top10.

La vidéo de l’arrivée

L’histoire de la course

Après la longue section de transfert initial, le départ officiel est plutôt calme et il faut attendre environ trois kilomètres pour assister à une première tentative d’attaque. Le mouvement est Francisco Muñoz (Polti-Kometa), qui est bientôt rejoint par plusieurs autres coureurs, mais le peloton est bientôt derrière et annule cette tentative. La situation est restée compacte pendant plusieurs kilomètres et ce n’est qu’au bout de 19 kilomètres qu’un nouveau groupe d’attaquants s’est formé. Il est composé de Gorka Sorarrain (Caja Rural-Seguros RGA), Jetse Bol (Burgos-BH), Alessandro Tonelli (VF Group-Bardiani CSF-Faizanè), Alex Molenaar (Illes Balears Arabay Cycling) et Muñoz à nouveau, gagnant rapidement une quarantaine de secondes sur le peloton.

Lire Aussi  Ag2r Citroën, fracture du scaphoïde pour Geoffrey Bouchard : pas de Tour de France

Deux contre-attaquants se sont lancés à la poursuite des cinq fuyards, Iñigo Elosegui (Equipo Kern Pharma) et Manuele Tarozzi (VF Group-Bardiani CSF-Faizanè), qui parvient à recoller à la tête de la course assez rapidement. A ce moment-là, les sept hommes de tête ont vu leur marge grimper à plus de deux minutes, pour s’établir à environ 4′ avant le départ du premier GPM de la journée, la montée du La Bandereta. Au GPM, où Sorarrain est passé en premier, l’écart était de 4’45 », le peloton, tiré notamment par les Team Jayco AlUlaqui s’est encore rapproché dans la descente suivante.

A l’approche du deuxième GPM, le Coll de la BassaCependant, l’avance a recommencé à croître pour atteindre plus de 5′, mais au cours de la montée, elle a encore augmenté, à tel point qu’au sommet, elle a même atteint plus de neuf minutes, car personne n’a remplacé la formation de Michael Matthews, qui s’était éclipsée. Réagissant après l’ascension, le Euskaltel – Euskadiqui a stoppé l’hémorragie en réduisant l’écart à environ huit minutes avant d’aborder les 50 derniers kilomètres avec un écart qui avait encore diminué d’une minute.

Effectuer un nouveau changement d’allure est la Bahreïn victorieuxqui, à l’approche de la ligne d’arrivée volante de La Platja d’Orpesa a considérablement augmenté le rythme, récupérant deux minutes supplémentaires. Au sprint intermédiaire, remporté par Alex Molenaar devant Francisco Muñoz et Iñigo Elosegui, l’écart était donc de 4’45 ». Sous l’impulsion de l’équipe blanche et bleue, le peloton a pu reprendre de nouvelles secondes sur les sept échappés du jour. A 30 kilomètres de l’arrivée, leUAE Team Emirates pour essayer de réduire encore le délai avant l’ascension de la montagne. Desert de las Palmes.

A 25 kilomètres de l’arrivée, le duo VF Group Bardiani CSF-Faizanè, d’abord suivi par Sorarrain, a accueilli ses compagnons d’échappée avec une progression qui a immédiatement mis tous les autres hors course. Entre-temps, le peloton est également arrivé au pied de la dernière ascension de la journée, avec un retard de 2’50 » sur les trois coureurs de tête qui ont progressivement continué à gagner sur les poursuivants, Bol et Molenaar tentant de s’organiser pendant que les autres sortaient de la piste. L’action du duo Tarozzi-Tonelli, notamment de ce dernier qui a donné plusieurs fois l’impression d’attendre son compagnon, a également nui à Sorarrain qui a dû hisser le drapeau blanc, rejoint par Molenaar. A 20 kilomètres de l’arrivée, le duo de tête conserve donc 2’45 » d’avance sur le groupe, désormais tiré par Bahrain Victorious. Au sommet du GPM, c’est Tarozzi qui a devancé son coéquipier avant de se jeter dans la descente.

Lire Aussi  Giro d'Abruzzo 2024, retour officiel à la place du Giro di Sicilia

Dans la descente, exploitant les qualités qu’on lui connaît dans l’exercice, Matej Mohoric Mohoric s’est lancé seul à la poursuite du duo de tête, mais à dix kilomètres de l’arrivée, le duo Bardiani avait encore 2′ d’avance sur le groupe, un écart désormais infranchissable, grâce aussi à son extraordinaire habileté, qui lui a permis de revenir et de sauter rapidement Sorarrain et Bol, tandis que Molenaar résistait à son tour au milieu. Mais à cinq kilomètres de l’arrivée, personne n’est en mesure de prendre une avance significative sur le duo de tête, qui sait désormais qu’un exploit retentissant est à sa portée. Ils ont donc poursuivi leur route d’un commun accord, en se relayant régulièrement pour ne pas perdre de terrain sur les poursuivants.

Quand il reste deux kilomètres à parcourir, c’est Oier Lazkano (Movistar) de se lancer dans une poursuite désespérée. Dans le dernier kilomètre, le duo de tête commet une erreur maladroite dans un rond-point et risque d’anéantir tout le travail accompli jusqu’alors. Mais les rivaux sont trop loin et sur la ligne d’arrivée à Castellon, les deux coureurs italiens peuvent se réjouir d’un splendide doublé. Dans une arrivée qui rappelle ce Trophée Baracchi qu’ils espèrent pouvoir revivre en fin de saison, c’est Alessandro Tonelli qui termine devant Manuele Tarozzi, tandis que Lazkano arrive troisième à 1’09 », juste devant Molenaar, dépassé juste en vue de la ligne d’arrivée. Le groupe, emmené par Jonathan Milan (Lidl-Trek) qui a remporté le sprint face à Michael Matthews (Team Jayco AlUla) et Matej Mohoric (Bahrain Victorious) sont passés sous la ligne d’arrivée avec un retard de 1’19 ».

Résultat de l’étape 1 Volta a la Comunitat Valenciana 2024

Classifications Volta a la Comunitat Valenciana 2024

Chantal Martin