Volta ao Algarve 2024, Daniel Martinez bat Remco Evenepoel sur l’Alto de Malhão – Christian Scaroni est quatrième – Le Belge remporte le classement général

La Volta ao Algarve 2024 se termine par un brillant succès de Daniel Martinez. Le Colombien de Bora-hansgrohe a placé une grosse accélération dans les derniers mètres de l’Alto de Malhão, laissant derrière lui le coureur de l’Alto de Malhão. Remco Evenepoel (Soudal-QuickStep) et Tom Pidcock (Ineos Grenadiers), ainsi qu’une très bonne Christian Scaroni (Astana Qazaqstan), quatrième de la journée. La dernière étape de la course portugaise a été très disputée, avec de nombreux hommes lourds à l’attaque dès les premiers kilomètres et une deuxième moitié de journée encore plus excitante, avec plusieurs tentatives avant l’affrontement final.

Evenepoel conserve la tête du classement général et remporte ainsi la course portugaise pour la troisième fois de sa carrière, devant Martinez lui-même, qui accuse un retard de 43 secondes. Sur le podium final, on retrouve également le Slovène Jan Tratnik (Visma | Lease a Bike), troisième à 1’21 » du vainqueur.

Vidéo de l’arrivée

L’histoire de la course

La première surprise de la journée a été l’abandon d’Isaac del Toro (EAU), qui n’a pas pris le départ de la dernière étape. Une étape qui a commencé à très grande vitesse et avec des attaques en rafale. Au départ, ils ont essayé, entre autres, Yevgenyi Fedorov (Astana Qazaqstan) et surtout, Filippo Ganna (Ineos Grenadiers). Mais il n’y a pas moyen de prendre l’avantage, car il y a beaucoup de coureurs qui veulent faire la course. Le premier Gpm est abordé en tête par les meilleurs, si bien que la première place sous la bannière est occupée par Wout van Aert (Visma-Lease a Bike), devant son coéquipier Sepp Kuss et le chef de file Remco Evenepoel (Soudal-QuickStep).

Lire Aussi  Tour des Flandres 2024, Mathieu van der Poel s'impose et signe un triplé légendaire ! Luca Mozzato 2e, Alberto Bettiol 9e

Peu après -100 kilomètres de l’arrivée, un maxi groupe d’attaquants se forme : il s’agit de Max Walker (Astana Qazaqstan), James Shaw (EF Education – Easypost), Olivier Le Gac (Groupama-FDJ), Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Clément Russo (Groupama-FDJ), Filippo Ganna (Ineos Grenadiers), Mike Teunissen (Intermarché – Wanty), Jasper Stuyven (Lidl-Trek), Mattia Cattaneo (Soudal Quick-Step), Gijs Leemreize (Équipe dsm-firmenich PostNL), Pour Strand Hagenes (Visma | Lease A Bike), Nils Politt (UAE Team Emirates), Marius Mayrhofer (Tudor), Andreas Leknessund (Uno-X Mobility), Rasmus Tiller (Uno-X Mobility), Hugo Nunes (Rádio Popular – Paredes – Boavista) et Rafael Reis (Sabgal/Anicolor), rejoint quelques kilomètres plus loin par Max Schachmann (Bora-hansgrohe), Florian Sénéchal (Arkèa-B&B) et Tobias Bayer (Alpecin-Deceuninck).

Le peloton ne laisse pas beaucoup d’espace à l’échappée, si bien que l’avantage ne dépasse jamais les 3’30 ». La marge commence à se réduire jusqu’à ce que la course explose à -40 de l’arrivée. Dans la montée de l’Alte, c’est Wout van Aert (Visma-Lease a Bike) pour attaquer de manière extrêmement décisive : seulement Ben Healy (Ef Education-EasyPost) a réussi à attraper sa roue. Les deux partent ensemble et trouvent le soutien de Hagenes, le coéquipier de Van Aert, sorti de l’échappée. Les trois hommes rejoignent les fuyards à vive allure, tandis que le groupe, désormais tiré par Soudal-QuickStep, se détache. Magnus Sheffield (Ineos), suite à une crevaison. Les attaquants abordent les 25 derniers kilomètres de la course avec un peu plus de 1′ d’avance sur le peloton. Dans la première ascension de l’Alto de Malhao, Shaw a imprimé un rythme élevé et a éliminé les échappés : devant lui se trouvaient Schachmann, Healy, Madouas, Ganna, Cattaneo, Gijs Leemreize, Wout van Aert, Marius Mayrhofer et Andreas Leknessund.

Lire Aussi  Le cyclisme à la télévision et en streaming : horaires de la semaine (19-25 février)

Healy attaque près du premier passage sur l’Alto de Malhao, où la course se terminera ensuite : avec l’Irlandais il ne reste que Van Aert et Leemreize, qui se lancent dans la descente avec une minute à gérer sur le groupe, tiré à pleine vitesse par le coureur de Soudal-QuickStep. Remco Evenepoel. Un à un, tous les attaquants précédents, à l’exception des trois mentionnés ci-dessus, sont pris en charge. Ils sont Mikel Landa (Soudal-QuickStep) et surtout, Bob Jungels (Bora-hansgrohe) pour grignoter une bonne partie de l’avance du sprinteur sur Healy, Van Aert et Leemreize, qui entament la dernière ascension avec seulement dix secondes d’avance sur un groupe de plus en plus serré, dont les Italiens font partie Luca Vergallito (Alpecin-Deceuninck) et Christian Scaroni (Astana Qazaqstan).

Healy est le dernier à se rendre, alors que le rythme effectué par Sergio Higuita (Bora-hansgrohe) a encore réduit le nombre de coureurs encore en lice pour le succès de la journée. Evenepoel tente aussi sa chance Sepp Kuss (Visma|Lease a Bike) et tente également d’étirer Scaroni. Le coup décisif est cependant donné par Evenepoel : le Belge résiste. Daniel Martinez (Bora-hansgrohe), qui dans les 100 derniers mètres de la montée a dépassé son rival et a remporté sa deuxième victoire personnelle dans cette course. Evenepoel a terminé deuxième et a pu célébrer la victoire finale, entrant pour la troisième fois dans le tableau d’honneur de la Volta ao Algarve.

Résultat de l’étape 5 Volta ao Algarve 2024

Classement Volta ao Algarve 2024

Chantal Martin