Volta ao Algarve 2024, Daniel Martinez : « Je savais que j’étais bien, maintenant je vais devoir me défendre dans le contre-la-montre ».

Daniel Martinez trouve le maillot ‘amarelo’ du Volta ao Algarve 2024. Champion en titre, le Colombien a dominé le sprint sur l’Alto da Foìa, dominant la première ligne d’arrivée dédiée aux hommes du classement, à tel point que seul le grand favori Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step), bien que surclassé dans le sprint, a réussi à rester dans son temps. La victoire est nette pour le coureur de Bora-hansgrohe, qui mène désormais la course avec quatre secondes d’avance sur le Belge et douze sur Sepp Kuss (Visma|Lease a Bike). Des écarts encore très faibles, qui seront certainement bousculés par le contre-la-montre, que le jeune homme de 1996 désigne comme l’inévitable passage obligé de l’épreuve lusitanienne.

Comment vous sentez-vous après cette victoire ?
Je suis vraiment très heureux d’avoir gagné ici. Nous avons commencé avec l’idée de gagner, soit avec Sergio, soit avec moi, et je me suis senti très bien dans la finale.

Comment s’est déroulée la finale ?
Nous savions qu’il y avait beaucoup de coureurs forts pour le sprint, comme Pidcock, Van Aert et Remco. J’avais de bonnes jambes, et dans le final, j’attendais que Remco s’élance. Quand il s’est élancé, à environ 400 mètres de l’arrivée, je savais que si j’abordais le dernier virage en première position, ils auraient du mal à me dépasser et c’est ce qui s’est passé.

Maintenant, est-ce le contre-la-montre ou la dernière journée qui sera le plus important ?
Je pense que le contre-la-montre sera plus important. Ce sera une bonne journée pour Remco et aussi pour Wout Van Aert, donc je dois essayer de me défendre du mieux que je peux.

Lire Aussi  Tour de Wallonie 2023, contre-la-montre et ordre de départ

Chantal Martin