Le mouvement cool de Carlo Ancelotti

De mouvement le plus cool de la semaine de la Ligue des champions : comment l’entraîneur de football Carlo Ancelotti a enchanté ses fans à Madrid. On est à la 89e minute, lorsque le ballon se dirige vers la sortie de touche de l’Estadio Santiago Bernabéu – là où Ancelotti, qui aura 64 ans cet été, se tient debout, vêtu d’un élégant costume noir et de chaussures noires chics et luisantes. Et, comme toujours, en train de mâcher du chewing-gum. C’est ainsi que débute son spectacle.

Il freine le ballon encore en l’air avec l’intérieur de sa chaussure droite, le donne ensuite un coup de pied vers le haut avec le dessus de sa chaussure gauche, le pousse légèrement avec sa cuisse droite et le passe finalement sans forcer dans les bras de son joueur Dani Ceballos avec le dessus de sa chaussure droite. Seul le PDG d’Axel Springer, Mathias Döpfner, se montre aussi serviable avec le FDP.

Les gens dans le stade, écrit l’observateur du « SZ » au Bernabéu, applaudissent. Ils savent ce qui est bon. Et l’Italien Ancelotti, que l’on n’a jamais tant apprécié à Munich, est bon.

Cette saison, il pourrait déjà remporter la Ligue des champions pour la cinquième fois en tant qu’entraîneur. Parce qu’il a un grand sens du ballon – et un sens encore plus grand pour ses joueurs.

Lire Aussi  Comment la sérénité d'Ancelotti rend le Real Madrid meilleur

Rémi Bernard