Rüdiger Haaland a si bien contrôlé


Toujours proche : Antonio Rüdiger (à droite) n’a pas laissé Erling Haaland s’échapper au match aller.
Image : Picture-Alliance

Lors de la demi-finale aller, le défenseur du Real Antonio Rüdiger a surpris en gardant efficacement Erling Haaland. Avant le duel décisif à Manchester, l’entraîneur Carlo Ancelotti a un problème de luxe.

Ees attentes sont faciles à gérer. Les attentes élevées se soldent souvent par des déceptions. C’est le cas lorsque, enfant, on se voit refuser un cadeau de Noël tant attendu ou lorsqu’un homme politique obtient moins de voix que prévu. Dans le football aussi, il est plus facile de vivre avec peu d’attentes. C’est ce qui s’est passé pour le Real Madrid avant le match aller de la demi-finale de la Ligue des champions contre Manchester City (21h00 dans le F.A.Z.-Liveticker sur la Ligue des champions et sur DAZN).

« On se demandait juste si City allait gagner avec trois ou quatre buts d’écart », ont admis des journalistes radio dans le programme de nuit de la Cadena SER après le match nul 1-1 au stade Bernabéu. L’équipe de Pep Guardiola était déjà favorite en demi-finale l’année dernière et n’avait été éliminée que grâce à une remontée de Madrid en toute fin de match. Cette fois-ci, City compte également Erling Haaland dans son équipe et est quasiment considéré comme une équipe supérieure.

Lire Aussi  C'était une bonne saison ?

Rémi Bernard