Çağdaş Atan Le championnat commence pour nous lundi

Match reporté de la 3e semaine de la Trendyol Super League Fenerbahçe et RAMS Başakşehir se sont affrontés à l’Ülker Stadium Şükrü Saraçoğlu Sports Complex.

Le club hôte, Fenerbahce, a marqué 3 buts dans les 20 premières minutes et le match s’est terminé sur le score de 4-0. Djiku à la 5ème, Duarte à la 10ème (but contre son camp), à la 20ème et à la 80ème. Sebastian Szymanski enregistré. Fenerbahçe remporte les 6 matchs du championnat avec cette victoire et fait 18 points. Le RAMS Başakşehir, quant à lui, s’est incliné face à Fenerbahçe après Galatasaray et reste à 3 points.

Après le match, Çağdaş Atan a évalué la défaite à beIN SPORTS.

« Nous n’avons jamais cherché d’excuses dans les clubs où nous avons travaillé auparavant. Nous avons essayé de produire une performance avec les moyens dont nous disposions. Le succès que nous avons produit là-bas a fait de nous le directeur technique de Başakşehir. Nous avons joué deux équipes fortes du championnat à la suite, à la fois en termes de qualité de l’effectif et de forme. Nous sommes dans une sorte de phase de transition pour ce match. Il faudra du temps pour mettre en place le bon jeu, mais il est très important de prendre des points dans ce processus. Il faudra du temps pour trouver le bon jeu. Maintenant, il est temps de récupérer. Le championnat commence lundi. Nous voulons monter en remportant des victoires en série, en particulier en gagnant les matches en Anatolie.

Lors de la conférence de presse organisée à l’issue du match disputé au stade Ülker, Çağdaş Atan a déclaré : « Je félicite Fenerbahçe pour sa victoire. Avec İsmail (Kartal) Hoca, ils ont réussi à faire 13 sur 13. De notre point de vue, nous devons oublier ce match dès que possible et nous concentrer sur le match que nous jouerons lundi (Mondihome Kayserispor), où le vrai championnat commencera pour nous. »

Lire Aussi  Ismail Kartal a annoncé la réunion de transfert

« Nous sommes dans un processus. Il y a un changement. L’année dernière, il y avait une équipe qui avait récolté 17 points lors des 17 derniers matches, et cette saison, il y a une équipe qui est restée sans points lors des 3 premiers matches, sans marquer un seul but », a déclaré Atan :

« Lors du match contre Istanbulspor, nous avons assisté à un match où nous avons senti les touches. Cependant, nous avons été un peu malchanceux dans le choix du match. La force de nos deux prochains adversaires (Galatasaray et Fenerbahçe) en termes d’effectif, le fait qu’ils étaient prêts avec les matches qu’ils ont joués en Europe et en championnat, nous a désavantagés. Nous n’avons pas pu utiliser nos nouveaux transferts aujourd’hui. Nous sommes une équipe qui essaie de tirer le meilleur parti de l’effectif dont elle dispose et qui ne cherche pas d’excuses. Aujourd’hui, nous nous attendions à un match meilleur et plus enthousiaste. Malheureusement, nous n’avons pas pu le réaliser. Le but que nous avons encaissé en début de match nous a fait un peu mal. Je ne veux blâmer personne, mais cette équipe a connu des fragilités similaires depuis l’année dernière. Le match de Gand, avec 4 buts encaissés en 10 minutes, et le match de Galatasaray sont dans les mémoires. Cette fragilité persiste. Il faudra du temps pour trouver le bon onze et le bon jeu. Nous devons également marquer des buts dans ce processus. Nous devons régler cela le plus rapidement possible, nous concentrer sur le lundi où le vrai championnat commencera pour nous et continuer notre chemin ».

Çağdaş Atan, à la question « Peut-on dire que vous avez rencontré une image plus lourde entre le moment où vous avez regardé Başakşehir de l’extérieur et le moment où vous avez commencé à travailler ? », a déclaré : « Il n’y a pas lieu de revenir trop en arrière. Il y a un processus traumatisant depuis la seconde moitié de l’année dernière jusqu’à aujourd’hui. De l’extérieur, on voit un groupe très fort. Les transferts que nous avons effectués concernent des joueurs qui nous apporteront quelque chose. Je peux dire que nous avons une équipe plus abîmée que ce que j’attendais, mais ce n’est pas la peine de parler de ces choses-là. Il est temps de se remettre sur pied. Nous voulons trouver le bon onze et le bon format le plus rapidement possible et commencer à remporter des victoires en série. La vraie vie pour nous commence lundi ».

Lire Aussi  Marouane Fellaini décide de prendre sa retraite

En réponse à une question sur le style de jeu qu’il adoptera, Atan a partagé les points de vue suivants :

« Nous sommes une équipe avec une diversité tactique mais nous ne sommes pas une équipe avec une arrogance tactique. Nous l’avons prouvé en jouant différemment à Alanya et à Kayseri. Si nous tombons dans l’arrogance tactique, si nous essayons de dicter notre jeu à des joueurs qui ne peuvent pas le faire, nous ferons une grosse erreur. Nous devons trouver le jeu le plus confortable pour les joueurs sur le terrain. C’est la première fois que je prends une équipe en milieu de saison et nous avons pris un bon départ. Ce qui nous a frappé comme une gifle, c’est la qualité de deux équipes (Galatasaray et Fenerbahçe) qui sont vraiment au-dessus du lot. Oui, nous avons déjà joué des matches avec des équipes anatoliennes où nous avons donné du fil à retordre à de grandes équipes, mais je n’ai jamais vu un environnement où il y a une telle différence de puissance. Les chiffres disent tout. Les deux équipes sont très prêtes et très fortes. Après avoir trouvé le bon onze et le bon jeu, nous verrons comment nous pouvons répondre à ces équipes dans la seconde moitié du championnat. L’important pour nous est de trouver le bon jeu pour les footballeurs et de faire une percée.

Christine Aubert