Explication du numéro 6 par İsmail Kartal

Lors de la 5e semaine de la Trendyol Super League, Fenerbahçe a battu Bitexen Antalyaspor 3-2 sur son terrain. Les jaunes ont remporté les 4 matches du championnat et ont pris 12 points, ce qui leur permet de conserver leur place de leader.

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue après le match au stade Ülker, Kartal a déclaré que l’équipe s’était bien préparée pendant la trêve nationale.

Soulignant qu’ils ont surmonté les blessures pendant la pause nationale, Kartal a déclaré : « Nous n’avons pas très bien commencé le match. Dès le début du match, après la blessure de Cengiz, nous avons donné des positions lorsque nous étions absents et nos joueurs étaient démoralisés à ce moment-là. Nous avons ensuite encaissé un but et nous avons répondu à ce but à 45+1. Nous avons parlé à nos joueurs dans le vestiaire et nous leur avons dit ce que nous devions faire. Je leur ai dit que l’énergie de l’adversaire allait diminuer et que nous allions rester efficaces et mieux nous positionner. La deuxième mi-temps s’est déroulée comme nous le souhaitions. Nous avons mieux joué et nous nous sommes mieux positionnés. Nous avions le contrôle total du match. Nous savions comment gagner le match. Je félicite nos joueurs pour cette victoire.

Kartal a déclaré que même s’ils ne jouaient pas comme eux, le ballon restait plus souvent en leur possession : « Ce n’est pas notre équipe, mais malgré cela, nous étions supérieurs de 60 à 40 pour cent dans le jeu avec le ballon. Nous avons eu 6 positions claires et l’adversaire en a eu 2. Nos erreurs sont compensées. Notre philosophie de jeu consiste à jouer au football. Nous essayons de garder le ballon en notre possession. En football, on ne peut pas toujours obtenir ce que l’on veut. Nous n’avons pas pu entrer dans le match aujourd’hui. Jusqu’à ce que notre joueur entre dans le match sans s’échauffer, l’adversaire a eu 2 ou 3 attaques, ce qui nous a démoralisés. Ferdi est de retour de blessure », a-t-il évalué.

Lire Aussi  Approbation de l'offre de 80 millions pour la rénovation du stade

Se référant au transfert du numéro 6, Kartal a poursuivi comme suit :

« Notre président et nos dirigeants se sont efforcés d’acheter le numéro 6 pendant un certain temps. J’ai déjà dit que nous voulions acheter des joueurs qui nous apporteraient quelque chose. Nous ne voulions pas acheter des joueurs pour le plaisir d’acheter. Je remercie notre président pour les transferts qu’il a effectués depuis le début de la saison. Bien sûr, il était nécessaire d’acheter le numéro 6, mais il n’est pas juste d’acheter pour le plaisir d’acheter. Nous avons un plan B. Tout comme nous avons fait jouer Jayden (Oosterwolde) en tant que stoppeur, nous avons Ismail, Crepso et Zajc pour jouer en numéro 6. Tout le monde s’en rendra compte avec le temps. Nous allons combler cette lacune.

Précisant qu’il ne voulait pas parler de la performance de l’arbitre, Kartal a déclaré : « Nous essayons de tirer le meilleur de nos joueurs en les protégeant. Aucune équipe n’envoie autant de joueurs en équipe nationale. Nos joueurs jouent beaucoup de matches et ont beaucoup de responsabilités. Nous ne sommes pas encore dans la position que nous souhaitons. Nous avons besoin d’un peu plus de temps », a-t-il conclu.

Christine Aubert