L’ACTU : Déclaration d’Omar Colley de Beşiktaş

Beşiktaş a publié un communiqué concernant l’état de santé d’Omar Colley, qui a rejoint l’équipe nationale de Gambie pour la Coupe d’Afrique des Nations.

Il a été déclaré qu’il y avait un manque d’oxygène en raison de la taille de l’avion transportant l’équipe nationale de Gambie et qu’Omar Colley était en bonne condition.

Dans la déclaration de l’équipe noire et blanche, « Nous transmettons nos vœux de bonne santé à notre footballeur Omar Colley et à l’équipe nationale de Gambie, qui ont été affectés par le manque d’oxygène dû à la taille de l’avion lors du voyage de l’équipe nationale de Gambie pour la Coupe d’Afrique. Notre footballeur a été contacté et nous avons appris que lui et ses coéquipiers sont en bonne santé.

L’AVION A FAIT UN ATTERRISSAGE D’URGENCE

L’avion transportant l’équipe nationale de Gambie, qui se rendait en Côte d’Ivoire pour participer à la Coupe d’Afrique des Nations, a effectué un atterrissage d’urgence peu après le décollage en raison d’un manque d’oxygène.

Selon la déclaration de la Fédération Gambienne de Football, l’avion transportant la délégation est revenu à la capitale Banjul 9 minutes après le décollage en raison d’une faible pression dans la cabine et d’un manque d’oxygène.

Selon la presse du pays, les joueurs de football, dont Omar Colley de Beşiktaş et Ali Sowe d’Ankaragücü, ont eu des difficultés à respirer et certains se sont évanouis.

« CERTAINS JOUEURS NE SE SONT PAS RÉVEILLÉS IMMÉDIATEMENT APRÈS L’ATTERRISSAGE »

Le directeur technique de la Gambie, Tom Saintfiet, a déclaré que les joueurs s’étaient endormis dès qu’ils étaient montés dans l’avion et a déclaré : « J’ai fait de courts rêves sur la façon dont ma vie se déroulait. Nous avons failli être empoisonnés au monoxyde de carbone. Si nous avions volé une demi-heure de plus, nous serions tous morts. Certains joueurs ne se sont pas réveillés immédiatement après l’atterrissage. »

Lire Aussi  Kasımpaşa annonce le transfert de son gardien de but

Saidy Janko, l’un des footballeurs, a partagé sur son compte Instagram, notant qu’il y avait une chaleur extrême dans l’avion, « C’était un très petit avion et nous étions trempés de sueur. Les gens ont commencé à s’endormir. Il y avait de fortes douleurs et des vertiges. »

Christine Aubert